EN DIRECT

Clásica de Almería : La course en direct commenté

 RadioTour

* Pour activer Radiotour, veuillez activer le son dans l’encart ci-dessus.
* Le streaming de Radiotour est transmis depuis notre véhicule en course, des déconnexions sont donc possibles.
* À l’approche de l’arrivée, notre véhicule doit se porter plus à l’avant pour que nos reporteurs sur place puissent vous proposer des réactions des coureurs sur la ligne d’arrivée via la chaîne YouTube de Cycling Pro Net. Par conséquent, nous ne serons plus en mesure de transmettre RadioTour dans les derniers kilomètres.

17h55 – Fin du live
C’est la fin de ce direct, merci à tous de nous avoir suivis. Vous pouvez retrouver dès maintenant le compte-rendu détaillé avec le classement en cliquant ici. Les réactions suivront dans la soirée sur notre chaîne Youtube.

17h50 – 
Carlos Barbero (Movistar) est quatrième, devant son coéquipier José Joaquin Rojas. Thomas Boudat prend la sixième place alors qu’il avait failli chuter sous la flamme rouge.

17h45 – 
C’est bien Ackermann (Bora) qui s’impose devant Kittel (Katusha). Légèrement en retrait, Mezgec prend la troisième place.

17h44 – arrivée 
C’est très serré !! Il semble que Pascal Ackermann l’emporte d’un boyau devant Marcel Kittel.

17h43 – 1km
Flamme rouge !

17h42 – 
L’allure est trop soutenue pour qu’un homme seul tente de faire le kilomètre.

17h41 – 2km
Les Bora prennent le relais pour Ackermann !

17h40 – 3km
Mitchelton-Scott conduit toujours le groupe de tête. L’issue de la course ne semble plus faire de doute…

17h39 – 4km
Edoardo Affini s’écarte à son tour après son bon travail.

17h38 – 5km
Les poursuivants sont passés sur la ligne avec un retard de 1’26”.

17h37 – 6km
Dernier tour !

17h36 – 7km
Ackermann resserre déjà ses chaussures alors qu’il reste un tour de circuit. Au rang des outsiders on peut notamment citer Carlos Barbero pour la Movistar.

17h34 – 8km
Le reste du peloton n’est pas passé sur la ligne… La course est terminée pour eux.

17h32 – 
Callum Scotson (Mitchelton-Scott) qui a beaucoup travaillé pour le groupe de tête s’est laissé décrocher. Il est désormais derrière le groupe de chasse.

17h32 – 
Les dix derniers kilomètres !

17h31 – 
Les poursuivants passent sur la ligne avec 1’14” de retard sur la tête de course.

17h30 – 12km
Il y a une courbe à droite avant la ligne d’arrivée. Cela pourrait avoir son importance lorsque le groupe de tête y repassera pour se jouer la gagne.

17h28 – 13km
L’écart repart finalement à la hausse : 57″ alors que la tête de course entre dans le circuit final.
Pour rappel : à l’avant il y a Ackermann, Trentin, Kittel ou Boudat pour ce qui est des sprinteurs.

17h24 – 16km
Le groupe de chasse semble s’entendre enfin et revient à 48″. Cela va être très dur, mais ils vont tenter de revenir.

17h23 – 17km
Ce sont toujours les Mitchelton qui emmènent l’imposant groupe de tête. Trentin est à l’abri dans la roue de Mezgec.

17h21 – 
Ils sont désormais 14 en poursuite et pointent à 50″ de la tête de course.

17h20 – 19km
Fraile va se faire reprendre par la dizaine de poursuivants !

17h19 – 20km
C’est dur pour Fraile qui n’évolue pas sur un terrain favorable à un homme seul. D’autant que l’Espagnol n’est pas un gros rouleur…

17h16 – 23km
Fraile tente de revenir dans le groupe de tête après sa crevaison, mais il est encore loin.
Les treize poursuivants accusent 1’03” de retard.

17h13 – 
Un groupe de 13 coureurs s’est détaché du deuxième groupe. Ces 13 là reviennent à 1’10” de la tête de course.
Crevaison pour Omar Fraile (Astana).

