Tour du Luxembourg : Jesus Herrada impose sa puissance et prend la tête

Cette troisième étape du Tour du Luxembourg était probablement la plus difficile de la course, et s’achevait au sommet d’une bosse de près de deux kilomètres à 6%. Dans un effort favorables aux puncheurs, c’est un très solide Jesus Herrada (Cofidis) qui s’est imposé et qui fait coup-double car il s’empare également du maillot de leader. 

Donné de Mondorf-Les-Bains, commune qui avait accueilli une étape du Tour de France en 2017, le départ est très rapide et personne ne parvient à se détacher. Le rythme est tellement intense que, très rapidement, le peloton explose en trois parties. Alors que les reliefs ne sont pas tellement prononcés sur ce début de course, les 34 coureurs qui composent le premier groupe parviennent à prendre une belle avance. Christophe Laporte est notamment présent à l’avant, et ce sont alors les Cofidis qui prennent la main. Derrière, la poursuite s’organise, et une partie du second groupe parvient à rentrer après une bonne demi-heure de chasse. La regroupement s’opère, et tout le monde temporise. C’est le moment propice pour voir une vraie échappée ressortir, et effectivement quatre coureurs partent à l’avant. Les fuyards sont Robin Carpenter (Rally-UHC), Mauro Finetto (Delko Marseille), Alessandro Tonelli (Bardiani-CSF) et Dries De Bondt (Corendon-Circus), qui fait la jonction avait un temps de retard.

Le vent est relativement fort, et le peloton est la plupart du temps très étiré. Il contrôle toutefois relativement facilement les hommes de tête, avec notamment un gros travail de Yohann Offredo (Wanty-Groupe Gobert). La situation n’évolue pas dans les kilomètres suivants, si ce n’est que l’avance du quatuor de tête baisse de manière régulière. La principale information de cette phase de course est l’abandon de Christophe Laporte (Cofidis). Vraisemblablement malade, le leader de la course est forcé de se retirer. Il part tout de même avec deux victoires au compteur, sur le prologue et la première étape. Le final se rapproche et les difficultés s’enchaînent, ce qui a pour effet d’écrémer massivement le peloton. A l’avant, Dries De Bondt fait forte impression et parvient à partir en compagnie de Tonelli.

L’avance est mince, et dans la montée d’Herrenberg, qui est également la bosse finale, Jesus Herrada (Cofidis) et Anthony Turgis (Total Direct Energie) sortent en costauds du peloton et font la jonction avec le duo à l’avant. Le faux-plat suivant le sommet de la montée est toutefois fatal à l’italien de la Bardiani, qui doit laisser filer les autres coureurs. A une quinzaine de secondes, des coureurs comme Pit Leyder ou Maurits Lammertink tentent de faire la jonction. A l’entame des dix derniers kilomètres, le trio de tête compte une vingtaine de secondes d’avance sur un peloton qui tarde à s’organiser. Anthony Turgis fait la très grande majorité du travail, et parvient quasiment seul à maintenir l’avance. En l’absence de collaboration efficace de la part de ses compagnons, Turgis lève le pied, et le second groupe parvient à rentrer. Une vingtaine de coureurs arrivent alors ensemble au pied de la bosse finale, et sur les deux derniers kilomètres, le plus fort se révèle être, et de loin, Jesus Herrada. L’espagnol de la Cofidis part pratiquement dès le pied et résiste à ses poursuivants, et notamment à un Maurits Lammertink revenu très fort. Anthony Turgis est troisième.

Le top 10 de l’étape :

1 HERRADA Jesús (Cofidis, Solutions Crédits) en 4h30’47”
2 LAMMERTINK Maurits (Roompot – Charles) à 3”
3 TURGIS Anthony (Team Total Direct Energie) à 7”
4 EL FARES Julien (Delko Marseille Provence) à 10”
5 PLANCKAERT Baptiste (Wallonie-Bruxelles) à 13”
6 QUAADE Rasmus (Riwal Readynez Cycling Team) ,,
7 REKITA Szymon (Leopard Pro Cycling) ,,
8  WEENING Pieter (Roompot – Charles) ,,
9  RUTSCH Jonas (Team Lotto – Kern Haus) ,,
10 SILVA Joaquim (W52 / FC Porto) à 15”

Le général :

1 HERRADA Jesús (Cofidis, Solutions Crédits)  13:22:53
2 LAMMERTINK Maurits (Roompot – Charles) 0:09
3 TURGIS Anthony (Team Total Direct Energie) 0:18
4 WEENING Pieter (Roompot – Charles) 0:23
5 PASQUALON Andrea (Wanty – Gobert Cycling Team) 0:24
6 REKITA Szymon (Leopard Pro Cycling) 0:25
7 PLANCKAERT Baptiste (Wallonie-Bruxelles) 0:28
8 RUTSCH Jonas (Team Lotto – Kern Haus) 0:29
9 WACKERMANN Luca (Bardiani – CSF) 0:35
10 EL FARES Julien (Delko Marseille Provence) 0:36

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.