Grand Prix de Plumelec : Benoit Cosnefroy le plus véloce au sommet de Cadoudal

Course phare du calendrier français, le Grand Prix de Plumelec se terminait comme chaque année au sommet de la célèbre Côte de Cadoudal. Sur un parcours semblable aux années précédentes, c’est une nouvelle fois un puncheur qui s’est imposé, en la personne de Benoit Cosnefroy (AG2R-La Mondiale). 

Le course s’élance sous le grand soleil breton et une température avoisinant les 25°C. Les attaques fusent dès le départ, mais personne ne parvient à faire la différence. Cette situation se poursuit pendant une bonne vingtaine de kilomètres, avec de nombreuses tentatives toutes contrôlées par le peloton. Alexis Gougeard (AG2R-La Mondiale) tente notamment sa chance, mais il est rapidement revu. Il faut finalement attendre le kilomètre 27 pour voir le bon groupe prendre du champ. Nous retrouvons ainsi un quatuor à l’avant, avec Fabien Doubey (Wanty-Gobert Cycling Team), Jérémy Leveau (Delko Marseille Provence), Maxime Cam (Vital Concept-B&B Hôtels) et Marco Bernardinetti (Amore & Vita-Prodir). Lorsque la tête de course entre sur le circuit final après une cinquantaine de kilomètres dans les terres, le peloton est pointé à plus de cinq minutes. Nous abordons alors la première des treize ascensions de la côte de Cadoudal (1.7km à 6.2%), et c’est Jérémy Leveau qui passe en tête. Grâce à la météo clémente, le public est présent en nombre dans le final. Les tours de circuits se succèdent, dans un premier temps sur la grande boucle de 13.9 kilomètres, qui alterne entre le plat et la montée. Malade, Quentin Pacher (Vital Concept – B&B Hotels) est contraint à l’abandon, alors qu’Alexis Guerin (Delko-Marseille) décide de redynamiser le peloton en partant seul en contre. Comptant tout de même plus de deux minutes de retard, il ne parviendra pas à faire la jonction avec les hommes à l’avant. Le quatuor devient d’ailleurs un trio, car Bernardinetti se montre incapable de suivre l’allure, et se retrouve distancé avant d’abandonne un peu plus tard.

Alors que nous entrons dans les cinquante derniers kilomètres de course, un gros groupe tente de s’extirper du peloton. Warren Barguil fait notamment parti des attaquants, mais le peloton reste vigilant et ramène rapidement tout le monde dans le rang. A environ 35 kilomètres du but, l’écart n’est plus que de trente secondes pour les fuyards, qui sont déjà condamnés. Il y a beaucoup d’activité à l’arrière, et Pierre Rolland, Warren Barguil et Thibaut Ferasse se montrent particulièrement entreprenants, alors que Pierre Latour est lâché pour son retour à la compétition. La course aborde ensuite la petite boucle finale de 7.7 kilomètres à parcourir cinq fois, qui consiste en une répétition des ascensions de Cadoudal. Mathieu Burgaudeau et Xandro Meurisse parviennent à prendre quelques secondes d’avance, mais la formation AG2R-La Mondiale contrôle efficacement. Alors que le final se rapproche, personne ne semble capable de creuser un réel écart. Les coureurs de Saint Michel-Auber maintiennent un rythme élevé, et tout le monde attend visiblement le sprint. Dans l’avant dernière ascension de la côte, Guillaume Martin déclenche une violente attaque, que personne ne peut suivre. Le coureur de la formation Wanty-Groupe Gobert aborde le dernier tour en tête, mais Alexis Gougeard ramène une nouvelle fois tout le monde.

La plupart des favoris sont encore présents, alors que la montée finale se rapproche. Gougeard poursuit son gros tempo jusqu’au pied, avant de s’écarter et de laisser aux Wanty le soin de mener le peloton. A moins de 500 mètres, Odd Eiking accélère fortement, mais il est suivi par Herrada et Cosnefroy. Les trois hommes prennent quelques mètres, et le plus rapide se révèle être Benoit Cosnefroy (AG2R-La mondiale). Il devance Herrada et Eiking, et récompense ainsi le gros travail de son équipe.

Le Top 10 :

1 COSNEFROY Benoit (AG2R LA MONDIALE) en 4h35’27”
2 HERRADA Jesus (COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS) ,,
3 EIKING Odd Christian (WANTY-GOBERT CYCLING TEAM) ,,
4 LE CUNFF Kévin (ST MICHEL-AUBER) à 3″
5 COQUARD Bryan (VITAL CONCEPT-B&B HOTELS) ,,
6 MARTIN Guillaume (WANTY-GOBERT CYCLING TEAM) ,,
7 PASQUALON Andrea (WANTY-GOBERT CYCLING TEAM)  à 5″
8 EL FARES Julien (DELKO MARSEILLE PROVENCE) ,,
9 TIZZA Marco (AMORE & VITA-PRODIR) ,,
10 GENIETS Kevin (GROUPAMA-FDJ) à 8″

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Memorial Marco Pantani : Alexey Lutsenko encore gagnant !

La désormais traditionnelle épreuve en hommage au grimpeur illustre Marco Pantani, a une nouvelle fois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.