(c) Sirotti

Deuxième à Champéry, Jack Haig retient le positif

Jack Haig n’est pas complètement parvenu à sauver la journée de la Mitchelton-Scott, dimanche, lors de la dernière étape du Critérium du Dauphiné. Impeccable lieutenant d’Adam Yates la veille, le jeune Australien a vu son leader, malade, se retirer à cinquante kilomètres de l’arrivée. Présent dans l’échappée, il a dès lors joué sa carte personnelle mais n’a pu prendre à défaut Dylan Van Baarle (Team Ineos) dans les vingt derniers kilomètres.

“Le plan n’était pas nécessairement que j’aille moi-même dans l’échappée, mais que l’un de nous y soit si elle était importante, a expliqué le jeune homme de 25 ans. C’était un départ costaud, j’étais en bonne position, j’ai vu le groupe partir et j’ai sauté dedans. Le but initial pour moi était d’essayer d’aider Yates à remonter au classement général, mais une fois que j’ai appris qu’il avait abandonné, j’ai alors changé d’objectif pour voir si je pouvais gagner l’étape. Je pensais que j’avais ce qu’il fallait, en regardant les autres mecs dans l’échappée, mais je savais qu’il y en aurait quelques-uns qui seraient assez difficiles à éliminer. Van Baarle était super fort et malheureusement je n’ai pas pu me débarrasser de lui.”

Tout proche de sa deuxième victoire en carrière, Jack Haig peut aussi être très satisfait de son rendement lors des trois derniers jours, lui qui n’avait pas couru depuis Paris-Nice et qui avait manqué le Giro en raison d’une blessure au genou : “C’est bien de terminer la semaine avec un bon résultat, surtout après ma blessure à la suite de Paris-Nice. Cela me donne confiance en vue des échéances futures et des prochains objectifs. Je pense que la semaine s’est très bien déroulée, Adam a très bien couru et tous les gars ont vraiment bien travaillé ensemble. Cela aurait été vraiment bien si Yates avait pu conclure cette grande semaine, mais bien sûr, sa santé est plus importante que tout et nous espérons qu’il se rétablira rapidement”.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Esteban Chaves : « Il se passe toujours des choses surprenantes sur la Vuelta »

Esteban Chaves entrevoit le bout du tunnel. Le grimpeur colombien de poche revient sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.