(c) Sirotti

Michal Kwiatkowski : « Une dernière ascension très difficile »

Isolé dans la dernière ascension, le maillot rouge Michal Kwiatkowski (Sky) a bien résisté aux attaques. A l’arrivée de la quatrième étape ce mardi, le Polonais est parvenu à conserver la tête du général pour sept petites secondes mais voit se rapprocher Emanuel Buchmann (Bora) et Simon Yates (Mitchelton-Scott). En zone mixte, il a surtout insisté sur le fait qu’il n’était pas le favori de l’épreuve et que ce n’était pas à lui, ni à son équipe, de faire la course. Ainsi, Kwiatkowski pouvait se satisfaire à l’idée de passer une journée de plus en rouge.

Vous étiez isolé dans le final. Avez-vous paniqué lorsque les LottoNL-Jumbo sont venus imposer un gros tempo ? 

Avec une telle température, il était certain que de nombreux coureurs seraient en difficulté. C’est exactement ce qu’il s’est passé. C’était une dernière ascension très difficile. Vous savez, je ne suis pas le favori pour gagner le Tour d’Espagne, c’est plutôt à Nairo Quintana, Alejandro Valverde, George Bennett, Emanuel Buchmann, Simon Yates de faire la course… A la fin de la journée, je pense que nous avons fait du bon travail. Il y avait beaucoup d’attaques et je suis monté à mon rythme. J’ai pu suivre Alejandro à la fin, donc je suis content de passer une journée supplémentaire avec le maillot rouge.

Vous attendiez une attaque de Valverde dans le final et elle est arrivée. 

Oui je m’attendais forcément à ce qu’il attaque à la fin. En fait, je m’attendais à ce que les concurrents pour le général travaillent plus avec leurs coéquipiers et à la place il y a eu de nombreuses attaques. Tout le monde a ensuite ralenti, et c’était réglé. Je suis plutôt satisfait que ça se soit passé ainsi.

Demain, il y a une nouvelle chance de victoire d’étape pour vous. 

Je vais surtout profiter d’un jour supplémentaire en rouge.  Nous verrons ce qu’apporte demain. S’il y a une opportunité de remporter l’étape, nous la saisirons, mais il y a beaucoup de coureurs qui voudront aussi avoir leur chance.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Esteban Chaves : « Il se passe toujours des choses surprenantes sur la Vuelta »

Esteban Chaves entrevoit le bout du tunnel. Le grimpeur colombien de poche revient sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.