Qui succédera à Dan McLay, vainquer l'an dernier ? (c) Eurométropole Tour

Dan McLay « heureux de finir sur une bonne note »

La saison 2017 de Dan McLay n’a pas été des plus simples. Si le coureur britannique avait parfaitement démarré l’année avec un joli succès lors du Trophée de Majorque, fin janvier, il a dû patienter jusqu’au 1er octobre pour décrocher, hier, sa seconde victoire en 2017 l’occasion du Tour de l’Eurométropole. Auteur de quelques accessits ces derniers mois, le sprinteur de la Fortuneo-Oscaro ne parvenait pas à exprimer sa vitesse habituelle et à se mêler à la bagarre pour la gagne. Dimanche, Dan McLay a fait preuve d’une belle résistance pour figurer dans le peloton très réduit qui s’est joué la victoire à Tournai, après une course mouvementée. Anthony Turgis (Cofidis), parti dans le dernier kilomètre, s’est écrasé quelques mètres avant la ligne, permettant au Britannique d’aller lever les bras. Enfin.

« J’ai retrouvé la recette pour gagner, s’est-il exclamé. J’ai connu des moments difficiles cette année mais je conclus la saison comme je l’avais commencé, par une gagne. Je suis très content d’avoir levé les bras aujourd’hui (hier). La course a été difficile, ça a roulé du début à la fin. Thibault Guernalec m’a vraiment bien protégé du vent. Je me suis accroché dans la dernière bosse. J’étais dans le rouge en haut, je me suis mis dans les roues, pour récupérer, je savais que j’avais la puissance pour aller la chercher. C’était juste (rires). Anthony Turgis a levé les bras trop tôt, mais je pense que je passais quand même. Je suis heureux de finir la saison sur cette bonne note. » 

Du côté de Roger Tréhin, directeur sportif de la Fortuneo-Oscaro, on savourait également ce douzième bouquet de l’année pour la structure bretonne. “Dan était particulièrement fort, disait-il. C’est l’un des seuls sprinteurs à passer le dernier mont. En entendant la composition du groupe, je me suis dit 
que ça allait nous sourire aujourd’hui. En dehors de la victoire, nos stagiaires ont abattu un travail monstre. Ils n’ont rien lâché, malgré le vent et les bordures. Je suis content que Dan ait réussi à finir le travail.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Vuelta : Astana enlève le chrono, Miguel Angel Lopez premier leader

Astana réussit son entrée en matière. La formation kazakhe a réglé le contre-la-montre par équipes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.