(c) Jean-Claude Faucher

Emanuel Buchmann savoure une « journée parfaite »

Ce vendredi, dans l’étape reine du Tour du Pays Basque, c’est de nouveau un Allemand de la Bora-hansgrohe qui l’a emporté. Mais cette fois-ci, ce n’est pas Maximilian Schachmann, déjà auteur d’un hat-trick sur l’épreuve espagnole. Le Berlinois a en effet été parfaitement suppléé aujourd’hui par son collègue Emanuel Buchmann. Pointé au sixième rang du général ce matin, à 1’10 du maillot jaune, ce dernier a réalisé un numéro dans les vingt derniers kilomètres d’une étape sans temps morts. Parti en éclaireur à trente bornes du but, l’ancien champion d’Allemagne a finalement trompé le reste des prétendants au classement général et parfaitement géré la dernière montée, vers Arrate, pour s’adjuger la victoire, mais aussi le maillot jaune.

“Ca a été une course très difficile aujourd’hui, a-t-il débuté son résumé. Aucune échappée ne partait, la route montait et descendant, tournait à droite et à gauche. C’était très rapide dans le peloton toute la journée. Je me sentais vraiment bien mais l’objectif était initialement de protéger le maillot de Maximilian. Puis je me suis retrouvé dans un groupe à l’avant à quatre, puis à trois. Je me sentais bien et je voyais que les autres fatiguaient, alors j’ai essayé d’attaquer à vingt kilomètres de l’arrivée. J’ai réussi à tenir jusqu’à la ligne et me voilà leader ! On était dans une situation parfaite au départ, avec Max en jaune et Patrick [Konrad] en deuxième place. Et la journée s’est terminée de manière toute aussi parfaite”.

Victorieux d’une manche du Challenge de Majorque en début de saison, Buchmann avait à cette occasion ouvert son compteur à l’international chez les pros. Il passe aujourd’hui un cap supplémentaire, avant d’éventuellement grimper un autre échelon dès demain soir. “C’est ma première victoire dans le WorldTour, et gagner comme ça, sur l’étape reine du Tour du Pays Basque, c’est vraiment super, a-t-il savouré. En plus j’ai le maillot de leader et on va maintenant essayer de le défendre demain. L’an passé, j’avais déjà fait une belle course ici, j’avais terminé quatrième du général. L’emporter serait incroyable. Demain, ce sera une étape courte mais très difficile. Je pense qu’Astana et Movistar tenteront de rendre la course dure et donc ce sera une étape plein pot dès le départ.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.