EN DIRECT

Tour de France : La sixième étape en direct commenté

18h – fin du live 
Merci à tous d’avoir suivi cette première journée de montagne en notre compagnie. Le compte-rendu détaillé avec les classements est disponible en cliquant ici, les réactions suivront dans la soirée sur notre site. A demain pour la septième étape !

17h55 – 
Thomas double Alaphilippe dans le final. Il termine à 1’43”,  devant Pinot et Alaphilippe à 1’45”. Le numéro 1 mondial perd le maillot jaune au profit de Ciccone.

17h54 – 
Meurisse troisième à 1’04”.

17h54 – 
Julian Alaphilippe a réussi à sortir du peloton ! Il se bat maintenant contre-la-montre pour sauver son maillot…

17h53 – 
Ciccone deuxième à 10″.

17h53 – 
Victoire de Dylan Teuns !

17h53 – 
Teuns a fait craquer Ciccone !!

17h52 – 
Attaque de Julian Alaphilippe en tête de peloton ! Il sait que son maillot est en danger… Bardet est lâché.

17h52 – 
Teuns et Ciccone sont dans la rampe finale ! Teuns emmène…

17h51 – 
Wellens est repris par le peloton. Romain Bardet ferme la marche du peloton avec Steven Kruijswijk!

17h51 – 
Gaudu imprime un gros tempo en tête de peloton… Guillaume Martin lâche prise.

17h50 – 1km
Flamme rouge pour le duo de tête! Ils vont se jouer la victoire, mais peut-être pas le maillot jaune…

17h49 – 
Teuns et Ciccone arrivent à l’ancienne arrivée de la Planche! Reste maintenant un bon kilomètre sur des pourcentages terribles.

17h49 – 
Barguil a été repris et évolue à l’arrière du peloton. Patrick Konrad semble dans le dur.

17h48 – 
Plus que deux kilomètres à boucler pour le duo de tête!

17h47 – 
La Groupama-FDJ prend ses responsabilités. David Gaudu emmène Thibaut Pinot en tête de groupe…

17h47 – 
Teuns et Ciccone ne s’entendent plus en tête de course. On se regarde beaucoup à l’avant. Landa est pointé à 2’20”, le peloton à 2’40”.

17h46 – 
Landa s’envole ! Il a repris et dépassé Barguil.
Pauwels et Berhane se font reprendre par le peloton.

17h45 – 3km
Le duo de tête attaque les trois derniers kilomètres… Derrière, Mikel Landa attaque le peloton!

17h44 – 
Belle attaque du champion de France qui a su créer un écart.

17h43 – 
Attaque de Warren Barguil!!

17h43 – 
Valverde s’écarte à nouveau, Michal Kwiatkowski dicte maintenant l’allure.

17h42 – 
Le maillot jaune Julian Alaphilippe se maintient dans la roue de Geraint Thomas.

17h41 – 
Valverde revient rouler en tête! 2’50”.

17h41 – 4km
Le train Ineos prend les commandes du peloton. A l’avant de la course, Meurisse est distancé à son tour.

17h40 – 
Wellens est distancé du groupe de tête !

17h38 – 5km
Après avoir travaillé, Alejandro Valverde s’écarte de la tête, mais se maintient dans le peloton.

17h37 – 
Grellier est repris et dépassé par le peloton.

17h36 – 
Valverde conduit le peloton à un rythme impressionnant. Les coureurs distancés qui avaient recollé lâchent à nouveau. 3’25”.

17h35 – 
Le peloton des favoris entame l’ascension finale ! 3’40”.

17h34 – 
Van Garderen revient notamment dans le peloton, il ne devrait cependant pas être d’une grande aide à ses leaders…

17h34 – 6km
Ciccone roule en tête depuis le pied de la Planche des Belles Filles.

17h33 – 
Cosnefroy est avalé à son tour. Il y a encore du monde dans le peloton des favoris, plusieurs distancés ont recollé dans la descente.

17h33 – 
Pasqualon est repris par le peloton, emmené par Alejandro Valverde.

17h32 – 
Ciccone semble être le plus fort du groupe, c’est lui qui emmène pour le moment.

