(c) Lotto-Soudal

Tour de Wallonie : L’étape pour Van der Sande, le général pour Vliegen

Cette cinquième et dernière étape du Tour de Wallonie s’achevait à Thuin au sommet d’un mur pavé de 400 mètres à 6.5%, et cela après quasiment 187 kilomètres de course. La victoire d’étape revient finalement à Tosh Van der Sande (Lotto-Soudal), alors que Loïc Vliegen (Wanty-Groupe Gobert) empoche le général. 

Le départ est donné depuis Couvin, à quelques kilomètres de la frontière française. Cela influence visiblement les français, car ils sont trois dans l’échappée composée de cinq coureurs. Nous retrouvons alors Clement Carisey (Israel Cycling), Adrien Petit (Total Direct Energie) et Quentin Pacher (Vital Concept-B&B Hôtels), accompagnés de Lionel Taminiaux (Wallonie-Bruxelles) et Elmar Reinders (Roompot Charles), présent plusieurs fois à l’avant cette semaine. Au contraire des jours précédents, le peloton décide de laisser une certaine marge à ce groupe, qui compte sept minutes d’avance au niveau du premier sprint intermédiaire (km70).

A mesure que s’approchent les premières difficultés de la journée et que le peloton traverse la région des des Lacs de l’Eau d’Heure, la Wanty-Groupe Gobert du leader Loïc Vliegen accélère l’allure, ce qui a pour effet de réduire l’écart, qui se stabilise un moment autour des 4’30”. Au passage du troisième et dernier sprint intermédiaire de la journée, Quentin Pacher se relève, ce qui ne laisse plus que quatre hommes en tête. A l’approche du Mur de Thuin, alors qu’il reste une trentaine de kilomètres, l’écart n’est plus que de 2’30. Les deux premiers passages du Mur permettent d’assister à des attaques (Quinten Hermans, Van Hooydonck), mais le peloton reste vigilant et ramène tout le monde dans le rang.

A l’entame du dernier tour, l’échappée dispose encore d’une avance supérieure à la minute. Clément Carisey fait notamment grosse impression, alors qu’Adrien Petit est en souffrance. Les formation Ineos et Groupama-FDJ mènent la chasse derrière, ce qui condamne définitivement le groupe de tête à moins de quatre kilomètres du but. La dernière ascension du Mur de Thuin est abordée à grande vitesse, et les pentes pavées couronnent finalement Tosh Van der Sande, qui distance Bryan Coquard dans les derniers mètres. Terminant dans le top 5, Loïc Vliegen remporte le classement général.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.