17h12 – 26km
Le groupe de tête évolue en file indienne. Les cinq coureurs de la Mitchelton en occupent les cinq premières positions.

17h09 – 28km
Les hommes de tête arrivent sur la voie où il y avait eu des cassures l’an dernier. Le vent est bien présent.

17h08 – 29km
1’27” d’écart. Le groupe de chasse ne devrait plus pouvoir revenir sur la tête, toujours emmenée par les Mitchelton-Scott.

17h05 – 32km
1’25” d’avance pour le groupe de tête.
Derrière, le groupe de chasse se déchire sous l’effet d’attaques. Il n’y a pas de collaboration pour revenir…

17h – 35km
Ecart en hausse : 1’22”. Cela semble déjà terminé pour le groupe de chasse.

16h55 – 40km
Passage du sprint :
1. Journiaux
2. Bauer
3. Mezgec
Axel Journiaux (Direct Energie) est passé en tête des quatre sprints intermédiaires du jour.

16h54 – 41km
L’écart continue d’augmenter ; 1’15” au passage du sprint intermédiaire.

16h50 – 45km
Les coureurs entrent dans Almeria : sprint dans 3 kilomètres.

16h49 – 46km
L’écart est désormais d’une minute ! C’est la première fois qu’il atteint cette valeur… Le reste du peloton ne reviendra sans doute plus.

16h48 – 47km
Ca y est : les coureurs longent la mer sous un ciel radieux.
La tête de course est à 5km du dernier sprint intermédiaire.

16h46 – 48km
Les coureurs vont prendre sur leur droite et vont longer la mer. Attention donc au vent qui pourrait avoir une infuence.

16h44 – 
Les 50 derniers kilomètres !

16h42 – 51km
Ce sont toujours les Mitchelton-Scott qui dictent l’allure dans le groupe de tête. 46″ au dernier pointage.

16h39 – 53km
Toujours 45″ d’écart. L’occasion d’un tour de revue des favoris présents à l’avant. Les sprinteurs Ackermann, Kittel, Trentin et Boudat sont là. Il y a aussi Sanchez, ou Spilak pour tenter d’éviter un sprint massif.

16h37 – 
Le groupe de tête maintient un avantage de 45″ sur le reste de la course !

16h32 – 
Passage du sprint :
Journiaux continue sa moisson, Bol deuxième. Incertitude sur la troisième place.

16h30 – 64km
Les hommes de tête passent le sprint intermédiaire avec 40″ d’avance.

16h27 – 
40″ d’avance pour l’imposant groupe de tête à 3km du sprint.

16h25 – 
Prochain sprint intermédiaire dans cinq kilomètres.

16h23 – 
Ecart en hausse : les 34 coureurs de tête comptent maintenant 32″ d’avance.

16h21 – 
Mitchelton-Scott fait le train dans le groupe de tête : 25″ d’écart désormais.

16h18 – 
L’allure s’est franchement accélérée ! 17″ d’écart entre les deux entités.

16h17 – 75km
Moyenne après trois heures de course : 37,9km/h.

16h16 – 
Le peloton se rapproche à 18″.
Seules les équipes Vital Concept, CCC, Caja Rujal et Rally ne sont pas représentées à l’avant.

16h15 – 
Ils sont donc 34 coureurs en tête, parmi lesquels plusieurs favoris de l’épreuve. Le reste du peloton est à 35″.

16h14 – 
Le groupe de tête : Edoardo Affini, Jack Bauer, Luka Mezgec, Callum Scotson, Dion Smith, Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), Pieter Vanspeybrouck (Wanty-Groupe Gobert), José Herrada, Marco Mathis (Cofidis), Marco Haller, Marcel Kittel, Simon Spilak (Katusha), Carlos Barbero, Ruben Fernandez, José Joaquin Rojas, Carlos Verona (Movistar), Thomas Sprengers, Edward Planckaert (Sport Vlaanderen-Baloise), Juan Antonio Lopez-Cozar (Euskadi-Murias), Thomas Boudat, Axel Journiaux (Direct Energie), Pascal Ackermann, Maciej Bodnar, Jempy Drucker, Patrick Konrad (Bora), Lars Boom, Sjoerd van Ginneken, Justin Timmermans (Roompot), Luis Leon Sanchez, Dario Cataldo, Omar Fraile, Jakob Fuglsang (Astana), Jetse Bol (Burgos-BH) et Petr Rikunov (Gazprom).

