La Polynormande : Benoit Cosnefroy frappe à nouveau

Et de trois pour Benoit Cosnefroy ! Sur ses terres, le coureur d’AG2R-La Mondiale a remporté la  40ème Polynormande ce dimanche, sa troisième manche de Coupe de France de la saison ! Déjà lauréat du Grand Prix de Plumelec et de Paris-Camembert, l’ancien champion du monde Espoirs a cette fois-ci dominé le stagiaire de la Total Direct Energie Valentin Ferron au terme d’une grosse course de mouvements. Damien Touzé (Cofidis) a pris la troisième place du jour.

Le départ de la Polynormande version 2019 est loin, très loin d’être tranquille, ce dimanche, en début d’après-midi. Après de nombreuses tentatives neutralisées, un groupe de onze coureurs se forme peu après le kilomètre 30. Il inclut notamment Benoit Cosnefroy (AG2R-La Mondiale), Anthony Turgis (Cofidis) ou Nacer Bouhanni (Cofidis) mais ne peut prendre plus de vingt secondes d’avance. C’est ainsi que l’aventure s’interrompt après le premier des onze tours de circuit à Saint-Martin-de-Landelles. Près de 50 kilomètres ont donc déjà été effectués et la bagarre se poursuit. Elle accouche finalement sur une scission au sein du peloton, à l’entame des cent derniers kilomètres, et on retrouve dès lors une petite trentaine de coureurs à l’avant. Les suivants : Dimitri Claeys, Geoffrey Soupe, Damien Touzé (Cofidis)  Christophe Masson, Thibault Ferasse, Pierre Gouault, Pierre Idjouadiene (Natura4Ever-Roubaix Lille Métropole), Maxime Chevalier, Adrien Garel (Vital Concept-B&B Hôtels), Anthony Delaplace, Thibault Guernalec, Elie Gesbert, Laurent Pichon (Arkéa-Samsic), François Bidard, Benoît Cosnefroy, Aurélien Paret-Peintre (AG2R La Mondiale), Kévin Le Cunff, Flavien Maurelet, Yoann Paillot (St-Michel-Auber 93), Steve Morabito, Matis Louvel (Groupama-FDJ), Alexis Guérin, Alexandre Delettre (Delko Marseille Provence), Paul Ourselin, Romain Sicard, Valentin Ferron (Total Direct Energie) , Daan Hoeyberghs, Adam Lewis (BEAT Cycling Club), Ivan Centrone (Team Differdange-GeBa) , Yannis Voisard (Akros-Thömus) et Alex Colman (Canyon dhb p/b Bloor Homes).

Derrière, c’est la formation Tarteletto-Isorex, non-représentée, qui se doit de prendre les choses en main. Après une vingtaine de kilomètres de chasse, elle réussit à se rapprocher à 35 secondes… mais l’écart reprend son envol dans les 60 derniers kilomètres. Il passe au-dessus de la minute et on se doute alors que le vainqueur du jour appartient bien au premier groupe en course. Sous le panneau des 50 derniers kilomètres, l’avantage atteint même les 2’30 alors que c’est la Cofidis qui décide de venir rouler dans le gros du peloton. Toutefois, l’écart reste trop conséquent à trois boucles du terme de l’épreuve. D’autant que les relais passent relativement bien à l’avant, du moins jusqu’à l’entrée dans les deux derniers tours. C’est à cet instant que ça commence à s’animer et huit coureurs passent bientôt à l’offensive : Touzé, Delaplace, Paret-Peintre, Cosnefroy, Delettre, Paillot, Ferron et Ourselin. Progressivement, le trou se fait avec le reste de l’échappée, repoussé à plus de 30 secondes à 15 bornes du but. Personne ne réagit derrière et l’écart grimpe très vite au-dessus de la minute. Alors, à l’entame du dernier tour, ils ne sont plus que huit en lice pour la victoire. Le premier à tenter sa chance est Benoit Cosnefroy mais ça n’aboutit pas. Pas plus pour Damien Touzé et Valentin Ferron qui contrent derrière. Finalement, une nouvelle initiative de Cosnefroy est plus probante, et le Normand est accompagné par le jeune stagiaire Valentin Ferron. Les deux hommes font la différence et s’en vont se disputer la victoire. Cosnefroy règle alors son compagnon de fuite au sprint et s’offre sa troisième manche de Coupe de France de la saison. Touzé prend lui la troisième place.

Classement 

1 Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale)
2 Valentin Ferron ( Total Direct Energie) à 0’02
3 Damien Touze (Cofidis) à 0’14
4 Alexandre Delettre( Delko Marseille Provence) m.t
5 Aurélien Paret-Peintre (AG2R La Mondiale) m.t
6 Yoann Paillot (St Michel – Auber93) m.t
7 Paul Ourselin (Total Direct Energie) m.t
8 Anthony Delaplace (Arkéa Samsic) m.t
9 Dimitri Claeys (Cofidis) à 1’57
10 Adrien Garel (Vital Concept – B&B Hotels) à 2’45

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr est à la recherche d’un liver

Les plus grandes classiques, les Grands Tours… VeloPro.fr propose des directs commentés, un suivi GPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.