(c) ARN

Tour de Grande-Bretagne : Mathieu van der Poel sans concurrence

Aujourd’hui, se disputait, sûrement, l’étape reine de ce Tour de Grande-Bretagne, de Gateshead à Kendal sur 173km avec des difficultés tout au long de l’étape. Les favoris de l’épreuve n’ont pas hésité à ce découvrir très tôt pour dynamiter la course et ainsi fatiguer les organismes des coureurs. La course explose à nouveau à 35km de l’arrivée sous l’impulsion des hommes d’INEOS. Au fil des kilomètres, sous l’impulsion de Tony Gallopin un trio parvient à s’extirper à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée, ils seront repris par le petit peloton à 300m de la ligne, au moment où Mathieu van der Poel décide de lancer son sprint et d’éliminer toute concurrence. Il récupère également le maillot de leader pour 1″ face à Trentin. 

Pour cette quatrième étape, les coureurs entament un début d’épreuve très rapide, de nombreux coureurs essaient de se glisser dans l’échappée du jour. Alors que celle-ci n’a toujours pas pris forme, de nombreux coureurs sont distancés à l’arrière du peloton. Après une dizaine de kilomètres, c’est finalement Dylan van Baarle (INEOS) qui place une offensive tranchante, seul Axel Domont (AG2R La Mondiale) est capable de suivre le vainqueur de l’épreuve en 2014. Surgit alors de l’arrière Eddie Dunbar (INEOS) qui rejoint le duo, l’écart est désormais de 2′ face à un peloton emmené par la Mitchelton Scott de Matteo Trentin.

À 100km de l’arrivée, l’échappée continue d’accroître son avance sur le peloton, l’écart est de 3’25” pour le trio de tête. Un événement surprenant intervient à 64km de l’arrivée, Eddie Dunbar est distancé du trio de tête sous l’accélération de son équipier. Seul Axel Domont est à nouveau capable de suivre son compagnon d’échappée. L’écart descend sous les deux minutes, les hommes de Mathieu van der Poel sont venus donner un coup de main à l’équipe australienne. C’est au tour du frenchie de se faire distancer par la locomotive Dylan van Baarle qui récupère également du temps sur le peloton.

Alors que Dylan van Baarle est sur le point de se faire reprendre, Gianni Moscon fait exploser à son tour le peloton, Mathieu van der Poel est dans la roue, une vingtaine de coureurs suivent l’italien. De nombreuses attaques interviennent dans la dernière ascension répertoriée, à Gawthorp. Tiesj Benoot (Lotto Soudal) tente à son tour de s’échapper, tout comme Ben Hermans (ICA). Matteo Trentin se retrouve piégé juste derrière le groupe de tête, mais possède deux équipiers encore en sa compagnie, il devrait réussir à faire la jonction.

Les attaques se succèdent, le vainqueur du jour se trouve à l’avant d’un peloton réduit d’une quarantaine d’unités. Les coureurs évoluent sur des petites routes de campagne, typiquement british. Personne ne veut prendre la responsabilité de rouler à l’avant du peloton, l’entente est mauvaise et les accélérations rythment la course. Parmi les coureurs les plus actifs, on retrouve également Andrey Amador (Movistar) et Pavel Sivakov (INEOS). La sélection se fait par l’arrière.

Le français Tony Gallopin (AG2R La Mondiale) parvient à sortir en solitaire, il possède une vingtaine de secondes d’avance sur un peloton réduit emmené par 4 Mitchelton Scott dont Matteo Trentin. Venu préparer ses championnats du monde, le français envoie un message fort, on pourra compter sur lui dans le Yorkshire. Un duo rentre sur le sociétaire d’AG2R La Mondiale, Ben Hermans et James Shaw (Swift Pro Cycling). Le mano a mano entre le peloton et les hommes de tête se muscle, l’écart tient, les hommes de tête ont une réelle chance de l’emporter. Sous le panneau des 5km de l’arrivée, d’autres hommes tentent de sortir du peloton en vain.

Sous la flemme rouge, l’écart est encore de 11″, le trio de tête peu y croire ! Malheureusement pour eux, l’entente n’est plus si bonne et ils se feront reprendre par Mathieu van der Poel qui décide de lancer son sprint à 300m de l’arrivée, sans concurrence personne n’arrive à le battre, ni même à suivre sa roue dans la bosse finale, infligeant plusieurs secondes à ses adversaires. Il devance Jasper de Buyst (Lotto Soudal) et Simon Clarke (EF Education First) leur infligeant 3″ sur la ligne. Il fait coup double, puisqu’il s’empare du maillot de leader !

Classement de la quatrième étape :
1. Mathieu van der Poel (Corendon – Circus)
2. Jasper de Buyst (Lotto Soudal) à 3″
3. Simon Clarke (EF Education First) m.t.
4. Ben Swift (INEOS) m.t.
5. Amund Grondahl Jansen (Jumbo Visma) m.t.
6. Tom van Asbroeck (ICA) m.t.
7. Xandro Meurisse (Wanty Gobert) m.t.
8. Ben Hermans (ICA) m.t.
9. Matteo Trentin (Mitchelton Scott) m.t.
10. Tiesj Benoot (Lotto Soudal) m.t.

Classement général après la quatrième étape :
1. Mathieu van der Poel (Corendon – Circus) en 17h36’27”
2. Matteo Trentin (Mitchelton Scott) à 1″
3. Jasper de Buyst (Lotto Soudal) à 7″
4. Simon Clarke (EF Education First) à 14″
5. Mike Teunissen (Jumbo Visma) à 15″
6. Ben Swift (INEOS) à 19″
7. Amund Grondahl Jansen (Jumbo Visma)m.t.
8. Thomas Sprengers (Sport Vlaanderen – Baloise) m.t.
9. Nils Politt (Katusha Alpecin) m.t.
10. Andrey Amador (Movistar) m.t.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.