(c) Sirotti

Vuelta : Ben King signe un doublé, Simon Yates s’empare du maillot rouge

Nouvelle victoire de l’échappée ce dimanche, lors de la neuvième étape de la Vuelta. Ben King (Dimension Data) s’impose une deuxième fois en cinq jours. Au sommet de la Covatilla, il devance Bauke Mollema (Trek) et Dylan Teuns (BMC). L’Américain a anticipé la dernière ascension et n’a jamais pu être rejoint par ses anciens compagnons de fuite. Dernier rescapé de l’échappée matinale, Teuns a pris la troisième place juste devant Miguel Angel Lopez (Astana) qui a réglé le petit groupe des favoris.
Rudy Molard (Groupama-FDJ) a été victime de la bataille des favoris et perd son maillot rouge au profit de Simon Yates (Mitchelton-Scott). Alejandro Valverde (Movistar) est deuxième du général à une seconde du Britannique. 

Surprise au départ puisqu’il n’y a pas véritablement de bagarre pour prendre l’échappée. La première tentative est la bonne : Dylan Teuns (BMC), Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Ben King (Dimension Data), Reto Hollenstein (Katusha), Tom Leezer (LottoNL-Jumbo), Bauke Mollema (Trek), Jesus Ezquerra (Burgos-BH), Lluis Mas (Caja Rujal), Kennett Vanbilsen, Luis Angel Maté (Cofidis) et Aritz Bagües (Euskadi-Murias) faussent compagnie au peloton dès le départ réel.

A l’arrière, l’équipe Groupama-FDJ assume la responsabilité du maillot rouge et dicte l’allure du peloton. Le rythme est moins soutenu que chez les onze hommes de tête. Ces derniers entament la première ascension du jour, le Puerto del Pico (1ère cat, 15,3km à 5,5%) avec quatre minutes d’avance. Maté profite de sa présence dans le groupe de tête pour conforter son maillot de la montagne. Il passe le sommet en première position et prend 10 points supplémentaires au classement du meilleur grimpeur. Le peloton passe le sommet avec 5’25” de retard.

Après cette longue ascension de 15 kilomètres, une nouvelle difficulté se présente directement sur la route des coureurs : l’Alto de Grados (3e cat., 10,1k à 3,7%). Une nouvelle fois, Maté passe le sommet en tête et empoche trois points supplémentaires. Mollema et King ont tenté de lui contester le sprint, mais en vain. Le peloton arrive en haut de l’Alto de Grados avec 5’22” de retard sur la tête de course. Un répit d’une vingtaine de kilomètres est offert aux coureurs avant d’attaquer la troisième difficulté du jour, le Puerto de la Peña Negra (2e cat., 13km à 4,5%).

Les onze hommes de tête s’entendent toujours bien et augmentent leur avance dans l’ascension. Ils atteignent le sommet avec 6’18” d’avance sur le peloton toujours emmené par la Groupama-FDJ. Maté passe une nouvelle fois en tête du grimpeur et s’assure de conserver son maillot de la montagne au terme de l’étape. Les hommes de tête conservent une marge supérieure à six minutes dans la descente technique qui fait suite au Puerto de la Peña Negra.

Au terme de la descente, le peloton condamne seul ses chances de se disputer la victoire d’étape. Groupama-FDJ cesse de rouler en tête du groupe, mais personne ne prend le relais. Résultat, l’écart augmente à neuf minutes avant que l’équipe française ne s’avoue vaincue et revienne dicter l’allure. Les hommes de tête en profitent et abordent les 60 derniers kilomètres avec 9’20” d’avance. Ils augmentent encore leur marge à 9’40” vingt kilomètres plus tard.

Finalement, la Sky vient rouler à 35 kilomètres de l’arrivée et fait baisser l’écart à l’approche de la montée finale. Les équipes Movistar et Mitchelton-Scott s’annoncent à leur tour à l’avant du peloton et contribuent à la diminution de la marge de l’échappée. Cette dernière commence d’ailleurs à s’attaquer avant le pied de la Covatilla (9,8km à 7,1%). Finalement, Ben King et Lluis Mas s’en vont tous les deux. L’Américain distance rapidement son compagnon et se retrouve seul en tête à 18 kilomètres de la ligne. King relègue rapidement le groupe de poursuite à une minute, il se présente au pied de l’ascension avec 1’20” d’avance. Mollema décide de fausser compagnie au groupe de poursuite au pied du col et se lance seul à la poursuite de l’Américain.

Derrière, le peloton accélère franchement l’allure lorsque la Bora vient rouler en tête. Rafal Majka passe un relais impressionnant qui a pour conséquence d’étirer le groupe, mais surtout de distancer le maillot rouge Rudy Molard (Groupama-FDJ). A l’avant, Mollema se rapproche à vingt secondes de King avant de coincer dans les derniers kilomètres. Ben King s’envole vers la victoire en solitaire au sommet de la Covatilla. Il signe un doublé, cinq jours après sa première victoire d’étape sur la Vuelta 2018. Mollema conclut encore deuxième.

Dernier rescapé de l’échappée initiale, Teuns termine troisième juste devant le retour du petit peloton des favoris. Miguel Angel Lopez (Astana) prend la quatrième place devant Nairo Quintana (Movistar). Arrivé neuvième, Simon Yates (Mitchelton-Scott) s’empare du maillot rouge pour une petite seconde devant Alejandro Valverde (Movistar).

Le top 10 de l’étape : 
1. Ben King (Dimension Data) en 5h30’38”
2. Bauke Mollema (Trek) à 48″
3. Dylan Teuns (BMC) à 2’38”
4. Miguel Angel Lopez (Astana) à 2’40”
5. Nairo Quintana (Movistar) m.t.
6. Wilco Kelderman (Sunweb) m.t.
7. Rigoberto Uran (EF-Drapac) à 2’43”
8. Ion Izagirre (Bahrain-Merida) à 2’46”
9. Simon Yates (Mitchelton-Scott) à 2’49”
10. George Bennett (LottoNL-Jumbo) à 3’02”

Le top 10 du général : 
1. Simon Yates (Mitchelton-Scott) en 36h54’52”
2. Alejandro Valverde (Movistar) à 1″
3. Nairo Quintana (Movistar) à 14″
4. Emanuel Buchmann (Bora) à 16″
5. Ion Izagirre (Bahrain-Merida) à 17″
6. Tony Gallopin (AG2R) à 24″
7. Miguel Angel Lopez (Astana) à 27″
8. Rigoberto Uran (EF-Drapac) à 32″
9. Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo) à 43″
10. George Bennett (LottoNL-Jumbo) à 48″

 

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.