L'équipe du vainqueur du Tour de l'Ain, Arthur Vichot, tout à droite. (c) Equipe Groupama - FDJ.

Arthur Vichot : “C’est la première fois que je gagne au sommet”

Vainqueur de l’étape reine du Tour de l’Ain au sommet du Col de la Faucille, le Champion de France 2016 s’est fait plaisir pour son retour à la compétition. Deuxième la veille, il fait coup double et s’octroie le classement général.

Arthur Vichot attendait beaucoup de son voyage en Catalogne en mars, après de belles performances sur l’édition 2017 de la course espagnole. Malheureusement, il est victime d’une lourde chute sur la 6e étape et doit abandonner. Blessé à une vertèbre, il est absent de la compétition pendant près de deux mois et vient relancer sa saison sur le Tour de l’Ain. “On s’est fait plaisir les deux premiers jours et aujourd’hui on concrétise. C’est super, savoure Arthur Vichot (Groupama – FDJ) peu de temps après avoir franchi la ligne en vainqueur. Je suis vraiment content parce que j’ai connu des moments difficiles ces derniers temps, je n’ai pas couru depuis le Tour de Catalogne parce que j’étais blessé. Revenir et gagner sur sa première course, ça prouve quand même que j’ai des qualités et que je suis un gros bosseur. Je suis content de me prouver à moi même que je peux remporter de belles victoires comme celle-ci.

Bien emmené par la Groupama – FDJ à partir des 40 derniers kilomètres, Vichot a terminé le travail collectif dans le dernier kilomètre avec la manière pour célébrer une grande première. “C’est la première fois que je gagne au sommet, raconte le coureur de 29 ans. J’ai une équipe de jeunes parfaitement unis autour de moi, je ne vais pas dire que c’était facile de gagner, mais aujourd’hui j’étais dans de très bonnes conditions.” Le manager de la formation française Yvon Madiot ajoute que l’équipe “a parfaitement mené la journée pour qu’il gagne. On a maîtrisé toute la journée, on a fait du tableau noir aujourd’hui. Je suis très content pour Arthur, qui revient de loin.

Encore emmené par David Gaudu sous la flamme rouge, Arthur Vichot a finalement mené le plan de départ à exécution lorsque Nans Peters (AG2R) a lancé le sprint de trop loin. Il s’est alors décalé du sillage du coureur de la formation AG2R pour le devancer sur la ligne. “On savait que si on menait un gros train et que personne n’attaquait dans la montée, mes qualités de puncheurs allaient faire la différence dans le final.” Le leader de la Groupama – FDJ succède à son partenaire Thibaut Pinot, actuellement sur le Giro, au palmarès du Tour de l’Ain. Il a rendez-vous dès le week-end prochain pour confirmer ses belles dispositions sur le Grand Prix de Plumelec en Bretagne.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour du Limousin : Luca Wackermann s’impose en solitaire

La deuxième étape du Tour du Limousin se tenait ce jeudi sur 176,7 kilomètres entre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.