16h09 – 
Jonction effectuée !
Le groupe de tête : 1 2 4 5 6 7 17 23 24 42 43 45 51 54 55 57 62 63 77 81 83 91 92 93 94 101 102 106 121 123 124 126 136 156.

16h06 – 
Le groupe de chasse a désormais 25″ d’avance sur le peloton. Verona est sur le point d’être avalé.

16h04 – 
La jonction s’effectue : l’imposant groupe de chasse à 17″ d’avance sur le peloton.

16h02 – 
Une grappe d’environ 25 coureurs est sorti du peloton et va reprendre le groupe de chasse. Verona a 1’27” d’avance sur eux.

16h – 97km
Passage du dernier col :
1. Verona
2. Rikunov
3. Journiaux
4. Bol
Verona remporte le classement de la montagne.

15h58 – 
Timmermans est repris par le peloton.
Verona a 1’38” d’avance sur la chasse, le peloton est à 2’05”.

15h54 – 
Il va se faire avaler par le peloton qui pointe à 30 secondes de lui. Le reste du groupe de chasse n’a que 44″ d’avance.

15h54 – 
Timmermans est distancé par le groupe de chasse.

15h52 – 
Il y a du vent au sommet, mais cela ne freine pas Verona qui a déjà 1’24” d’avance sur ses anciens compagnons de fuite. Le peloton est à 2’14”.

15h50 – 
Verona est à deux kilomètres du dernier sommet du jour.

15h49 –
Les coureurs sont dans la courte dernière ascension du jour.

15h47 – 
Passage du 3e col :
1. Verona
2. Journiaux
3. Lopez-Cozar

15h46 – 
Déjà une minute de marge pour Verona, le peloton à 2’17”.

15h44 – 
Verona a rapidement pris une trentaine de secondes sur le reste de l’échappée. Le peloton est à 2’30”, toujours sous l’impulsion des Mitchelton-Scott.

15h42 –
Passage au sommet :
1. Verona
2. Timmermans
3. Journiaux

15h40 – 
Verona attaque déjà ses compagnons de fuite ! C’était sans doute calculé puisque la voiture Movistar a dépassé l’échappée il y a quelques kilomètres.

15h38 – 
Mitchelton-Scott vient prêter main forte à la poursuite de l’échappée. 3’02” au pied du prochain col : Collado de Lucainena.

15h31 – 110km
3’17” d’avance pour l’échappée.

15h27 – 
Le parcours fait un demi-tour : les coureurs ont désormais le vent à 3/4 dans le dos.

15h21 – 
Les hommes de tête entrent dans la zone de ravitaillement avec 3’25” d’avance.

15h18 – 
3’30”.

15h16 – 
Moyenne après deux heures de course : 35,6km/h. Les coureurs ne sont pas décidés à se livrer une course dure aujourd’hui !

15h15 – 
3’28” d’écart entre l’échappée et le peloton.

15h09 – 
L’écart oscille toujours autour des 3’35”.

15h07 – 
Les coureurs ne roulent pas très vite ce dimanche : ils sont dans les temps de l’itinéraire horaire le moins rapide prévu par le roadbook.

15h – 130km
L’écart est stable autour des 3’30”.

14h56 – 
Ecart en baisse : 3’25”.

14h53 – 
3’40” désormais.

14h50 – 
Le peloton passe la ligne du sprint avec 3’35” de retard sur les 6 de tête.

14h48 – 139km
Passage du sprint :
1. Journiaux
2. Bol
3. Timmermans

14h47 – 140km
Ruben Fernandez se porte à hauteur de la voiture des médecins.

14h44 – 142km
Ecart stable : 3’32

14h41 – 
La tête de course arrive à 5 kilomètres du deuxième sprint intermédiaire.

14h40 – 
L’écart semble se stabiliser à 3’35”.

14h38 – 
C’est Jon Aberasturi qui devrait sprinter pour la Caja Rujal. Pourra-t-il rivaliser avec les Kittel ou Ackermann ? C’est ce qu’a l’air de penser son directeur sportif, puisque ses coureurs roulent en tête de peloton.

