(c) Sirotti

Richard Carapaz : « Nous sommes dans la position que nous voulions »

Auteur d’une magnifique course sur l’ensemble des trois jours du Tour des Asturies, Richard Carapaz a conservé son titre en allant décrochant la seconde étape hier. L’Équatorien se déplacera donc la semaine prochaine sur le Giro dans un état de forme et de motivation optimal ! L’an passé, Richard Carapaz avait terminé 4ème du Giro, il devra partagé cette année son rôle de leader avec son coéquipier Mikel Landa qui n’a pas pris le départ aujourd’hui (lire ici). Il déclare sur le site de son équipe :

« Je suis très heureux de cette deuxième victoire au général sur ce Tour des Asturies. C’est là que j’ai remporté mon premier succès dans un général dans une course pro, donc remporter deux victoires consécutives me rend fier et surtout confiant pour ce qui se passera en mai prochain dans le Giro. C’était une étape assez rapide aujourd’hui, où la clé était de garder l’échappée sous contrôle, de ne pas avoir trop de coureurs ou trop d’écart devant, de rester concentré et d’atteindre la montée Violeo dans une situation confortable. »

« C’était trois jours de travail très intense de la part de mes coéquipiers, de toute l’équipe en fait. Depuis l’étape de vendredi, avec Lluís et Héctor qui maintiennent le peloton ensemble, et nous trois qui avons réussi à franchir la montée avant que je ne prenne la troisième place ; puis le samedi, nous avons toujours donné le rythme que nous voulions jusqu’au pied de l’Acebo, où ‘Rojillas’, Antonio et finalement Mikel ont mis le peloton en morceaux. Sans eux, cela n’aurait pas semblé si facile et nous n’aurions pas remporté des victoires comme le doublé d’hier, avec un si beau souvenir pour Mikel et moi-même. C’était génial de dédier cela à l’équipe et de fêter cela aujourd’hui à Oviedo. » 

« En ce qui concerne le Giro, nous sommes dans la position que nous voulions, avec une bonne confiance, de bonnes jambes, prêts à faire de notre mieux, travailler dur pour l’équipe, rendre mes compatriotes heureux, rendre nos fans fiers. Pour l’instant, profitons un peu de cette victoire avant de repartir en Italie. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.