(c) ASO / Photo GomezSport

Sam Bennett : « La victoire m’a enlevé beaucoup de pression »

La moisson de Sam Bennett continue et elle n’est peut-être pas prête de s’arrêter. Le champion d’Irlande a hier raflé son douzième succès de la saison à l’occasion de la troisième étape de la Vuelta. Il en a profité pour décrocher son premier succès dans le grand tour espagnol et écrire l’histoire en compagnie de son compatriote Nicolas Roche, pour sa part maillot rouge. « C’était un jour fantastique hier, a-t-il répété ce mardi matin au départ de la quatrième étape. C’était incroyable de pouvoir partager ce moment avec un collègue irlandais. J’espère qu’on pourra rééditer ça aujourd’hui ».

Car s’il s’est d’ores et déjà enlevé une épine du pied, le sprinteur de la Bora-hansgrohe, toujours libre pour 2020, n’est pas rassasié. « La victoire m’a enlevé beaucoup de pression, a-t-il assuré. Après le BinckBank Tour, j’arrivais logiquement en favori et il y avait donc énormément de pression. Alors, parvenir à conclure malgré la pression, c’est génial, et le faire si tôt dans la course, c’est tout aussi bien car on sait que la pression ne fait qu’augmenter au fil des jours quand on se rate. C’est parfait d’avoir pu mettre au fond dès la première opportunité ».

Convaincant lundi, Sam Bennett n’a toutefois pas directement affronté ses deux principaux rivaux, Fabio Jakobsen, coincé dans les derniers hectomètres, et Fernando Gaviria, lâché plus tôt. Les deux hommes voudront leur revanche aujourd’hui. « Avec le grand nombre de virages, ça devrait être plus simple de contrôler le final, a analysé Bennett. Hier, ça a peut-être pu paraître simple, mais c’était une vraie bagarre pour le placement. Aujourd’hui, c’est dans un sens plus simple car on peut forcer la situation. Ca devrait être fluide, mas j’espère qu’il ne pleuvra pas ».

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.