EN DIRECT
(c) Sirotti

Romain Bardet : « Une journée sans encombre malgré le stress »

Romain Bardet a évité les pièges tendus par la première étape de Paris-Nice. Dans le vent et la pluie, le leader d’AG2R-La Mondiale a pu se maintenir à l’avant jusqu’à rallier l’arrivée dans le premier groupe. D’autres leaders n’ont pas eu cette chance, le tenant du titre Marc Soler (Movistar) ayant notamment concédé une minute sur la ligne. C’est aussi le cas de Miguel Angel Lopez (Astana), alors que Fabio Aru et Sergio Henao (UAE) ont été relégués à plus de deux minutes.

Lire aussi > Paris-Nice : Dylan Groenewegen ouvre le bal

« C’était vraiment très tendu, a réagi Bardet à chaud. On est pas loin de l’alerte orange pour vents violents et on essaye de faire du vélo là-dedans, avec 200 coureurs (NDLR : 161) prêts à en découdre, à se piéger les uns les autres. Il fallait compter sur une grosse équipe. J’ai de la chance : chez AG2R on a un gros collectif et Tony (Gallopin) connaît bien les routes. On a passé une journée sans encombre malgré le stress. » Oliver Naesen a également réalisé du beau travail pour son leader, orchestrant lui-même une des nombreuses cassures du jour. Dès demain, pour la deuxième étape, la pleine vigilance sera encore nécessaire alors que le tracé va plein sud, avec un vent d’ouest prévu.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France : Dernière bataille dans les Pyrénées

106e édition du Tour de France (2.UWT), du 6 au 28 juillet 15e étape : …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.