Tour de Norvège : Kristoff tient sa victoire

Etape importante sur ce Tour de Norvège. Reliant Skien à Drammen sur environ 160 kilomètres, cette 5e et avant-dernière étape proposait un terrain propice aux grandes offensives. Au final, la course fut effectivement animée, mais c’est finalement un sprint qui départage les coureurs. C’est Alexander Kristoff qui s’impose, et remporte sa première étape de la course. Il s’empare aussi du maillot de leader. 

Huit coureurs tentent de s’échapper dès le départ. Nous retrouvons notamment les habitués Nikita Stalnov (Astana) et Andre Sotberg (Coop), ainsi que Kristoffer Skjerping. Cependant, les fuyards sont rapidement repris par le peloton, qui semble décidé à museler au mieux les offensives. Ainsi, personne ne parvient à sortir après une trentaine de kilomètres, et le peloton arrive groupé au premier sprint intermédiaire d’Østeras Bru in Lunde. C’est le moment qu’exploite un groupe de cinq coureurs pour se faire la malle. Ainsi, Zhandos Bizigitov (Astana), Elmars Reinders (Roompot), Tom Van Asbroeck (Israel), Erik Nordsæter Resell (Uno-X) et Taco van der Hoorn (Jumbo-Visma) parviennent à prendre le large, et l’écart atteint au maximum les trois minutes. Au sommet de Reshjemheia, second grimpeur de la journée, c’est Reinders qui passe en tête. Derrière, la formation Dimension Data du leader Boasson-Hagen contrôle étroitement la poursuite.

Directement après arrive la montée de Meheia, la plus difficile du jour. Dès les premières pentes, la course s’emballe, et un quatuor part à la poursuite des hommes de tête. Nous retrouvons les deux coureurs de la Lotto-Soudal Bjorn Lambrecht et Carl Fredrik Hagen, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) et Marc Hirschi (Team Sunweb). Ils parviennent à faire la jonction juste avant le sommet du col, mais Evenepoel et Hirschi, âgés de 19 et 20 ans, ne s’arrêtent pas là et décident de relancer l’allure. Il reste alors une quarantaine de kilomètres, et le duo doit faire face à un peloton emmené par les équipiers d’Alexander Kristoff. Ils parviennent tout de même à maintenir une avance égale à la minute, mais personne ne semble s’affoler à l’arrière.

Et effectivement les deux jeunes faiblissent à l’approche des dix derniers kilomètres. Ils sont finalement repris, et ce qui reste du peloton fonce alors vers l’arrivée à Drammen. Le final est très nerveux, et c’est la formation EF Education First qui emmène jusque dans les derniers mètres. Mais le plus rapide se révèle être, et de loin, Alexander Kristoff. Le norvégien d’UAE-Team Emirates remporte enfin sa première victoire sur l’édition 2019, après de nombreux accessits. Il devance Hodeg et Halvorsen, et s’empare grâce aux bonifications du maillot de leader.

Le top 10 : 

  1. Alexander Kristoff (UAE-Team Emirates)
  2. Alvaro Hodeg (Deceuninck-Quick Step)
  3. Kristoffer Halvorsen (Team INEOS)
  4. Edvald Boasson-Hagen (Dimension Data)
  5. Yves Lampaert (Deceuninck-Quick Step)
  6. Moreno Hofland (EF Education First)
  7. Alex Frame (Trek-Segafredo)
  8. Lawrence Naesen (Lotto-Soudal)
  9. Luka Mezgec (Michelton-Scott)
  10. Tom Van Asbroeck (Israel Cycling) tmt.

Le général :

  1. Alexander Kristoff (UAE-Team Emirates)
  2. Edvald Boasson-Hagen (Dimension Data) à 1″
  3. Edoardo Affini (Michelton-Scott) à 2″
  4. Kristoffer Halvorsen (Team INEOS) à 9″
  5. Cees Bol (Team Sunweb) mt
  6. Anders Skaarseth (Uno-X) à 11″
  7. Joris Nieuwenhuis (Team Sunweb) à 12″
  8. Daniel Turek (Israel Cycling) mt
  9. Sander Armée (Lotto-Soudal) mt
  10. Franck Bonnamour (Arkéa-Samsic) à 14″

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Rasmus Quaade continue avec Riwal-Readynez

Arrivé en début de saison au sein de la formation Riwal-Readynez, le rouleur danois Rasmus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.