14h36 – 
Attendu au départ ce matin, Christophe Laporte n’y était pas. Le sprinteur de la Cofidis est souffrant (lire ici).

14h33 – 150km
La formation Caja Rujal vient aider la Katusha en tête de peloton. Au sommet, il y avait 3’37” d’écart.

14h30 – 
Passage au sommet :
1. Verona
2. Lopez-Cozar
3. Bol

14h29 – 153km
L’écart s’approche des quatre minutes : 3’58”.

14h27 – 
Le sommet dans un kilomètre.

14h25 – 
Les hommes de tête arrivent au pied de la première difficulté du jour avec 3’55” de marge. Il s’agit de l’Alto de la Cuesta Blanco qui trône à 650 mètres d’altitude.

14h24 – 
A l’arrière du peloton Yoann Offredo demande l’aide de la voiture médicale.

14h23 – 
Erreur de RadioTour : les coureurs ont parcouru 34,8 kilomètres durant la première heure et non 39,3.

14h19 – 
3’50” d’avance pour l’échappée désormais.

14h16 – 
Les hommes de tête ont parcouru 39,3 kilomètres durant la première heure de course.

14h14 – 
Le peloton est toujours conduit par l’équipe Katusha. 3’35” au dernier pointage.

14h12 – 
Le parcours n’est pas à l’avantage de l’échappée. Celle-ci évolue sur des routes larges avec vent de face.

14h10 – 
La tendance de l’écart est à la baisse : 3’28” au dernier pointage.

14h08 – 162km
Oronte est repris par le peloton. Son aventure aura donc duré moins de 30 kilomètres.

14h07 – 
Les six de tête ont 3’45” d’avance, Oronte est lui sur le point de se faire reprendre par le peloton.

14h04 – 165km
Passage du sprint :
1. Journiaux
2. Bol
3. Lopez-Cozar

14h02 – 166km
Les hommes de tête à 1km du sprint intermédiaire.

14h – 
Rappel de la composition de l’échappée : Carlos Verona (Movistar), Juan Antonio Lopez-Cozar (Euskadi-Murias), Axel Journiaux (Direct Energie), Justin Timmermans (Roompot-Charles), Jetse Bol (Burgos-BH) et Petr Rikunov (Gazprom).
Oronte est désormais intercalé à 1 minute.

13h59 – 
Le dernier coureur de l’échappée, et le plus jeune, est Petr Rikunov (Gazprom). A 21 ans, il découvre le monde professionnel après un avant-goût au Tour d’Almaty l’an dernier.

13h58 – 
Sa voiture est venue à sa hauteur : après une petite discussion avec le directeur sportif, Oronte a tout simplement coupé son effort. Il attend le peloton.

13h57 – 
Nous venons de parler de lui : Oronte se relève de l’échappée ! L’Américain laisse ses compagnons de fuite poursuivre à six.

13h56 –
Emerson Oronte (Rally) est plutôt habitué des courses nord-américaines. Il s’est tout de même classé 4e d’une étape sur le Tour du Yorkshire l’an passé.

13h55 – 
On s’approche des 4 minutes d’écart : 3’58” au dernier pointage.

13h53 – 
Jetse Bol (Burgos-BH) était notamment sur la Vuelta l’an dernier. A 29 ans, il est, avec Verona, le plus expérimenté de l’échappée. Il a terminé 10e du général du Tour de Burgos en 2017.

13h52 – 
L’échappée arrive à 5km du premier sprint intermédiaire.

13h51 – 
Axel Journiaux (Direct Energie) a lui 23 ans. Il a commencé sa saison sur la Tropicale Amissa Bongo avant d’enchaîner sur le GP La Marseillaise et le Tour de Murcie, qu’il a dû abandonner ce samedi.

13h50 – 
3’42”, l’écart continue d’augmenter.

13h49 – 
Juan Antonio Lopez-Cozar (Euskadi-Murias) est un jeune coureur de 24 ans. Il avait bien figuré en fin de saison dernière sur le Tour de Burgos.

