EN DIRECT
© Sirotti

Tour Down Under : Peter Sagan au terme d’un final animé

Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) tient son étape ! Le Champion du Monde a réglé au sprint un groupe d’entre 30 et 40 coureurs. Il devance Daryl Impey (Mitchelton – Scott) et Luis Leon Sanchez (Astana). Sagan prend également le commandement du classement général. Il y avait une ascension dans le final de l’étape et l’équipe BMC a imposé un gros rythme qui a fortement réduit le peloton. Malgré plusieurs attaques dans les quelques kilomètres séparant le sommet de l’arrivée, dont Richie Porte (BMC) ou Peter Sagan, c’est finalement un sprint d’un groupe réduit qui a décidé du sort de l’étape.

Dès le drapeau baissé, deux hommes prennent les devants. Et grande première sur ce Tour Down Under, ni Nickolas Dlamini (Dimension Data), ni Scott Bowden (UniSA – Australia) ne sont présents dans l’échappée. Les deux coureurs de tête appartiennent à la même équipe : la formation UniSA – Australia. Il s’agit de Zakkari Dempster (qui court habituellement sous le maillot Israel Cycling Academy) et Alexander Porter. Dès le kilomètre 10, ils comptent plus de 5′ d’avance. C’est alors qu’un autre duo sort du peloton, en poursuite, avec deux coureurs de Lotto – Soudal : André Greipel et Thomas De Gendt. Au kilomètre 20, ils sont pointés à 7’45 des deux coureurs de tête, alors que le peloton est lui à 8’30.

Finalement le duo de poursuite sera repris juste avant le sprint intermédiaire du kilomètre 35, où Elia Viviani (Quick Step), vainqueur hier, va prendre une seconde de bonification. En tête, l’écart des deux fuyards montera jusqu’à 8’50 au kilomètre 40. Mitchelton – Scott est la principale équipe à mener la chasse derrière. L’avance des deux coureurs ne sera plus que de 3’25 à 50 kilomètres de l’arrivée. Juste après Porter ne peut plus suivre son coéquipier et Dempster se retrouve seul en tête de la course. A 30 kilomètres, ce dernier a toujours 2′ d’avance. 10 kilomètres plus loin, il n’a plus que la moitié. L’Australien est avant tout victime d’une course de positionnement en tête de peloton. Il est repris à un peu plus de 18 kilomètres de l’arrivée.

Le peloton aborde l’ascension vers Teringle avec les équipes BMC, EF Education First – Drapac p/b Cannondale et Bahrain – Merida qui durcissent. De nombreux coureurs sont distancés. Il n’y a plus qu’une soixantaine de coureurs dans le premier groupe sous l’impulsion des BMC. Jay McCarthy (Bora – Hansgrohe), Peter Sagan (Bora – Hansgrohe), Richie Porte (BMC), Egan Bernal (Team Sky), Ion Izagirre (Bahrain – Merida), Domenico Pozzovivo (Bahrain – Merida)… sont aux avant postes alors que Nathan Haas (Katusha – Alpecin) est lui dans les dernières positions. Au sommet, le rythme élevé des BMC aura éliminé du monde mais aura aussi empêché toute attaque.

Dans la foulée, l’équipe américaine stoppe son effort et ça se regarde en tête de peloton. Brendan Canty (EF Education First – Drapac p/b Cannondale) passe alors à l’attaque. Il a Ion Izagirre (Bahrain – Merida) dans sa roue. Ils sont repris mais il n’y a toujours personne pour prendre le commandement du peloton. George Bennett (LottoNL – Jumbo) attaque à son tour. On ne le laisse pas partir non plus. Mais il retente, avec Richie Porte dans la roue cette fois-ci. Ces à-coups ont encore réduit le peloton, qui ne compte plus désormais que 30 à 40 coureurs. Le duo est repris à son tour et c’est Peter Sagan qui attaque. Il est creuse mais est rejoint par une douzaine de coureurs.

Ce petit groupe en tête est repris par le peloton à moins d’un kilomètre de l’arrivée, et ce malgré une nouvelle tentative de Porte. Ils seront donc une trentaine à se disputer la victoire. Daniel Moreno (Bahrain – Merida) tente de lancer de loin mais Daryl Impey (Mitchelton – Scott) revient de derrière. Manque de chance pour celui qui avait terminé deuxième il y a trois jours, il a Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) dans la roue. Le Slovaque lance son sprint au bon moment et s’impose. Impey est deuxième et Luis Leon Sanchez troisième. Sagan prend également le leadership au classement général.

Classement de la 4e étape : 
1. Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) en 3h21’07
2. Daryl Impey (Mitchelton – Scott)
3. Luis Leon Sanchez (Astana)
4. Diego Ulissi (UAE Team Emirates)
5. Jay McCarthy (Bora – Hansgrohe)
6. Dries Devenyns (Quick Step)
7. Domenico Pozzovivo (Bahrain – Merida)
8. Rui Alberto Faria da Costa (UAE Team Emirates)
9. Pierre Latour (AG2R La Mondiale)
10. Laurent Didier (Trek – Segafredo)

Classement général à l’issue de la 4e étape :
1. Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) en 14h19’49
2. Daryl Impey (Mitchelton – Scott) à 0’02
3. Jay McCarthy (Bora – Hansgrohe) à 0’09
4. Luis Leon Sanchez (Astana) à 0’10
5. Diego Ulissi (UAE Team Emirates) à 0’14
6. Robert Gesink (LottoNL – Jumbo)
7. Rui Alberto Faria da Costa (UAE Team Emirates)
8. George Bennett (LottoNL – Jumbo)
9. Dries Devenyns (Quick Step)
10. Egan Bernal (Team Sky)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Giro : La 18e étape en direct commenté

17h21 – fin du live Merci de nous avoir suivis : retrouvez le résumé détaillée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *