Famenne Ardenne Classic : Guillaume Boivin anticipe le sprint

La deuxième édition de la Famenne Ardenne Classic est revenue au Québécois Guillaume Boivin ce jeudi. Sorti à trois kilomètres de l’arrivée en compagnie de Quentin Pacher (Vital Concept), le coureur de la formation Israel Cycling Academy s’est allié avec le Français pour rejoindre Rein Taaramae (Direct Energie) en tête et il s’est ensuite fait un malin plaisir à régler les deux hommes dans la dernière ligne droite. Boivin a ainsi ramené son premier succès de la saison en devançant Quentin Pacher tandis que Danny van Poppel (LottoNL-Jumbo) est parvenu à remonter la troisième place après un beau sprint depuis le peloton, quelques dizaines de mètres derrière l’échappée.

Au départ de cette seconde édition de la Famenne Ardenne Classic, la bagarre pour l’échappée fait rage pendant près de trente kilomètres. Il faut donc près de quarante-cinq minutes pour voir un groupe se former aux devants de la course. C’est un quatuor qui se dessine alors, avec Elias Van Breussegem (Vérandas Willems-Crelan), Fabien Grellier (Direct Energie), Alo Jakin (Saint Michel-Auber 93) et Brecht Ruyters (Cibel-Cebon). Une fois sortis, ces quatre coureurs prennent rapidement le large puisque le peloton lève complètement le pied. La Lotto-Soudal se positionne bien en tête mais laisse l’écart grandir à près de sept minutes à l’approche des cent derniers kilomètres, alors que les premières bosses sont franchies.À environ 80 bornes de la ligne, les coureurs entament le premier des quatre circuits autour de Marche-en-Famenne. Un circuit comprenant d’ailleurs la côte de Charneux (2,6 km à 4,3%). L’écart se réduit alors quelque peu entre les fuyards et le peloton, mais ce de manière très lente puisqu’on relève encore 5’45 entre les deux groupes après la première boucle. Reste alors 65 bornes et le quatuor de tête continue de s’entendre parfaitement. Sous la bannière symbolique des 50 kilomètres, l’écart flirte avec les cinq minutes alors que Vital Concept, Israel Cycling Academy, LottoNL-Jumbo et Lotto-Soudal s’unissent dans la poursuite.

Progressivement, la chasse porte ses fruits et peu après l’entrée dans l’avant-dernier tour, l’écart tombe à quatre minutes. Mais l’échappée résiste bien. La Lotto-Soudal sent clairement le danger et décide mettre un gros coup de vis. L’avance du quatuor continue de diminuer, et dans l’avant-dernière ascension de la côte de Charneux, le peloton se scinde du fait du tempo imprimé par les hommes de Marc Sergeant. Conséquence directe, l’écart chute à deux minutes à 28 kilomètres de l’arrivée. Un peu plus loin, au moment d’aborder le dernier tour, soit à 22 bornes du but, le peloton passe avec seulement 1’30 de retard. Environ 80 coureurs le composent encore. Devant, en revanche, Ruyters doit rendre les armes et laisser ses 3 compagnons de fuite partir. Ces derniers voient toutefois leur marge se réduire sérieusement dans la première partie de la boucle et n’abordent l’ultime montée de Charneux qu’avec 15 secondes d’avance. Dès les premières pentes, ils sont ainsi avalés par un peloton secoué par Rein Taaramae (Direct Energie). L’Estonien passe à l’attaque, suivi par Quentin Pacher (Vital Concept), et seule une quinzaine de coureurs est capable de s’accrocher ! Le groupe s’effrite à l’approche du sommet mais un petit peloton d’une trentaine de coureurs navigue à quelques secondes.

Alors que tout ce petit monde est sur le point de basculer, quasiment de manière groupée, Taaramae en repose une, cette fois-ci suivi par Julien Simon (Cofidis). Le duo dévale la descente ensemble mais Jens Keukeleire (Lotto-Soudal) recolle à sept bornes du but. Le peloton mené par LottoNL-Jumbo ne compte lui qu’une centaine de mètres de retard. Et Taaramae, lui, place une nouvelle offensive pour cette fois-ci s’isoler. L’Estonien prend les commandes mais pointe en ligne de mire du peloton à cinq bornes du but. Un peloton qui ne parvient pourtant pas à opérer la jonction, et Pacher ainsi que Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) décident donc de faire le jump eux-même. En l’espace de quelques instants, le duo fait la jonction avec Taaramae et le trio aborde les trois dernières bornes avec une centaine de mètres d’avance. Une marge qu’ils conservent à la flamme rouge et jusque dans le dernier virage. Pacher lance alors le sprint, Taaramae coince, mais Boivin répond facilement et produit lui-même son effort dans la foulée pour se détacher et aller conquérir la victoire, sa première de la saison. Pacher conserve la deuxième place mais Danny van Poppel (LottoNL-Jumbo) revient lui depuis le peloton pour accrocher la troisième position sur la ligne.

Classement 

1 Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy)
2 Quentin Pacher (Vital Concept Cycling Club) t.m.t
3 Danny van Poppel (LottoNL-Jumbo)
4 Rein Taaramäe (Direct Energie)
5 Milan Menten (Sport Vlaanderen – Baloise)
6 Alexander Krieger (Leopard Pro Cycling)
7 Kevin Deltombe (Sport Vlaanderen – Baloise)
8 Benjamin Declercq (Sport Vlaanderen – Baloise)
9 Franck Bonnamour (Fortuneo – Samsic)
10 Cees Bol (SEG Racing Academy)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Calendrier UCI : Ce qui changera en 2020

L’UCI a apporté des modifications à son calendrier 2020. Par rapport à 2019, plusieurs épreuves …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.