(c) Sirotti

Paris-Roubaix : Wout van Aert savoure

Le 8 avril prochain, l’un des tous meilleurs crossmen de la planète battra le pavé de Paris-Roubaix. L’actuel champion du monde de cyclo-cross Wout van Aert sera, à moins d’une blessure, au départ de l’Enfer du Nord avec son équipe Veranda’s Willems-CrelanAmaury Sport Organisation a en effet confirmé la présence de l’équipe belge à l’occasion de l’annonce des wild-cards hier. Le jeune homme de 23 ans, déjà auteur de plusieurs résultats, dont quelques victoires, dans des courses sur route, s’impatiente de découvrir l’un des Monuments du cyclisme.

“Je suis très heureux que nous puissions disputer Paris-Roubaix, a-t-il lancé hier. J’ai abordé ma saison de cyclo-cross cette année avec cette idée de goûter ensuite aux grandes Classiques du printemps. Dans ma préparation, nous avons toujours supposé que nous serions au départ, mais c’est un soulagement que cela se confirme réellement. Paris-Roubaix pourrait bien convenir à mon profil, surtout au vu de mon physique. Courir sur les pavés est quelque chose que j’aime faire, et peut-être que ma technique cyclo-cross peut me servir. Néanmoins, sur Paris-Roubaix, les moindres détails comptent, y compris en termes de matériel. Nous devrons nous préparer minutieusement. Et j’ai vraiment hâte de travailler dans cette optique.”

Alors que sa saison dans les labourés n’a pas été aussi fructueuse qu’attendue, en attendant le championnat du monde, Wout van Aert espère donc briller sur la route pour rééquilibrer son bilan : “Chaque course que je disputerai au printemps sera tout aussi importante pour moi parce que nous considérons vraiment cette campagne comme un processus d’apprentissage. Je veux surtout voir de quoi je suis capable, et on ne peut le savoir qu’en disputant ces courses. Il y a de grosses chances que je souffre pour mon bizutage, mais je me sens prêt à relever ce défi.”

Lors des deux saisons passées, Wout van Aert s’est illustré sur la route en remportant une étape de Belgique, le Schaal Sels (2016) mais aussi le Tour du Limbourg, la Bruges Cycling Classic ou encore le Grand Prix Pino Cerami (2017), tout en terminant à deux reprises sur le podium d’À Travers le Hageland, course disputée sur des chemins de forêt.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Le Tour du Piémont installe son arrivée au sanctuaire d’Oropa

Il y aura une innovation de taille le 10 octobre prochain pour la 103ème édition …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.