(c) Sirotti

Coppa Sabatini : Alexey Lutsenko conclut un long raid solitaire

Alexey Lutsenko montre les muscles à quelques jours du championnat du monde. Le champion du Kazakhstan a livré un grand numéro ce jeudi sur les routes toscanes de la Coppa Sabatini. Il a ainsi triomphé en solitaire après s’être extirpé, à pas moins de 80 kilomètres du but, d’une échappée qui avait du mal à faire le trou face au peloton. Le coureur d’Astana s’est alors construit un avantage de deux minutes, a maintenu un gros rythme dans les deux dernières heures de course, et n’a donc plus jamais été revu. Derrière lui, plusieurs attaques se sont succédées et ont d’ailleurs désorganisé la chasse du peloton. C’est finalement un trio de poursuivants qui s’est disputé les places restantes sur le podium, Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida) prenant le meilleur sur Simone Velasco (Neri Sottoli-Selle Italia-KTM) et Kristian Sbaragli (Israel Cycling Academy) dans l’arrivée en côte. Lutsenko succède à Juan Jose Lobato au palmarès et acquiert là son neuvième bouquet de la saison. Pas le moins beau. 

La Coppa Sabatini version 2019 débute par une belle bagarre sous les coups de 11h30. De nombreuses attaques émanent du peloton dans le but de prendre part à l’échappée du jour, et suite à ce départ intense, c’est finalement un joli groupe de seize hommes, et pas des moindres, qui se construit après vingt kilomètres. On retrouve là quelques têtes d’affiche tels qu’Egan Bernal (Team Ineos), Davide Formolo (Italie), Alexey Lutsenko (Astana) mais aussi Sho Hatsuyama (Nippo-Fantini), Dimitry Grudzev (Astana), Antonio Nibali (Bahrain-Merida), Simone Petilli (UAE Emirates), Stefan Bissegger (Suisse), Simone Ravanelli (Androni-Giocattoli), Lorenzo Fortunato (Neri Sottoli Selle Italia KTM), Anthony Delaplace (Arkea-Samsic), Alessandro Fedeli (Delko Marseille), Evgeny Shalunov (Gazprom-Rusvelo), Natnael Berhane (Cofidis), Fabien Doubey (Wanty-Gobert Cycling Team), Simon Pellaud et Anthony Rappo (IAM Excelsior). Evidemment dangereuse de par sa composition et sa largeur, l’échappée du jour n’a pas la chance de prendre franchement le large. Dans un premier temps, Astana et Israel Cycling Academy la maintiennent sous la minute avant que Wanty-Groupe Gobert ne vienne contrôler également.

Après 60 kilomètres, on ne compte qu’une minute entre les deux groupes mais l’écart grimpe dans la deuxième heure de course pour flirter avec les deux minutes à mi-parcours. Dans le peloton, plusieurs équipes s’unissent, et la Bahrain-Merida de Sonny Colbrelli met également un homme à rouler malgré la présence d’Antonio Nibali à l’avant. À l’approche des 80 derniers kilomètres, l’avance des seize fuyards se rapproche donc à nouveau de la minute. Le champion du Kazakhstan Alexey Lustenko décide alors de relancer, et il part seul. Le vainqueur du Tour d’Oman et de l’Arctic Race of Norway se lance dans une entreprise solitaire et décide de ne pas attendre un groupe de huit poursuivants incluant notamment Bernal. Il prend assez vite une minute d’avance sur le reste de l’échappée, et repousse même le peloton à deux minutes à l’entame des cinquante derniers kilomètres. Les coureurs sont dès sur le circuit final de Peccili à boucler à six reprises, et dans le peloton, l’organisation n’est pas optimale. Diverses offensives et la « bosse » finale perturbent la poursuite et cela profite évidemment à Lutsenko qui, de son côté, ne se pose aucune question.

C’est ainsi qu’il entame les 30 dernières bornes avec un avantage stabilisé à deux minutes, et ceci sur un peloton déjà bien réduit et où l’entente tarde à se faire. Ce sont finalement l’Italie, la Bahrain-Merida et Delko-Marseille Provence qui décident de reprendre la chasse en main. Pour autant, ils ne reprennent rien à Lutsenko qui entame les deux derniers tours (24 km) avec une solide marge de deux minutes. Juste avant le passage sur la ligne, une attaque d’Alberto Bettiol (Italie) désorganise à nouveau le peloton et provoque une sélection. Un groupe d’une dizaine de poursuivants se détache avec le vainqueur du Tour des Flandres mais aussi Kristian Sbaragli, Davide Cimolai (Israel Cycling Academy), Mauro Finetto (Delko Marseille Provence), Jhonatan Naravaez (Ineos), Giovanni Visconti, Simone Velasco (Neri Sottoli-Selle Italia-KTM). Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), Nikolay Cherkasov (Gazprom-Rusvelo), Michael Albasini (Suisse) et Andrea Vendrame (Androni-Sidermec). Ce groupe se rapproche à 1’40 mais la collaboration n’est pas parfaite, et Sbaragli déclenche alors un contre auquel répondent seulement Colbrelli et Velasco. Bettiol est  lui retardé par un ennui mécanique.

À douze kilomètres du but, soit une boucle du terme, Lutsenko voit les trois poursuivants se rapprocher à 1’15 mais le peloton est lui toujours pointé à près de deux minutes et le Kazakh semble donc bien parti pour rafler la victoire du jour. Les écarts sont maintenus par le coureur d’Astana à l’entrée dans les dix dernières bornes. L’homme de tête ne se désunit aucunement dans le final et s’en va donc aborder la côte finale et passer sous la flamme rouge avec une avance toujours supérieure à la minute. Le Kazakh peut lever légèrement le pied dans les derniers hectomètres et savourer un succès largement mérité, et acquis avec la manière. Une bonne minute derrière lui, le trio de poursuivants se dispute les places restantes sur le podium et Sonny Colbrelli se montre largement plus fort que Simone Velasco tandis que Kristian Sbaragli échoue en quatrième position. Filippo Ganna (Team Ineos) prend la cinquième place en solitaire. Davide Cimolai (Israel Cycing Academy) règle lui le peloton pour la sixième place. Impressionnant ce jeudi, Lutsenko s’octroie son neuvième succès de l’année et confirme par la même occasion qu’il sera un homme à surveiller lors des prochains Mondiaux.

Classement 

1 Alexey Lutsenko (Astana)
2 Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida) à 1’03
3 Simone Velasco (Neri Sottoli-Selle Italia-KTM) à 1’04
4 Kristian Sbaragli (Israel Cycling Academy) m.t
5 Filippo Ganna (Team Ineos) à 1’59
6 Davide Cimolai (Israel Cycling Academy) à 2’16
7 Fabian Lienhard (Suisse) m.t
8 Marco Canola (Nippo Vini Fantini) m.t
9 Andrea Vendrame (Androni-Sidermec) m.t
10 Michael Albasini (Suisse) m.t

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Arkéa-Samsic boucle son effectif avec les prolongations de Le Roux et Bonnamour

Extrêmement renouvelé, l’effectif d’Arkéa-Samsic pour la saison 2020 est désormais au complet. La structure bretonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.