(c) Sirotti

Markel Irizar : « Même dans mes rêves les plus fous, je n’imaginais pas une meilleure fin de carrière »

Alors que Remco Evenepoel posait les jalons d’une carrière qui s’annonce somptueuse dans l’ascension de l’Alto de Murgil, Markel Irizar y a été célébré quelques minutes plus tard par les supporters basques. Pour sa dernière course avant la retraite, le représentant de Trek-Segafredo a fait le show dans l’ultime ascension de la Clásica San Sebastián ce samedi. Auparavant, il s’était glissé dans l’échappée qui a animé la première moitié de course. Irizar pouvait alors se satisfaire d’avoir réussi sa sortie.

Lire aussi > Remco Evenepoel : « Je ne peux tout simplement pas y croire »

« Le but était d’aller devant. J’ai beaucoup essayé avant de réussir, l’équipe m’a bien aidé. La journée était alors un succès. Je suis vraiment content, je ressens beaucoup d’émotions, expliquait Irizar dans une vidéo publiée par Trek-Segafredo. Tout le monde m’attendait… Même dans mes rêves les plus fous, je n’imaginais pas une meilleure fin de carrière. Quand j’ai commencé il y a seize ans, après un cancer, je n’aurais jamais imaginé faire tout ça. Pour moi, c’était un rêve. Quand j’ai annoncé ma retraite, au moment de l’extension de mon contrat, l’équipe m’a permis de terminer en beauté. Je remercie tout le monde, je n’oublierai jamais. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.