17h31 – 
Virage à droite… Et c’est parti pour l’ascension de la Planche des Belles Filles (1ère cat., 7km à 8,7%) !

17h31 – 7km
Parmi les distancés de l’échappée, Arndt est repris par le peloton.

17h29 – 8km
Un kilomètre avant d’attaquer le juge de paix de cette étape…

17h28 – 9km
Le pied de la Planche des Belles Filles dans deux kilomètres.

17h26 – 10km
Le quatuor de tête entame les dix derniers kilomètres de course! L’écart est stable autour de quatre minutes…

17h25 – 11km
Pour rappel, Ciccone n’était qu’à 1’43” du maillot jaune au départ. Il a en plus pris 8 secondes de bonification au sommet du Col des Chevrères. Il semble donc bien lancé pour s’emparer de la tête du général!

17h23 – 14km
Le quatuor de tête file à vive allure dans la descente…

17h22 – 15km
Le peloton des favoris en termine de l’ascension du Col des Chevrères avec 4′ de retard.

17h20 – 16km
Le peloton reprend Nils Politt. A l’arrière, Tejay Van Garderen est distancé. Rudy Molard lâche également prise. La sélection se fait par l’arrière…

17h19 – 17km
Le quatuor doit maintenant affronter une portion descendante qui les mènera au pied de la Planche des Belles Filles (1ère cat., 7km à 8,7%), le juge de paix de cette étape!

17h18 – 
Passage au sommet du Col des Chevrères :
1. Ciccone – 5pts, 8s
2. Teuns – 3pts, 5s
3. Wellens – 2pts, 2s
4. Meurisse – 1pt

17h17 – 19km
Les quatre hommes de tête sont à 400 mètres du sommet. A l’avant du peloton, c’est le champion du monde Alejandro Valverde en personne qui durcit l’allure!

17h15 – 
Teuns et Ciccone semblent être les plus forts du groupe de tête. Ce sont eux qui imposent les plus gros relais.

17h14 – 
Movistar dicte un train soutenu dans cette ascension très exigeante, il y a notamment une rampe à 18% !

17h13 – 
Il y a quatre hommes en tête : Ciccone, Teuns, Meurisse et Wellens !

17h13 – 
De Gendt est repris et distancé! Ciccone met tout le monde dans le dur à l’avant…

17h12 – 
Julien Bernard s’écarte du groupe de poursuite après avoir travaillé pour Giulio Ciccone. Pauwels, Berhane sont en difficulté.

17h12 – 20km
Movistar reprend les commandes. 4’50”.

17h11 – 
Cosnefroy est distancé du groupe de chasse.

17h10 – 
La route de ce col est très étroite, les équipes de leaders accélèrent pour se replacer. 5′. C’est maintenant la Jumbo-Visma qui dicte l’allure.

17h09 – 21km
De Gendt n’a plus que 20″ d’avance sur ses poursuivants, le peloton pointe à 5’10”.

17h07 – 
Ils ne sont plus que huit en chasse de De Gendt : Bernard, Ciccone, Pauwels, Meurisse, Teuns, Berhane, Wellens et Cosnefroy! Ils se rapprochent à 25″ de l’homme de tête.

17h06 – 
Le groupe de poursuite a explosé derrière lui : Pasqualon s’est écarté, Grellier est en difficulté.

17h05 – 22km
De Gendt attaque le Col des Chevrères (2e cat., 3,5km à 9,5%) !

17h04 – 23km
De Gendt réalise un numéro et relègue le reste de l’échappée à 35″.

17h02 – 24km
C’est toujours la Movistar qui conduit le peloton. 5’15”.

17h01 – 
25″ d’avance pour l’homme seul en tête.

17h – 25km
Les 25 derniers kilomètres pour De Gendt! Ses poursuivants ne refont pas de terrain, au contraire du peloton qui continue son rapproché progressif.

16h59 – 
Nils Politt en difficulté au sein de l’échappée…

16h55 – 28km
De Gendt continue seul en tête avec une mince avance. Dans six kilomètres, il attaquera le pied du Col des Chevrères (2e cat., 3,5km à 9,5%). Le peloton est toujours pointé à 5’35”.

