(c) Sirotti

Pascal Ackermann : « Un final chaotique »

Pascal Ackermann n’est qu’à une petite unité d’atteindre les dix victoires cette saison. Alors qu’il n’en comptait encore aucune chez les pros avant 2018, le champion d’Allemagne flirte avec ce cap symbolique ces derniers jours. Après avoir déjà levé les bras à une reprise sur le Tour de Guangxi, il vient d’enchaîner deux secondes places. Ce samedi, il n’a pu prendre la mesure de Matteo Trentin (Mitchelton-Scott) au terme d’une longue et éprouvante étape. « C’était de façon générale une course très dure, a-t-il acquiescé. Généralement, j’aime quand il pleut mais le temps était très nuageux et la dernière descente était dangereuse également. J’ai d’ailleurs été lâché pour la première fois dans une descente, mais heureusement, personne n’a chuté. Ensuite, le final a été particulièrement chaotique. Je me suis mis dans la roue de Trentin puis Mezgec est arrivé à ma hauteur et on a un peu joué des coudes. Malheureusement, il a chuté juste après et je suis désolé pour lui. Cela aurait été génial d’accrocher la victoire après le gros travail de l’équipe mais la chute a un peu changé la donne. Demain, j’essaierai de conserver le maillot du classement par points (endossé aujourd’hui, ndlr), et comme j’aime sprinter, je compte bien retenter ma chance (sourires). On verra. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.