© ASO / Alex BROADWAY

Luis León Sánchez renoue avec le jaune sur Paris-Nice

Il avait remporté Paris-Nice en 2009. Et si il rééditer l’exploit 9 ans plus tard ? Luis León Sánchez (Astana) n’a gagné que le Tour de Murcie cette année mais il est en grande forme en ce début de saison. Une seule victoire, presque offerte par Alejandro Valverde (Movistar) mais aussi deux deuxième places, lors de la difficile étape d’Albuixech sur le Tour de la Communauté de Valence, derrière Valverde, et au sommet de l’Alto de Hallanadas sur le Tour d’Andalousie. L’Espagnol est en forme et il est au sein d’une équipe, qui malgré ses problèmes financiers, a le vent en poupe.

Luis León, racontez-nous ce final.
L’attaque d’Alaphilippe était très puissante mais nous ne nous sommes pas affolés. Il restait du terrain pour aller les reprendre. Jakob (Fuglsang) a fait un excellent travail en faisant la jonction et derrière, moi je suis resté calme en attendant le bon mouvement. À ce moment je ne m’attendais pas à ce que la conclusion soit aussi bonne pour moi. Dans le final je me suis contenter de prendre le plus de temps possible. Demain il y aura un gros contre-la-montre… Je suis content d’être en jaune et d’avoir pris une certaine avance sur mes adversaires mais demain il faudra vraiment encore tout donner sur le chrono.

Vos qualités en contre-la-montre ne sont plus à démontrer. Qu’attendez-vous de demain ?
Je pense que je peux garder le maillot. Ensuite nous aurons un week-end très difficile. Nous sommes en bonne position pour le moment mais Paris-Nice ne fait que commencer.

C’est un très bon début de saison pour vous.
Oui, toute l’équipe fait un excellent début de saison. Le niveau général du collectif est très élevé. Pour ma part j’ai bien commencé sur les courses espagnoles, il y a eu plusieurs places d’honneur et une victoire déjà. On va essayer de continuer sur la même lancée ici.

Que pouvez-vous nous dire sur vos adversaires ?
Je pense qu’on ne peut rien dire avant demain. Le chrono va nous aider à comprendre qui peut jouer le général de ce Paris-Nice même si la difficulté des dernières étapes fait aussi que tout pourra encore arriver ensuite.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.