(c) Sirotti

Tirreno-Adriatico : Adam Yates en solitaire, Michal Kwiatkowski nouveau leader

La famille Yates n’aura pas tout perdu ce dimanche. Alors que Simon a dû céder son maillot jaune pour quatre secondes dans la dernière étape de Paris-Nice, Adam a lui fait jouer ses qualités de puncheur dans “l’étape des Murs” pour aller s’imposer à Filottrano, où était célébré Michele Scarponi ce dimanche sur Tirreno-Adriatico. Le coureur de Mitchelton-Scott a placé un gros démarrage à près de quatre kilomètres de l’arrivée, s’est construit une belle avance, et a ainsi pu résister jusqu’à l’arrivée pour s’imposer en solitaire, quelques longueurs devant un peloton très réduit réglé par Peter Sagan (Bora-hansgrohe) face à Michal Kwiatkowski (Team Sky). Le Polonais endosse par ailleurs ailleurs le maillot de leader en lieu et place de Damiano Caruso (BMC) grâce aux bonifications engrangées.

Comme sur Paris-Nice, c’est la pluie qui attendait les coureurs sur Tirreno-Adriatico ce matin. Cela ne décourage pas pour autant cinq audacieux sur cette « étape des Murs » en direction de Filottrano, commune où résidait le regretté Michele Scarponi. Ce sont donc Dario Cataldo (Astana), Steve Morabito (Groupama-FDJ), Igor Boev (Gazprom-Rusvelo), Iljo Keisse (Quick Step Floors) et Kristijan Koren (Bahrain-Merida) qui prennent les devants de bonne heure. Le peloton laisse filer et leur accorde déjà plus de six minutes après 25 kilomètres de course. La formation BMC du leader Damiano Caruso stabilise dès lors l’écart à cette hauteur pendant un moment. Ce n’est qu’à l’approche de la mi-course, à environ 80 kilomètres de l’arrivée, que l’allure commence à s’accélérer, sous l’impulsion de l’équipe Bora-hansgrohe de Peter Sagan, désireux de jouer la victoire ce dimanche. L’écart tombe dès lors sous les cinq minutes et, avec l’aide de la BMC, à seulement quatre minutes à l’entrée dans les cinquante derniers kilomètres. L’échappée perd elle Igor Boev après l’ascension d’Osimo.

Le quatuor de rescapés voit ensuite son avance grandement se réduire après une vive accélération du peloton. Ainsi, au moment d’aborder le premier circuit de Filottrano, et son Mur, à 37 bornes de la ligne, l’échappée ne compte plus qu’un avantage de deux minutes. Cette première ascension du Mur est avalée au train, tant à l’avant que dans le paquet, et ce dernier remet en route dans la foulée, se rapprochant à une minute des fuyards à trente bornes du but. Wilco Kelderman (Sunweb), parmi les favoris, doit lui rétrograder dans un groupe de lâchés après deux chutes et une douleur à l’épaule. À un peu plus de vingt kilomètres de la ligne, les coureurs affrontent à nouveau le « Mur » de Filottrano, et cette fois-ci, une sélection plus importante s’opère. Chris Froome fait d’ailleurs partie des hommes en difficultés, tandis que Cataldo décroche ses compagnons de fuite à l’avant, repoussant légèrement l’échéances. Car comme ses trois compères, le coureur d’Astana doit bientôt rendre les armes face à un peloton d’une cinquantaine d’hommes. Son aventure s’achève finalement à onze kilomètres du but.

C’est dès lors une bataille de placement pour les favoris de l’étape, et ceux du général. La tension monte d’un cran et les différentes équipes luttent pour remonter leurs hommes forts. Movistar, Mitchelton-Scott ou encore Bora-hansgrohe impriment ainsi un rythme effréné tandis que la Sky perd définitivement Froome, victime d’un problème mécanique. Finalement, au pied du Mur de Filottrano, escaladé pour la troisième fois, c’est la Movistar et la Lotto-Soudal qui occupent les premières positions. Mais très vite, dans les passages les plus difficiles, Adam Yates (Mitchelton-Scott) place une accélération. Geraint Thomas (Team Sky) est dans la roue mais ne peut suivre le grimpeur de poche. En l’espace de quelques secondes, Adam Yates se crée ainsi une belle marge sur le reste de la concurrence. En poursuite, c’est alors la Bora-hansgrohe avec Rafal Majka et Davide Formolo qui prend les choses en main. L’écart est toutefois de quinze secondes à trois bornes du but, après le plus dur de la pente.

Adam Yates poursuit son effort et continue de creuser dans la deuxième partie du Mur Il vire ainsi dans la petite descente qui suit avec un solide avantage. Mikel Landa (Movistar) relance lui dans le peloton, mais la Bora-hansgrohe est vigilante. Malgré tout, l’écart ne diminue pas franchement, et Alexey Lutsenko décide de sortir en solitaire peu avant le dernier kilomètre. Au passage de la flamme rouge, justement, Adam Yates compte encore dix bonnes secondes d’avance. Le Britannique insiste dans les dernières pentes et se présente finalement dans les 200 derniers mètres, sur les pavés, avec une avance suffisante pour profiter de son succès du jour. En contre, Lutsenko est repris par le groupe des favoris et c’est Peter Sagan qui vient régler le sprint, juste devant Michal Kwiatkowski. Le Polonais se pare du maillot bleu grâce aux bonifications, aux dépens de Damiano Caruso.

Classement de la cinquième étape

1 Adam Yates (Mitchelton-Scott)
2 Peter Sagan (BORA – hansgrohe) à 0’07
3 Michal Kwiatkowski (Team Sky) m.t
4 Tiesj Benoot (Lotto Soudal) m.t
5 Rigoberto Uran (Team EF Education First-Drapac p/b Cannondale) m.t
6 Geraint Thomas (Team Sky) m.t
7 Mikel Landa (Movistar Team) m.t
8 Jaime Roson (Movistar Team) m.t
9 Romain Bardet (AG2R La Mondiale) m.t
10 Damiano Caruso (BMC Racing Team) m.t

Général après la cinquième étape

1 Michal Kwiatkowski (Team Sky)
2 Damiano Caruso (BMC Racing Team) à 0’03
3 Mikel Landa (Movistar Team) à 0’23
4 Geraint Thomas (Team Sky) à 0’29
5 Rigoberto Uran (Team EF Education First-Drapac p/b Cannondale) à 0’34
6 Adam Yates (Mitchelton-Scott) à 0’36
7 Davide Formolo (BORA – hansgrohe) à 0’37
8 Tiesj Benoot (Lotto Soudal) à 0’39
9 George Bennett (Team LottoNL-Jumbo) à 0’41
10 Jaime Roson (Movistar Team) à 0’47

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.