16h53 – 30km
De Gendt entame les 30 derniers kilomètres seul en tête, avec 15″ d’avance sur ses anciens compagnons.

16h52 – 31km
Premier distancé de l’échappée, André Greipel est repris et dépassé par le peloton au sommet du Col des Croix.

16h51 – 32km
Plus que 5’35” de retard pour le premier peloton!

16h49 – 34km
Il n’y a pas de favoris dans le groupe des piégés hormis Ilnur Zakarin qui est déjà distancé au général. Movistar continue de mener le premier peloton à un rythme soutenu.

16h48 – 35km
De Gendt a 10″ d’avance sur ses anciens compagnons de fuite. Julien Bernard se sacrifie pour Giulio Ciccone et conduit le groupe à la poursuite du Belge.

16h48 – 
A l’avant, De Gendt n’a pas coupé son effort après le sommet et évolue seul en tête.

16h47 – 
Les Movistar règlent toujours l’allure en tête de peloton et réduisent l’écart à six minutes.

16h46 – 37km
Attaque de Thomas De Gendt qui s’en va prendre deux points au sommet du Col des Croix.

16h45 – 
La tendance à la baisse de l’écart se confirme ! Le chrono indique désormais 6’30”.

16h43 – 
Le deuxième groupe recolle au premier. A l’avant, l’échappée approche à 1km du sommet du Col des Croix et reste groupée.

16h42 – 39km
Il y a peu d’écart entre les trois groupes issus du peloton.

16h40 – 
Cassures au peloton ! Ca a explosé en trois groupes dans la descente.

16h39 – 40km
Les treize coureurs de tête voient leur avance passer sous les sept minutes à 40 unités du but… Ils entament la montée du Col des Croix (3e cat., 3,3km à 6,1%).

16h38 – 41km
Le peloton est particulièrement étiré dans la descente.

16h35 – 43km
La tête de course fait pour l’instant jeu égal avec le peloton dans la longue descente qui les amène au pied du Col des Croix.

16h32 – 46km
Il reste maintenant trois ascensions au peloton pour boucher 7’10”. Le Col des Croix (3e cat., 3,3km à 6,1%), le Col des Chevrères (2e cat., 3,5km à 9,5%) et, enfin, la Planche des Belles Filles (1ère cat., 7km à 8,7%).

16h30 – 
Le peloton passe le sommet du Ballon d’Alsace en file indienne. Bora-hansgrohe évolue en tête à la bascule!

16h30 – 48km
Sixième la veille, le vice-champion de France Julien Simon est notamment en difficulté à l’arrière.

16h29 – 49km
Le chronomètre confirme la tendance : l’écart diminue à 7’25”.

16h27 – 50km
Signe que l’allure est beaucoup plus soutenue, il y a maintenant des distancés à l’arrière.

16h26 – 
Passage complet au sommet du Ballon d’Alsace :
1. Wellens – 10pts
2. Meurisse – 8 pts
3. Ciccone – 6pts
4. Berhane – 4pts
5. De Gendt – 2pts
6. Pauwels – 1pt

16h25 – 53km
Les coureurs de la formation espagnole impose un train bien plus soutenu que ceux de la Deceuninck-Quick Step.

16h23 – 54km
La Movistar prend les commandes du peloton ! Cette fois, ça a l’air sérieux… 7’55”.

16h22 – 
Wellens règle le sprint devant Meurisse et Ciccone !

16h21 – 56km
De Gendt prend les commandes du groupe et prépare sans doute une accélération de Wellens au sommet.

16h19 – 
La tête de course est à 1km du sommet, le peloton à 5km. Luke Rowe a passé un court relais avant de redonner la main aux Deceuninck-Quick Step…

16h18 – 58km
Nouvel ennui mécanique pour Warren Barguil. Il change sa roue et repart.

16h16 – 59km
Enfin du changement en tête de peloton ! Luke Rowe prend les commandes pour l’équipe Ineos.

16h14 – 
En grande difficulté depuis le départ, Nicolas Edet abandonne.

16h13 – 60km
La tête de course entre dans les 60 derniers kilomètres du parcours.

