LaPresse - D'Alberto / Ferrari / Paolone / Spada

Le Tour du Piémont installe son arrivée au sanctuaire d’Oropa

Il y aura une innovation de taille le 10 octobre prochain pour la 103ème édition du Tour du Piémont, et elle ne plaira pas au tenant du titre Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida). En effet, les organisateurs ont décidé de délocaliser l’arrivée de l’épreuve… au sanctuaire d’Oropa, soit au sommet de la montée du même nom. Celle-ci a accueilli à six reprises le Tour d’Italie et l’un des faits marquants reste la victoire de Marco Pantani en 1999. Il y a deux ans, le Giro y était retourné et Tom Dumoulin s’y était alors imposé avec le maillot rose sur les épaules au terme d’un final haletant.

Avec ce changement de parcours, l’épreuve se destine désormais aux puncheurs-grimpeurs. Qui plus est, il faudra escalader une première bosse très irrégulière, à Nelva (13 km à 3,5%), avant de se présenter au pied de l’ascension d’Oropa, longue de 11,8 kilomètres et présentant une pente moyenne de 6,2%. Les derniers hectomètres se font sur pavés et c’est généralement au forceps que se joue la victoire.

Placé au lendemain de Milan-Turin et son arrivée à Superga, et deux jours avant le Tour de Lombardie, le Tour du Piémont peut s’avérer être une belle répétition pour le dernier Monument de la saison. À moins au contrait qu’il ne soit, de par sa difficulté, de trop au calendrier pour attirer les grands noms.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Arkéa-Samsic boucle son effectif avec les prolongations de Le Roux et Bonnamour

Extrêmement renouvelé, l’effectif d’Arkéa-Samsic pour la saison 2020 est désormais au complet. La structure bretonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.