EN DIRECT

Boucles de la Mayenne : Mathieu van der Poel ne laisse rien au hasard

Avec des écarts assez faibles au classement général, la troisième et dernière étape des Boucles de la Mayenne a été nerveuse et mouvementée. Malgré une salve d’attaques dans le circuit final, la victoire d’étape s’est jouée au sprint. Mathieu van der Poel (Beobank-Corendon) a sauté sur les attaques les plus dangereuses durant tout le parcours et il a bouclé son épreuve par un succès d’étape à Laval, s’assurant la victoire au classement général. Il a devancé à l’arrivée Marc Sarreau (FDJ) et Yohann Gene (Direct Energie) et remporte sa première course par étapes sur route.

Les coureurs ont le feu dans les jambes dans les premiers kilomètres et les tentatives d’échappée sont nombreuses mais personne ne parvient à prendre le large. Lluis Mas Bonet (Caja Rural) conforte son maillot de meilleur grimpeur en passant en tête de la première difficulté. Les offensives se poursuivent et Lilian Calmejane (Direct Energie) attaque en compagnie de Christophe Riblon (Ag2r La Mondiale). Probablement un peu nerveux, le maillot jaune Mathieu van der Poel (Beobank-Corendon) réagit en personne et emmène avec lui huit coureurs. Le contre ne revient toutefois pas sur les deux hommes de tête qui creusent. Finalement, le peloton fait l’effort et reprend tout le monde à 120 kilomètres de l’arrivée.

C’est un coup à six qui parvient quelques kilomètres plus loin à prendre du champ. Jordan Levasseur (Armée de Terre), Romain Hardy (Fortuneo-Vital Concept), Pierre Gouault (HP BTP-Auber 93), Luca Pacioni (Androni-Sidermec), Justin Oien (Caja Rural) et Nico Denz (Ag2r La Mondiale) creusent un écart qui ne dépassera pas les 2′.

A 60 kilomètres de l’arrivée, le Team Lotto-Kern Haus roule en tête du peloton et revient à 1′ tandis que Pacioni prend les points de la montagne sur les différents monts. Delko Marseille vient prendre le relais et à l’entrée dans le circuit final, à 25 kilomètres de l’arrivée, l’avantage n’est plus que de 45 secondes. L’échappée se scinde alors et Gouault, Levasseur et Denz se détachent. Ce trio résiste bien par rapport au peloton emmené par Cofidis et Gazprom. A 10 kilomètres de l’arrivée, l’écart n’est plus que de 10 secondes et Levasseur tente de partir seul, imité par Nico Denz, mais le trio ne parvient pas à se départager.

A 6 kilomètres du but, les échappés sont repris et Arnaud Gérard attaque (Fortuneo-Vital Concept). Florian Sénéchal (Cofidis) et Mathieu van der Poel répondent mais le peloton revient. Lilian Calmejane (Direct Energie) lance une autre offensive, notamment suivi par Arthur Vichot (FDJ), mais sans plus de réussite. Les coureurs sont dans le dernier tour et le sprint se prépare. Alo Jakin (HP BTP-Auber 93) attaque à 1500 mètres de la ligne et fait un beau trou. Mais la FDJ emmène Marc Sarreau et revient fort. Une chute envoie plusieurs coureurs au tapis dans le dernier virage mais les sprinteurs encore debout déboulent dans la dernière ligne droite et débordent Jakin à 150 mètres de la ligne. Mathieu van der Poel prend le meilleur sur Marc Sarreau et s’impose. Il s’assure le gain du classement général avec ce deuxième succès en deux jours.

Classement de la 3e étape : 
1. Mathieu van der Poel (Beobank-Corendon)
2. Marc Sarreau (FDJ)
3. Yohann Gène (Direct Energie)
4. Lorrenzo Manzin (FDJ)
5. Clément Venturini (Cofidis)
6. Damien Touzé (HP BTP-Auber 93)
7. Maxime Daniel (Fortuneo-Vital Concept)
8. David van der Poel (Beobank-Corendon)
9. Alo Jakin (HP BTP-Auber 93)
10. Andrea Palini (Androni-Sidermec)

Classement général final : 
1. Mathieu van der Poel (Beobank-Corendon)
2. Johan Le Bon (FDJ) à 11″
3. Clément Venturini (Cofidis) à 19″
4. Andrea Vendrame (Androni-Sidermec) à 23″
5. Hugo Houle (AG2R La Mondiale) à 30″
6. Flavien Dassonville (HP BTP-Auber 93) à 31″
7. Ricardo Vilela (Manzana Postobón Team) à 32″
8. Jérémy Cabot (Roubaix Lille Métropole) à 34″
9. Marcel Meisen (Beobank-Corendon) à 35″
10. Lilian Calmejane (Direct Energie) m.t.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Bauke Mollema répond à nouveau présent sur le Mur de Huy

Depuis 2012, Bauke Mollema a participé à six reprises à la Flèche Wallonne. Et ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.