(c) Sirotti

Vuelta : Tony Gallopin s’impose en costaud

Sorti à deux kilomètres de la ligne, Tony Gallopin (AG2R) résiste au retour du petit peloton des favoris et remporte la septième étape du Tour d’Espagne. La journée a été animée par une échappée de sept coureurs reprise dans la dernière difficulté répertoriée du jour. La bataille des favoris a eu lieu dans les vingt derniers kilomètres sur une route étroite et sinueuse et a vu Michal Kwiatkowski (Sky) perdre une trentaine de secondes après une chute. Derrière Gallopin, Peter Sagan (Bora) a pris la deuxième place et Alejandro Valverde (Movistar) la troisième. Rudy Molard (Groupama-FDJ) reste en rouge. 

Il n’y a pas de bagarre pour prendre l’échappée au départ de Puerto-Lumbreras. Sept coureurs tentent leur chance d’emblée et prennent le large. Alexis Gougeard (AG2R), Michael Woods (EF-Drapac), Floris De Tier (LottoNL-Jumbo), Nicola Conci (Trek), Edward Ravasi (UAE), Alex Aranburu (Caja Rujal) et Oscar Rodriguez (Euskadi-Murias) forment le bon coup du jour. S’il a fait le choix de laisser partir l’échappée, le peloton ferme la porte aux tentatives de contre qui surviennent dans les premiers kilomètres. Deux groupes de contre sont ainsi ramenés à la raison avant que le peloton ne lève le pied. Les sept coureurs échappés en profitent pour rapidement prendre trois minutes d’avance.

Victime d’une chute, Woods est un temps distancé de la tête, mais revient après un changement de vélo. Derrière, Groupama-FDJ et Bora collaborent à l’avant du peloton et se rapprochent à deux minutes après trente kilomètres de course. Ils laissent à nouveau filer ensuite. L’échappée prend 3’45” de marge au maximum, à 110 kilomètres de l’arrivée. L’écart entre les deux entités de course fluctue ensuite avant de se stabiliser un moment autour des trois minutes, à 80 unités du but.

Les sept coureurs de tête s’entendent bien et passent une première fois sur la ligne avec deux minutes d’avance sur le peloton. Reste alors 50 kilomètres à parcourir sous forme de boucle permettant d’aller chercher l’Alto de Ceal (4,5km à 5,4%), la dernière difficulté du jour. L’échappée perd du temps lorsque les équipes de leaders se livrent une guerre de placement à l’avant du peloton dans les trente derniers kilomètres. L’allure s’accélère de fait et l’écart diminue rapidement. Alors que l’échappée est sur le point d’être reprise au pied de l’ascension, le rétrécissement soudain de la chaussée surprend le peloton. Plusieurs coureurs mettent pied à terre.

Le ralentissement du peloton fait les affaires de Woods qui attaque ses compagnons d’échappée et s’en va seul dans l’ascension. Les autres sont repris peu après les premiers pourcentages, Woods abdique finalement à 400 mètres du sommet. L’occasion pour Lluis Mas (Caja Rujal) de tenter sa chance en solitaire, mais il est vite repris par le groupe des favoris. La LottoNL-Jumbo impose un train soutenu : George Bennett tente une attaque, mais il est bien suivi. Rafal Majka (Bora) ou Wilco Kelderman (Sunweb) tentent aussi leur chance, mais en vain.

Jesus Herrada (Cofidis) lance la fin de course en prenant un petit écart à 5km du but. Le peloton se rapproche et permet à Tony Gallopin (AG2R) d’attaquer pour le rejoindre. Le Français reprend Herrada et le dépose à moins de deux kilomètres de la ligne. Il résiste dans l’ultime faux-plat montant et s’impose en costaud, après être sorti au moment parfait. Peter Sagan (Bora) règle le petit peloton pour prendre la deuxième place à quelques secondes du vainqueur. Le champion du monde devance Alejandro Valverde (Movistar). Tombé dans la dernière bosse, Michal Kwiatkowski (Sky) concède trente secondes au vainqueur et descend à la 6e place du classement général. Rudy Molard (Groupama-FDJ) reste lui en rouge.

Le top 10 de l’étape : 
1. Tony Gallopin (AG2R) en 4h18’20”
2. Peter Sagan (Bora) à 5″
3. Alejandro Valverde (Movistar) m.t.
4. Eduard Prades (Euskadi-Murias) m.t.
5. Omar Fraile (Astana) m.t.
6. Rigoberto Uran (EF-Drapac) m.t.
7. Ion Izagirre (Bahrain-Merida) m.t.
8. Enric Mas (Quick-Step) m.t.
9. Wilco Kelderman (Sunweb) m.t.
10. Sepp Kuss (LottoNL-Jumbo) m.t.

Le top 10 du général : 
1. Rudy Molard (Groupama-FDJ) en 26h44’40”
2. Alejandro Valverde (Movistar) à 47″
3. Emanuel Buchmann (Bora) à 48″
4. Simon Yates (Mitchelton-Scott) à 51″
5. Tony Gallopin (AG2R) à 59″
6. Michal Kwiatkowski (Sky) à 1’06”
7. Ion Izagirre (Bahrain-Merida) à 1’11”
8. Nairo Quintana (Movistar) à 1’14”
9. Steven Kruijswick (LottoNL-Jumbo) à 1’18”
10. Enric Mas (Quick-Step) à 1’23”

 

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Arkéa-Samsic boucle son effectif avec les prolongations de Le Roux et Bonnamour

Extrêmement renouvelé, l’effectif d’Arkéa-Samsic pour la saison 2020 est désormais au complet. La structure bretonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.