(c) Sirotti

Primoz Roglic : «Je suis toujours en bonne position »

En ce deuxième jour de repos sur le Giro, les coureurs doivent participer à la traditionnelle conférence de presse. Primoz Roglic s’est donc plié à l’exercice. Deuxième du classement général, le slovène reste sur une quinzième étape mitigée sur les bords du lac de Côme. Dans un premier temps incapable de boucher le trou sur ses adversaires dans la montée du Civiglio, il est également parti à la faute dans la descente. Il se dit d’ailleurs « légèrement râpé sur le côté gauche », mais ne semble pas s’en faire. Au final, un débours de près de quarante secondes sur Nibali et le maillot rose Richard Carapaz, ce qui le place désormais à 47 secondes de l’équatorien de la formation Movistar.

Une contre-performance que le principal intéressé cherche à minimiser, invoquant des problèmes de santé. « J’ai probablement absorbé trop de sucre pendant l’étape, et j’ai alors souffert de problèmes d’estomac. Les choses vont de mieux en mieux, donc tout va bien maintenant ». Un soucis qui tombe au plus mauvais moment et qui s’ajoute à l’imbroglio concernant l’encadrement de son équipe. La voiture située derrière le peloton se serait en effet arrêtée quelques kilomètres avant le pied de la dernière bosse pour que ses occupants puissent satisfaire un besoin naturel. C’est malheureusement à ce moment là que Roglic a été victime d’un ennui mécanique, et, en l’absence de vélo de rechange, a dû finir l’étape avec le vélo de son équipier Antwan Tolhoek.

Lire aussi > Eusebio Unzué : « Carapaz doit encore gagner du temps »

Concernant ses adversaires, le slovène reconnait que Carapaz a été « le meilleur grimpeur de cette deuxième semaine, et qu’il a gagné du temps là ou il le fallait ». Quand à Vincenzo Nibali, il annonce ne pas redouter la pression du public italien, qui soutiendra évidemment le favori local. Il se réjouit même d’arriver proche de sa Slovenie natale, et espère qu’il « y aura donc beaucoup de supporters et de drapeaux slovènes pour me soutenir». Il conclut par une note optimiste, et se dit prêt à continuer la lutte pour le maillot rose. « Je suis toujours en bonne position et j’attend désormais la troisième semaine ».

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Bora-hansgrohe a proposé un échange Bennett-Hodeg à Deceuninck-Quick Step

La fin octobre approche et Sam Bennett ne sait toujours pas pour qui il courra …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.