EN DIRECT

Tour de Burgos : l’ultime et le général pour Ivan R. Sosa

Fin en apothéose pour cette 40e édition du Tour de Burgos (2.HC), avec l’étape reine entre Salas de los Infantes et Lagunas de Neila ! 141 kilomètres étaient à parcourir avec 3 difficultés répertoriées en 3ème catégorie, l’Alto San Cuerno (au kilomètre 58), l’Alto del Cerro (au kilomètre 82), l’Alto del Collado de Vilviestre (au kilomètre 118), sans compter la mythique arrivée au sommet des Lagunas de Neila (hors catégorie – 12 kilomètres d’ascension – altitude 1800m), présentant une ascension abrupte (passage à 18%), avec un dernier kilomètre à 11%. D’autant qu’au départ de l’étape ce midi les écarts au classement général étaient minimes, seulement 2″ de retard pour Ivan R. Sosa (Androni Giocattoli) sur Miguel Angel Lopez (Astana) et huit autres coureurs à moins de 1’40.

Peu après le départ, 13 hommes parviennent à s’échapper. Ce groupe ne creusera toutefois pas (30″ au maximum) et sera vite repris. Une nouvelle échappée de 11 hommes se constitue avec
Diego Rosa (Sky), Jaime Castrillo et Jose Joaquin Rojas (Movistar), Benjamin King et Johann Van Zyl (Dimension Data), Angel Madrazo et Lucas De Rossi (Delko Provence), Perrig Quemeneur (Direct Emergie), Pablo Torres (Burgos BH), Nicola Bagioli (Nippo Vini Fantini) ainsi que Garikoitz Bravo (Euskadi Murias). L’écart montera jusqu’à 2′.

A la faveur du ravitaillement Vasil Kiryienka (Sky) accélère et creuse, immédiatement suivi de plusieurs coureurs de l’équipe Androni Giocattoli dont Ivan R. Sosa. Bien sûr le peloton ne laisse pas filer et revient, mais l’alerte a été chaude. Les choses rentrées dans l’ordre, c’est l’équipe Caja Rural, puis l’équipe Androni Giocattoli qui emmènent le peloton. On aborde l’ascension de l’Alto del Collado de Vilviestre, dernière difficulté du jour avant l’ascension finale.

Au pied de l’ascension finale, l’écart avec les échappés est inférieur à la minute (39″). En tête de course Diego Rosa accélère, il est accompagné de Benjamin King et d’Angel Madrazo, mais paradoxalement ne parvient pas à rester dans la roue des deux hommes, qui s’isolent en tête.

Dimension Data roule en tête de peloton. Miguel Angel Lopez (Astana) semble déjà esseulé. Le peloton perd des unités. Ca bouge beaucoup en tête de peloton avec Jérémy Maison (Fortuneo Samsic) à l’initiative d’une accélération qui emmène 7 hommes dont Igor Anton (Dimension Data), Lluis Mas et Sergio Pardilla (Caja Rural).

M.-A. Lopez peut bénéficier à nouveau de Pello Bilbao (Astana) qui vient de rentrer et qui emmène le peloton. A l’avant, Benjamin King attend ses coéquipiers présents dans le groupe juste derrière. Le groupe constitué de Anton, Pardilla, Henao (Sky), Zaccanti (Nippo Vini Fantini) et Fernandez (Delko Provence) rejoint Madrazo à 4 kilomètres de l’arrivée.

A trois kilomètres, le groupe de tête a 40″ d’avance sur le peloton. Pardilla accélère et prend quelques longueurs. M.-A. Lopez est obligé d’emmener le peloton. Attaque de De La Cruz, suivi par Kudus ! Lopez ne parvient pas à suivre ! L’écart est minime, De La Cruz accélère à nouveau et creuse. Il revient sur Anton et le dépasse. Lopez est derrière avec Sosa.

A 300 mètres, Sosa accélère, passe De La Cruz et crée un écart ! Lopez suit à distance. Sosa poursuit seul en tête. Il gagne l’étape ET le général !

Classement des dix premiers de la 5ème étape :
1 – Ivan R. Sosa (ANS) 3h26’37”
2 – Miguel Angel Lopez (AST) + 19″
3 – Sergio Pardilla (CJR) + 21″
4 – David De La Cruz (SKY) + 21″
5 – Igor Anton (DDD) + 32″
6 – Sebastian Henao (SKY) + 45″
7 – Tao Geoghegan (SKY) + 45″
8 – Kenny Elissonde (SKY) + 47″
9 – Filippo Zaccanti (NIP) + 52″
10 – Louis Meintjes (DDD) + 59″

Classement général final :
1 – Ivan R. Sosa (ANS) 19h00’37”
2 – Miguel Angel Lopez (AST) + 17″
3 – David De La Cruz (SKY) + 53″″
4 – Igor Anton (DDD) + 1’04″
5 – Tao Geoghegan (SKY) + 1’25″
6 – Sergio Pardilla (CJR) + 1’27″
7 – Merhawi Kudus (DDD) + 1’41″
8 – Sebastian Henao (SKY) + 2’23”
9 – Louis Meintjes (DDD) + 2’33″
10 – Kenny Elissonde (SKY) + 2’57”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Steven Kruijswijk : « C’était un grand jour pour nous »

Alors qu’on s’attendait à une démonstration de force dans l’ascension finale du Tourmalet, hier, de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.