EN DIRECT
(c) Presidential Cycling Tour of Turkey / Brian Hodes

Tour de Turquie : Caleb Ewan fait parler son punch

Ce vendredi, le peloton du Tour de Turquie disputait la plus longue étape de l’épreuve. 194 kilomètres reliait alors Balikesir à Bursa, avec une rampe finale de 2,7km à 4,25% de pente moyenne. Une arrivée idéale pour Caleb Ewan qui a dominé l’emballage final, devant Juan José Lobato. Bien placé à l’abord de la ligne, Sam Bennett a craqué dans les derniers mètres et doit se contenter de la troisième place. Il reste cependant leader du classement général.

Dès le départ réel, cinq coureurs parviennent à s’extraire du peloton. Mauricio Moreira (Caja Rural-Seguros RGA), Lucas De Rossi (Delko Marseille Provence), Ander Barrenetxea (Euskadi Basque Country Murias), le leader du classement de la montagne Thimo Willems (Sport Vlaanderen-Baloise) et le leader du classement des sprints intermédiaires Ferit Samli (Turquie). Le peloton ne réagit aucunement et laisse filer ce quintet. Après seulement cinq kilomètres, l’échappée compte 2’30” d’avance. Profitant de l’apathie du peloton, les fuyards augmentent leur marge au-dessus des huit minutes au km16, à l’entame du seul grimpeur de l’étape.

Une fois passé en tête au sommet, Thimo Willems se relève et attend le peloton. L’échappée poursuit donc à quatre, avant de se retrouver réduite à trois unités. Ferit Samli passe en tête du sprint intermédiaire, au km69,5, et se relève à son tour. Le quintet initial est donc transformé en trio, mais ne perd pas de temps face à un peloton décidé à mener une course tranquille ce vendredi. Au km80 de l’étape, il y a encore 8’15” d’écart entre les deux entités de course, avant une première accélération du peloton.

Au km111 les trois rescapés du groupe de tête sont alors ramenés à moins de quatre minutes. Mené par les équipes Bora-hansgrohe, Dimension Data et Lotto Soudal, le peloton revient ensuite progressivement. Alors que l’échappée voit son avance passer sous les deux minutes à 45 unités du but, Mauricio Moreira décide de se relever. Lucas De Rossi et Ander Barrenetxea continuent alors d’animer la course à deux, malgré un vent de face bien présent sur les longues lignes droites de l’épreuve. Voyant qu’il n’y a pas vraiment de danger, le peloton se contente de maintenir le duo à 1’40”. L’écart est inchangé jusqu’à 26 kilomètres de la ligne, lieu d’une attaque de De Rossi qui décide d’essayer de boucler le final en solitaire. Barrenetxea ne l’entend pas de cette oreille et recolle cinq unités plus loin avant de contre-attaquer!

Alors que l’écart est toujours de 1’40” à 20 kilomètres de la ligne, les deux hommes de tête se regardent, se jaugent et s’attaquent au lieu de rouler ensemble. Ils facilitent alors la tâche du peloton, qui les reprend à 12 unités du but et se dirige groupé vers la rampe finale. Bora-hansgrohe vient alors durcir la course, avant une attaque de Mauro Finetto (Delko Marseille Provence) dans les deux derniers kilomètres. L’Italien est repris, mais plusieurs autres tentatives déstabilisent le peloton. Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) qui roulait en tête de peloton est alors victime d’une chute, mais se relève et reprend la route. Tout rentre dans l’ordre à 500 mètres de la ligne, laissant les sprinteurs les plus costauds s’expliquer.

Sam Bennett est alors parfaitement placé, mais ne parvient pas à faire la différence. Calé dans sa roue, Caleb Ewan (Lotto Soudal) en profite pour surgir et coupe la ligne en vainqueur. L’Australien signe ici sa deuxième victoire de la saison après une étape de l’UAE Tour. Juan José Lobato (Nippo Vini Fantini) prend la deuxième place après avoir lancé de loin, devant Sam Bennett qui a passé l’arrivée sans pédaler, assis sur la selle.

Le classement de la quatrième étape : 
1. Caleb Ewan (Lotto Soudal) en 5h21’38”
2. Juan José Lobato (Nippo Vini Fantini) t.m.t.
3. Sam Bennett (Bora-hansgrohe)
4. Simone Consonni (UAE-Team Emirates)
5. Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step)
6. Juan Sebastian Molano (UAE-Team Emirates)
7. Jon Aberasturi (Caja Rural-Seguros RGA)
8. Enrique Sanz (Euskadi Basque Country Murias)
9. Giovanni Lonardi (Nippo Vini Fantini)
10. Gonzalo Serrano (Caja Rural-Seguros RGA)

Le classement général après la quatrième étape : 
1. Sam Bennett (Bora-hansgrohe) en 16h25’42”
2. Felix Großschartner (Bora-hansgrohe) à 24″
3. Jhonatan Restrepo (Manzana Postobon) à 26″
4. Jan Polanc (UAE-Team Emirates) à 30″
5. Gonzalo Serrano (Caja Rural-Seguros RGA) m.t.
6. Valerio Conti (UAE-Team Emirates) m.t.
7. Edgar Pinto (W52-FC Porto) à 33″
8. Mauro Finetto (Delko Marseille Provence) à 34″
9. Merhawi Kudus (Astana) à 38″
10. Onur Balkan (Turquie) m.t.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Le classement des favoris du Tour : Pinot et Alaphilippe rayonnent, Thomas perd du terrain

Une étape exceptionnelle et un dénouement parfait pour le contingent tricolore. Ce samedi, Thibaut Pinot …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.