© Sirotti

Tiesj Benoot : “C’était le bon choix de ne pas rouler Paris-Roubaix”

Il était l’un des grands absents dimanche dernier. À l’instar de son coéquipier Tim Wellens, Tiesj Benoot (Lotto – Soudal) a atteint une autre dimension cette année après sa magnifique victoire sur les Strade Bianche et sa quatrième place au général final de Tirreno Adriatico. Malgré son énorme talent, entrevu dès sa première année chez les pros, Benoot n’avait jamais rien gagné avant les Strade Bianche. Le fait qu’il ne choisisse pas une spécialité mais qu’il soit fort sur tous les terrains était peut-être le problème selon ses dirigeants lorsqu’ils s’exprimaient à l’intersaison. Pourtant Benoot n’a pas vraiment choisi une spécialité cette année encore et il continue d’être fort partout mais cette fois-ci, les résultats sont plus parlants. Le résultat d’un choix de calendrier plus intelligent selon lui mais qui l’a aussi pousser à des sacrifices, comme de ne pas participer à Paris-Roubaix dimanche dernier. Un choix qui s’avère payant si on en juge par son résultat du jour, troisième sur la Flèche Brabançonne où son coéquipier Wellens s’impose.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Critérium du Dauphiné 2020 : La 1e étape en direct

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.