16h12 – 
Distancé de l’échappée, Greipel n’est pas en perdition. Il pointe à 1’35” de ses anciens compagnons de fuite.

16h09 – 61km
Ecart maintenu à 8’05” pour les treize hommes de tête. Le sommet dans 6 kilomètres.

16h04 – 63km
Toujours pas d’aide pour Deceuninck-Quick Step en tête de peloton… C’est maintenant Yves Lampaert qui dirige les opérations. 8’15”.

15h59 – 64km
Il y a maintenant 8’25” d’écart…

15h57 – 65km
Le peloton ne roule toujours pas véritablement. Allure tranquille, toujours sous le contrôle de Deceuninck-Quick Step.

15h55 – 
André Greipel est distancé de l’échappée ! Plus que treize hommes en tête.

15h54 – 66km
Le peloton s’est permis le luxe d’un arrêt général pour satisfaire un besoin naturel… On ne voit pas comment l’échappée pourrait être reprise désormais ! 8’25”.

15h52 – 67km
C’est parti pour la quatrième ascension du jour! Les 14 hommes de tête se lancent dans le Ballon d’Alsace… Il va falloir surveiller la réaction du peloton dans cette ascension.

15h48 – 69km
Le pied du Ballon d’Alsace (1ère cat., 11km à 5,8%) dans trois kilomètres pour l’échappée. 8’05”.

15h46 – 70km
L’écart dépasse maintenant les 8 minutes! La collaboration est parfaite au sein de l’échappée.

15h45 – 72km
L’échappée file avec une avance inchangée, il semble que les favoris annoncés se désintéressent de la victoire d’étape!

15h41 – 75km
Les quatorze hommes de tête restent bien groupés. Le chrono indique 7’50” et il semble que ce groupe puisse encore durcir l’allure.

15h39 – 76km
La galère continue pour Nicolas Edet… Le grimpeur de la Cofidis est pointé à dix-sept minutes de l’échappée soit à dix minutes du peloton.

15h35 – 80km
La tête de course est à la mi-parcours. Prochaine ascension dans 15 kilomètres : le Ballon d’Alsace (1ère cat., 11km à 5,8%).

15h34 – 81km
Le peloton passe le sommet ! 7’50” d’écart entre les deux entités de course. Il va falloir s’activer si des leaders veulent lever les bras au sommet de la Planche…

15h31 – 82km
Toujours pas d’affolement en tête de peloton. C’est toujours la Deceuninck-Quick Step qui dirige les opérations, à 1km du sommet. 7’30”.

15h29 – 84km
En deuxième heure, l’échappée a couvert 35,5 kilomètres. Cela fait une moyenne de 36,4km/h depuis le départ.

15h28 – 
Passage au sommet du Col du Hundsruck :
1. Berhane – 5pts
2. Wellens – 3pts
3. Ciccone – 2pts
4. De Gendt – 1pt

15h26 – 
Et attaque de Berhane qui surprend son monde ! Il passe en tête et empoche 5 points, Wellens en prend 3, Ciccone 2.

15h26 – 
Accélération de Wellens pour faire les points… Ciccone est dans sa roue!

15h25 – 
Pasqualon s’arrête à nouveau pour changer de vélo.

15h24 – 87km
De Gendt fait le tempo en tête de l’échappée, à 1km du sommet.

15h20 – 88km
Le sommet du Col du Hundsruck dans deux kilomètres, Pasqualon recolle à l’arrière du groupe.

15h19 – 89km
Pasqualon avait en fait un ennui mécanique. Il repart après un court réglage de son mécanicien.

15h17 – 
Encore trois kilomètres avant le sommet pour l’échappée. Il y aura cinq points de la montagne à prendre pour le premier coureur.

15h16 – 
Un premier distancé en tête de course ? Andrea Pasqualon semble être en difficulté! Il faut dire que l’Italien n’évolue pas sur son terrain de prédilection.

15h13 – 90km
Le peloton passe la borne indiquant le pied du col dans 5km. L’échappée grimpe déjà.