13h47 – 
Carlos Verona (Movistar) a remporté l’an passé, sous les couleurs de Mitchelton-Scott, les classements de la montagne sur le Tour du Pays Basque et le Tour des Fjords.

13h45 – 172km
3’12” d’écart désormais pour les fuyards. L’occasion de faire un point sur les coureurs présents à l’avant.

13h40 – 
La barre des trois minutes d’avance est franchie pour les sept hommes de tête.

13h38 – 176km
2’46” d’écart, ce sont toujours les Katusha qui dictent l’allure du peloton.

13h36 – 
Oscar Rodriguez se porte à hauteur de la voiture médicale.

13h34 – 179km
2’40” pour les sept courageux du jour.

13h32 – 
L’échappée prend le large : déjà 2’30” d’écart.

13h31 – 
Ce sont les Katusha de Marcel Kittel qui viennent rouler en tête de peloton. L’allure reste modérée.

13h29 – 181km
Après 10 kilomètres de course, l’échappée compte 1’35” d’avance sur le peloton qui ne réagit pas.

13h28 – 182km
Oscar Rodriguez (Euskadi-Murias) qui était impliqué dans la chute est revenu au sein du peloton.

13h26 – 183km
Le peloton laisse filer : déjà une minute d’avance pour les sept hommes de tête.

13h25 – 
Composition de l’échappée : Carlos Verona (Movistar), Juan Antonio Lopez-Cozar (Euskadi-Murias), Axel Journiaux (Direct Energie), Justin Timmermans (Roompot-Charles), Jetse Bol (Burgos-BH), Emerson Oronte (Rally) et Petr Rikunov (Gazprom).

13h24 – 
Ils sont donc sept en tête avec 12″ de marge.

13h24 – 186km
146 106 136 57 77 156 reviennent sur Journiaux.

13h22 – 187km
Le coureur de 23 ans est toujours seul à l’avant.

13h21 – 188km
Axel Journiaux (Direct Energie) est parti seul en tête.

13h21 – 
Des coureurs d’Euskadi-Murias et Caja Rujal sont impliqués. Il y a de la tension en ce début d’épreuve.

13h21 – 
Chute à l’avant du peloton !

13h20 – 189km
Echappée terminée. Le peloton évolue à vive allure.

13h18 – 
Deux autres coureurs les rejoignent : ils sont sept à l’avant, mais le peloton ne laisse pas faire.

13h17 – 191kms
Cinq coureurs se sont détachés et ont un petit avantage sur le peloton.

13h16 – 192kms à parcourir
Le départ est rapide !

13h15 – Départ réel
C’est parti pour 192,5 kilomètres en direction de Roquetas De Mar.

13h13 – 
Les coureurs s’approchent du kilomètre 0.

13h06 – 
Selon le roadbook, il y a 5,5 kilomètres neutralisés.
116 coureurs ont pris le départ.

13h05 – Départ fictif 
Les coureurs se lancent dans l’itinéraire défilé !

13h – Avant course
Cette fois les coureurs sont prêts dans la zone de départ. Luis Leon Sanchez, vainqueur du Tour de Murcie, a reçu une belle ovation.

12h56 – Avant course
Cela se précise : le départ fictif ne devrait plus tarder!

12h55 – Avant course 
Les micros ont annoncé à 12h50 que le départ serait dans cinq minutes. Les coureurs n’ont pas l’air prêts pour l’instant ! Sur le roadbook, il est prévu à 13h05.

12h45 – Avant course
Un autre favori salue la foule. Tout sourire, Marcel Kittel tentera d’acquérir sa deuxième victoire de la saison à Roquetas De Mar.

12h40 – Avant course 
A une vingtaine de minutes du départ, les coureurs passent les uns après les autres sur le podium de présentation. Ici, l’un des favoris du jour : Pascal Ackermann.

10h00 – Avant course
Bienvenue à tous pour suivre le direct commenté de la Clásica de Almería. Le départ sera donné à 13h05. En attendant, retrouvez la présentation détaillé de la course en cliquant ici.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de l’Ain : Stefan Bissegger devance Lorrenzo Manzin

Le Tour de l’Ain s’élançait ce vendredi par une étape de 162,6 kilomètres entre Bourg-en-Bresse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.