Paris-Camembert : Un numéro de Lilian Calmejane

Lilian Calmejane (Direct Energie) s’impose en costaud et en solitaire sur Paris-Camembert. Le coureur de Direct Energie est sorti seul à 27 kilomètres de l’arrivée et malgré l’énorme travail des coureurs de AG2R La Mondiale et les différentes tentative de contre, il n’a jamais été revu. Valentin Madouas (Groupama – FDJ) prend la deuxième place devant Andrea Vendrame (Androni Giocattoli – Sidermec), les deux coureurs ayant précédé le peloton de quelques secondes.

Le départ est donné à 11h05 de Pont-Audemer après une minute de silence en hommage à Michael Goolaerts, tragiquement disparu sur les routes de Paris-Roubaix. Les attaques fusent en début de course jusqu’à ce qu’un trio parvienne à se faire la belle vers le kilomètre 15 avec Perrig Quémeneur (Direct Energie), Pierre Gouault (Roubaix – Lille Métropole) et Daniel Eaton (UnitedHealthcare). Le peloton laisse filer et l’écart atteint les 6’30 vers le kilomètre 35 avant que ça ne mette en route à l’arrière.

L’avance des trois coureurs est stabilisée à 3′ lorsqu’ils passent la ligne d’arrivée pour la première fois, à environ 90 kilomètres de la fin. À partir de là et alors que la pluie domine, l’écart va diminuer. Les difficultés du parcours se profilent et Eaton montre des signes de difficulté à l’avant mais le premier éliminé est finalement Pierre Gouault, victime d’une crevaison. Ça ne change pas grand chose puisque Eaton puis Quémeneur sont repris à un peu moins de 50 kilomètres de l’arrivée par un peloton déjà bien réduit. L’allure imprimée, notamment par les AG2R La Mondiale fait mal et le peloton s’égraine.

La pression des AG2R permet de maintenir le peloton groupé mais à un peu moins de 30 kilomètres de l’arrivée, Lilian Calmejane (Direct Energie) passe à l’action. Il prend une quinzaine de secondes puis l’écart oscille entre 20 et 30 secondes. Calmejane résiste fort bien tant est que le peloton commence à manquer d’énergie et se désorganise un peu. Trois coureurs parviennent à sortir en contre alors que la course amorce le fameux chemin forestier : Nicolas Edet (Cofidis), Guillaume Martin (Wanty – Groupe Gobert) et Julen Irizar (Euskadi – Murias).

Seulement à l’avant Calmejane fait un numéro ! Les trois coureurs en contre sont repris et une attaque de Benjamin Thomas (Groupama – FDJ) ne change rien à la donne alors que pendant ce temps là le coureur de Direct Energie creuse l’écart sur le peloton. Rien ne peut l’arrêter. Même pas un duo sorti en contre avec Andrea Vendrame (Androni Giocattoli – Sidermec) et Valentin Madouas (Groupama – FDJ).

Calmejane s’impose en beauté alors que Madouas règle Vendrame au sprint. Le peloton est réglé par Manuel Belletti (Androni Giocattoli – Sidermec).

Classement : 
1. Lilian Calmejane (Direct Energie) en 4h53’17
2. Valentin Madouas (Groupama – FDJ) à 0’21
3. Andrea Vendrame (Androni Giocattoli – Sidermec)
4. Manuel Belletti (Androni Giocattoli – Sidermec) à 0’38
5. Damien Touzé (St Michel – Auber93)
6. Davide Cimolai (Groupama – FDJ)
7. Matthieu Ladagnous (Groupama – FDJ)
8. Lorrenzo Manzin (Vital Concept)
9. Hugo Hofstetter (Cofidis)
10. Laurent Pichon (Fortuneo – Samsic)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Memorial Marco Pantani : Alexey Lutsenko encore gagnant !

La désormais traditionnelle épreuve en hommage au grimpeur illustre Marco Pantani, a une nouvelle fois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.