15h12 – 
Très belle descente réussie par Barguil qui recolle à l’arrière du peloton. Les coureurs évoluant en file indienne, il faut maintenant se replacer à l’avant!

15h11 – 91km
L’échappée est au pied de la troisième difficulté! Le Col du Hundsruck (2e cat., 5,3km à 6,9%).

15h10 – 92km
Barguil se rapproche à 40″ du peloton dans la longue descente.

15h07 – 94km
Le peloton est toujours pointé à 7’30” des hommes de tête. Personne n’aide la Deceuninck-Quick Step à chasser l’échappée.

15h06 – 
Warren Barguil évolue avec une minute de retard sur le peloton.

15h05 – 96km
Les hommes de tête se présentent à 5km du pied du Col du Hundsruck (2e cat., 5,3km à 6,9%).

15h03 – 99km 
L’échappée s’est reformée au complet dans la descente. Pour rappel, on y retrouve : Benoît Cosnefroy (AG2R-La Mondiale), Dylan Teuns (Bahrain-Merida), Serge Pauwels (CCC), Julien Bernard, Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), Nikias Arndt (Sunweb), Natnael Berhane (Cofidis), Thomas De Gendt, Tim Wellens (Lotto Soudal), Fabien Grellier (Total Direct Energie), Nils Politt (Katusha-Alpecin), Xandro Meurisse, Andrea Pasqualon (Wanty-Gobert) et André Greipel (Arkéa-Samsic)

15h01 – 
Le peloton a passé le sommet du Grand Ballon avec 7’50” de retard sur l’échappée !

15h – 
Erreur : ce n’est pas Vachon, mais plutôt Anthony Delaplace qui a attendu Barguil.

14h59 – 
Tout va bien pour le champion de France, qui change de vélo et repart dans la roue de Florian Vachon.

14h58 – 103km
Accrochage et chute au sein du peloton ! Warren Barguil est tombé.

14h55 – 105km
Le peloton arrive à 1km du sommet du Grand Ballon. Il y a 7’15” d’écart.

14h53 – 
C’est très dur pour Nicolas Edet… Malade, le grimpeur tricolore passe le sommet du Markstein avec 4′ de retard sur le peloton. Il va devoir se battre seul toute la journée.

14h51 – 109km
Les deux hommes se sont détachés et attendent maintenant leurs compagnons de fuite.

14h50 – 
Ciccone suit… mais trop tard. 2 points pour le Belge, un pour l’Italien.

14h50 – 110km
De Gendt attaque maintenant l’échappée pour faire les points!

14h47 – 111km
L’échappée s’est reformée au complet et attaque la courte mais difficile ascension du Grand Ballon.

14h46 – 
Le peloton en termine de l’ascension du Markstein. L’écart dépasse à nouveau les sept minutes.

14h45 – 112km
La route est mouillée, cela pourrait avoir son importance dans la descente abrupte qui suit le Grand Ballon.

14h43 – 
Le chrono indique un écart de sept minutes au dernier pointage, Deceuninck-Quick Step n’est toujours pas relayée.

14h42 – 
Ce premier sommet passé, un léger replat suit avant l’ascension du Grand Ballon (3e cat., 1,3km à 9%).

14h39 – 
Passage au sommet du Markstein :
1. Wellens – 10pts
2. Ciccone – 8pts
3. Meurisse – 6pts
4. Berhane – 4pts
5. Bernard – 2pts
6. De Gendt – 1pt

14h38 – 
L’échappée explose dès le premier sommet ! L’attaque de Wellens a éparpillé tout le monde. Il passe en tête, devant Ciccone.

14h37 – 
Le peloton passe lui la borne indiquant les 3 derniers kilomètres d’ascension.

14h36 – 118km
La tête de course arrive à 1km du sommet, il y a 10 points de la montagne à aller chercher pour le premier coureur.

14h35 – 
L’écart diminue légèrement : 6’50” au dernier pointage.

14h33 – 119km
C’est Kasper Asgreen qui conduit le peloton. Derrière lui, on retrouve Maximiliano Richeze puis le train Ineos au complet.

14h32 – 
Les hommes de tête ont couvert 37,3 kilomètres en première heure.

