(c) ARN

Arctic Race of Norway : Malade, Mathieu van der Poel a cédé

Dans un contexte normal, la tâche aurait déjà été délicate pour Mathieu van der Poel. Malade, le défi était donc quasi-impossible à relever. Le prodige néerlandais, en tête du général de l’Arctic Race of Norway avant l’étape reine samedi, n’a pas été en mesure de s’accrocher aux meilleurs puncheurs et grimpeurs sur les 3 kilomètres à plus de 10% de moyenne, du côté de Storheia. Il n’a pas non plus réussi à limiter les dégâts, finissant à 1’22 du vainqueur Odd-Christian Eiking (Wanty-Groupe Gobert) et sortant du coup du top-10 du général désormais mené par Warren Barguil (Arkéa-Samsic).

“Je n’étais pas complètement à plat, mais je suis tombé un peu malade la nuit dernière (vendredi soir), expliquait MVDP après l’étape comme relaté par Cyclingnews. Je me suis senti pas bien toute la journée sur le vélo. J’ai essayé, mais j’ai immédiatement senti qu’il n’y avait pas grand-chose à faire. Mon nez était bouché et j’avais mal à la tête. Plus que tout, j’avais très mal à la tête. Au départ, j’avais dit à l’équipe que je ne me sentais pas très bien, mais nous avons essayé quand même car j’étais le seul placé au général. Je ne dis pas que, si j’avais été en super forme, j’aurais pu suivre les meilleurs jusqu’au bout, mais quand j’ai regardé mes données de puissance, j’ai compris qu’en temps normal j’aurais pu être là bien plus longtemps.”

Ce dimanche, si tant est qu’il ait récupéré, Mathieu van der Poel pourra tenter de se consoler avec une nouvelle victoire d’étape.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Strade Bianche 2020 : Le direct commenté

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.