EN DIRECT
© Sirotti

Tom Dumoulin : « Si je reste avec les meilleurs demain je peux gagner »

Sale journée pour Tom Dumoulin (Sunweb). Maillot rose depuis la dixième étape de ce Giro, il a d’abord été mis en difficulté dans une sacrée partie de manivelle lors de la première descente de la journée. Piégé dans un troisième peloton qui est ensuite rentré sur un second peloton, il a dû batailler, avec ses coéquipiers et les Trek – Segafredo de Bauke Mollema, lui aussi piégé, pour tenter de revenir. 40 kilomètres d’intenses efforts pour le maillot rose qu’il a sans doute ensuite payés dans la montée finale où il concède plus d’une minute à Nairo Quintana (Movistar) et Vincenzo Nibali (Bahrain – Merida). Au général, Dumoulin est deuxième à 38’’ de Quintana, 5’’ devant Nibali, 15’’ devant Thibaut Pinot (FDJ) et 43’’ devant Ilnur Zakarin (Katusha – Aleppin). Ce Giro reste incroyablement ouvert à deux jours de la fin.

Tom, que s’est-il passé ?
J’avais de mauvaises jambes dès le départ et j’ai fait une erreur de débutant en début de course, en étant à l’arrière dans la descente. Bahrain et Movistar ont fait explosé le peloton et je me suis retrouvé à l’arrière à devoir chasser… Je n’avais pas de bonnes jambes mais je devais déjà être à fond pour tenter de revenir, et ce seulement à la moitié de l’étape. C’était des efforts inutiles.

Dans l’ascension finale, vous avez payé ces efforts.
Oui sans doute mais Mollema était piégé avec moi et pourtant il a fait l’ascension avec les autres favoris. Je pense que si j’avais eu de bonnes jambes, ça aurait été, mais je n’en avais pas. C’était ma pire journée de ce Giro !

Comment avez-vous géré l’ascension dans le final ?
J’ai essayé de limiter ma perte et je pense que je ne me suis pas trop mal débrouillé. Heureusement pour moi mon équipe était très forte aujourd’hui, ils m’ont sauvé un paquet de fois. Je dois vraiment les remercier, sans eux ça aurait été bien pire ! Je n’étais pas dans un bon jour mais j’espère que je serai mieux demain.

Que pensez-vous pour la suite ?
Si je parviens à rester avec les meilleurs demain, alors je pense que je peux encore remporter le Giro, mais ce sera très difficile quoiqu’il arrive.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Mikaël Cherel : « On a touché le fond »

Romain Bardet ne sera pas dans le top 10 du Tour de France pour la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.