(c) P.Ballet/ASO

Tour d’Oman : Fabien Grellier battu in extremis par Alexey Lutsenko

Les coureurs avaient rendez-vous ce mercredi avec l’habituel juge de paix du Tour d’Oman : la Green Moutain (5,8km à 10,1%). Une pente très raide et, contrairement aux cols européens, assez rectiligne. Coureur le plus en forme du peloton, Alexey Lutsenko s’est imposé au sommet, signant son troisième succès en cinq étapes. Le Kazakh en profite pour consolider son avance au général. Dernier rescapé de l’échappée, Fabien Grellier a été repris à deux cents mètres de la ligne et termine deuxième. 

Le départ est rapide : les candidats à l’échappée sont nombreux en vue de l’ascension finale. Au bout de sept kilomètres intenses, un groupe de six coureurs parvient à se dégager. Julien Duval (AG2R-La Mondiale), Romain Cardis, Fabien Grellier (Direct Energie), Stijn Steels (Roompot-Charles), Julien Mortier (Wallonie-Bruxelles) et Kenneth Van Rooy (Sport Vlaanderen-Baloise) forment l’échappée du jour. Ces six-là parviennent rapidement à creuser un écart conséquent. En seulement vingt kilomètres, ils prennent 3’20” d’avance sur un peloton contrôlé par la formation Astana.

A la mi-parcours, l’écart dépasse les six minutes. Le moment est alors venu pour le peloton d’accélérer l’allure. Ce que fait la Bahrain-Merida pour le compte de son leader Domenico Pozzovivo, 5e du général à vingt-sept secondes d’Alexey Lutsenko au matin de l’étape reine. La marge de l’échappée diminue alors légèrement, mais les attaquants du jour maintiennent une avance de cinq minutes à l’entame des trente derniers kilomètres. L’intensité monte encore d’un cran, le peloton évolue en file indienne. La tension monte chez les favoris : les seize premiers du général se tenant en moins d’une minute, l’ascension de la Green Moutain sera décisive.

L’échappée arrive dans les vingt derniers kilomètres avec quatre minutes d’avance. Les hommes de tête comptent encore trois minutes de marge au pied de la Green Moutain, mais échouent de justesse à rallier le sommet en tête. Dernier rescapé du groupe, Fabien Grellier est repris à deux cents mètres du but et doit s’avouer vaincu par le tenant du titre. Seul, Alexey Lutsenko le reprend et s’impose au sommet avec une poignée de secondes d’avance sur le coureur de Direct Energie. Grâce à sa troisième victoire en cinq étapes, le Kazakh consolide encore son avance au général. Domenico Pozzovivo complète le podium de l’étape à onze secondes du vainqueur et grimpe à la deuxième place du général, à 44 secondes du leader.

Classement de la cinquième étape : 
1. Alexey Lutsenko (Astana) en 3h44’03”
2. Fabien Grellier (Direct Energie) à 7″
3. Domenico Pozzovivo (Bahrain-Merida) à 11″
4. Rui Costa (UAE) à 19″
5. Elie Gesbert (Arkea-Samsic) m.t.
6. Jesus Herrada (Cofidis) m.t.
7. Jan Polanc (UAE) à 23″
8. Fabien Doubey (Wanty-Groupe Gobert) à 30″
9. Mathias Frank (AG2R) à 39″
10. Matteo Fabbro (Katusha) à 44″

Classement général après la cinquième étape : 
1. Alexey Lutsenko (Astana) en 18h38’39”
2. Domenico Pozzovivo (Bahrain-Merida) à 44″
3. Jesus Herrada (Cofidis) à 47″
4. Rui Costa (UAE) à 53″
5. Elie Gesbert (Arkea-Samsic) à 1’03”
6. Jan Polanc (UAE) à 1’14”
7. Eliot Lietaer (Wallonie-Bruxelles) à 1’25”
8. Fabien Doubey (Wanty-Groupe Gobert) à 1’31”
9. Brandon McNulty (Rally) à 1’43”
10. Quentin Pacher (Vital Concept-B&B Hotels) à 1’51”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Le Tour du Piémont installe son arrivée au sanctuaire d’Oropa

Il y aura une innovation de taille le 10 octobre prochain pour la 103ème édition …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.