14h31 – 120km
Moins de trois kilomètres au sommet du Markstein. Directement après, il faudra négocier le Grand Ballon, avant une descente abrupte.

14h28 – 121km
Journée galère en perspective pour Nicolas Edet… Le grimpeur de la Cofidis est déjà distancé.

14h27 – 122km
L’écart est stabilisé entre 7′ et 7’15”. L’échappée arrive groupée à 5km du sommet du Markstein.

14h24 – 123km
Encore près de six kilomètres avant le sommet de cette première difficulté.

14h23 – 
Dans l’aire de départ, nous avons rencontré plusieurs favoris ce matin. La réaction de Thibaut Pinot est notamment disponible ici.

14h20 – 124km
L’échappée reste groupée dans l’ascension du Markstein, André Greipel ferme la marche du groupe. 7’05”.

14h16 – 125km
L’écart semble se stabiliser autour de 7’15”. Deceuninck-Quick Step continue d’emmener le peloton sans recevoir d’aide.

14h15 – 
Passage complet du sprint :
1. Pasqualon, 20 pts
2. Politt, 17 pts
3. Greipel, 15 pts
4. Arndt, 13 pts
5. De Gendt, 11 pts
6. Teuns, 10 pts
7. Grellier, 9 pts
8. Ciccone, 8 pts
9. Berhane, 7 pts
10. Meurisse, 6 pts
11. Pauwels, 5 pts
12. Cosnefroy, 4 pts
13. Wellens, 3 pts
14. Bernard, 2 pts
15. Matthews, 1 pt
Le peloton, réglé par Matthews, y est arrivé avec 6’55” de retard.

14h09 – 128km
Le peloton continue de laisser filer… Deceuninck-Quick Step n’est pas relayée et laisse près de sept minutes d’avance aux 14 coureurs de tête!

14h04 – 
Début de l’ordre de passage :
1. Pasqualon – 20pts
2. Politt – 17pts
3. Greipel – 15pts
4. Arndt – 13pts
5. De Gendt – 11pts

14h02 – 
Le sprint intermédiaire marque le début de l’ascension du Markstein (1ère cat., 10,8km à 5,4%), mais la route montait déjà!

14h01 – 
Andrea Pasqualon, Nils Politt et André Greipel prennent les trois premières places.

14h01 – 132km
L’échappée a passé le sprint intermédiaire. 5’50”.

13h58 – 
C’est toujours Deceuninck-Quick Step qui conduit le peloton. 5’45”.

13h54 – 136km
La hausse de l’écart ne se dément pas : 5’25”, alors que l’échappée approche du sprint intermédiaire de Linthal.

13h52 – 138km
5’15″… Il y a tout de même Ciccone, De Gendt, Wellens, Teuns ou encore Pauwels en tête de course!

13h50 – 139km
5’05”. Le train Ineos se place à l’avant du peloton, mais laisse pour l’instant Deceuninck-Quick Step rouler.

13h48 – 140km
4’50″… Jusqu’où le peloton laissera-t-il filer ?

13h46 – 142km
Il y a maintenant 4’25” d’écart! Les hommes de tête ne vont plus tarder à aborder la première des sept difficultés du jour : le Markstein (1ère cat., 10,8km à 5,4%).

13h43 – 144km
L’écart continue d’augmenter : 3’45” ! Il y a pourtant d’excellents grimpeurs en tête…

13h42 – 145km
Deceuninck-Quick Step conduit le peloton à un rythme peu soutenu. 3’20” d’écart au dernier pointage.

13h41 – 146km
Giulio Ciccone est le coureur de l’échappée le mieux classé au général. Le meilleur grimpeur du Giro est 42e à 1’43”. Il est donc déjà virtuel maillot jaune.

13h40 – 
Et maintenant 3’10” d’écart, le peloton laisse filer cet imposant groupe!

13h37 – 
2’05” d’écart mesuré au km9.

13h36 – 
Composition du groupe : Benoit Cosnefroy (AG2R-La Mondiale), Dylan Teuns (Bahrain-Merida), Serge Pauwels (CCC), Julien Bernard, Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), Nikias Arndt (Sunweb), Natnael Berhane (Cofidis), Thomas De Gendt, Tim Wellens (Lotto Soudal), Fabien Grellier (Total Direct Energie), Nils Politt (Katusha-Alpecin), Xandro Meurisse, Andrea Pasqualon (Wanty-Gobert) et André Greipel (Arkéa-Samsic).

13h35 – 151km
Le groupe de tête compte déjà une minute d’avance, le peloton semble valider cette échappée.

13h34 – 152km
Composition du groupe : Cosnefroy, Teuns, Pauwels, Bernard, Ciccone, Arndt, Berhane, De Gendt, Wellens, Grellier, Politt, Meurisse, Pasqualon et Greipel !

13h32 – 
Plusieurs coureurs sortent du peloton et tentent de recoller à l’échappée.

13h31 – 154km
15″ d’avance pour le groupe.

13h30 – 155km
Quatorze coureurs en tête désormais, le maillot à pois Tim Wellens a notamment réussi à se glisser dans le groupe.

13h29 – 156km
Les douze hommes de tête n’ont plus que quelques longueurs d’avance.

13h28 – 157km
Des coureurs profitent du faible écart pour rejoindre le groupe. Ils sont maintenant une douzaine en tête.

13h27 – 158km
Un groupe de six coureurs emmené par Thomas De Gendt a pris un mince avantage…

13h26 – 159km
Le peloton évolue groupé pour l’instant, les candidats à l’échappée sont nombreux.

13h25 – 160km à parcourir
Les premières attaques n’ont pas tardé… C’est Natnael Berhane qui a déclenché les hostilités.

13h24 – Départ réel 
C’est parti pour 160,5 kilomètres en direction de la Planche des Belles Filles ! Seul Patrick Bevin manque à l’appel, ils sont donc bien 175 au départ.

13h22 – 
Dan Martin ferme la marche du peloton dans le défilé alors que l’on approche du départ réel. Au contraire, Thomas De Gendt est déjà placé à l’avant…

13h21 – 
André Greipel est de retour à l’arrière du peloton après un ennui mécanique. La journée commence mal pour le colosse allemand.

13h18 – 
Le peloton a encore trois kilomètres à boucler avant d’arriver au point de départ réel.

13h09 – 
C’est aujourd’hui l’anniversaire de Caleb Ewan. Le sprinteur australien fête ses 25 ans, mais « ça aurait été un meilleur anniversaire si ce n’était pas une étape de montagne », a-t-il plaisanté au départ.

13h07 – 
Il y a près de dix kilomètres neutralisés avant le départ réel. L’occasion de tourner les jambes avant d’entamer un programme colossal!

13h06 – 
175 coureurs sont présents au départ, Patrick Bevin (CCC) a quitté la course avec deux côtes fracturées.

13h05 – Départ fictif 
Les coureurs s’élancent dans l’itinéraire défilé.

12h45 – Avant course 
A vingt minutes du départ fictif, les coureurs sont à la signature. Le temps se couvre dans l’aire de départ…

11h40 – Avant course 
En haut de La Planche des Belles Filles, les supporters ont affiché leur préférence. Le nom de Thibaut Pinot est inscrit 48 fois!

11h20 – Avant course 
Le maillot jaune Julian Alaphilippe s’attend à une journée colossale pour conserver sa tunique. Nous l’avons interrogé à l’arrivée de la cinquième étape : il prévoyait de « souffrir encore plus que d’habitude ». L’intégralité de sa réaction est disponible ici.

11h05 – Avant course 
Bonjour et bienvenue à tous pour suivre la sixième étape du Tour de France en notre compagnie. Ce jeudi, le premier grand test de l’épreuve attend les coureurs. Sept difficultés sont réparties sur 160,5 kilomètres, entre Mulhouse et l’arrivée au sommet de La Planche des Belles Filles. D’ici au départ fictif prévu à 13h05, vous pouvez retrouver la présentation détaillée de l’étape en cliquant ici.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Romain Bardet : « Je vais jouer les trois étapes alpestres à fond »

Romain Bardet retrouve son sourire peu à peu. Le leader d’AG2R-La Mondiale veut maintenant placer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.