(c) Sirotti

Tour de Pologne : Luka Mezgec crée la surprise devant Fernando Gaviria

Le Tour de Pologne se poursuivait ce dimanche par une nouvelle étape sans grande difficulté. Il y avait alors 95 kilomètres à boucler entre Tarnowskie Gory et Katowice, avant d’arriver sur le circuit final long de 19 kilomètres à couvrir trois fois. Une aubaine pour les sprinteurs qui se sont livrés une nouvelle explication. Dans la dernière ligne droite en descente, Luka Mezgec a surgi sur le côté droit pour dominer les favoris. Le Slovène n’avait plus gagné au niveau WorldTour depuis 2014! Fernando Gaviria et Pascal Ackermann devaient alors se contenter des deux premiers accessits. Ce dernier conserve néanmoins son maillot jaune. 

Comme la veille, Charles Planet (Novo Nordisk) attaque d’entrée. Il est suivi par Pawel Franczak (Pologne), le huitième de la première étape. Les deux hommes s’en vont alors avec l’aval du peloton et prennent rapidement trois minutes d’avance. Ils obtiennent leur marge maximale après seulement vingt kilomètres. Le duo compte alors six minutes d’avance, ce qui pousse le peloton à orchestrer une première réaction. L’écart est d’abord stabilisé autour de 5’30” avant que les Bora-hansgrohe de Pascal Ackermann ne viennent durcir l’allure. Le seul Maciej Bodnar réduit la marge de Planet et Franczak à trois minutes à l’approche du premier sprint intermédiaire, au km60. Le Polonais y règle le Français alors que Ben Swift (Ineos) sort du peloton pour empocher le dernier point attribué.

L’écart tombe sous les deux minutes vingt kilomètres plus loin, lors du deuxième sprint intermédiaire. Cette fois, Planet passe devant Franczak. Derrière, Swift prend encore le dernier point alors que le peloton se rapproche à 1’30”. Le troisième et dernier sprint intermédiaire intervient non loin : Franczak gagne la belle devant Planet. Une minute après eux, c’est Quentin Jaurégui (AG2R-La Mondiale) qui, comme la veille, va chercher le dernier point et la bonif qui va avec. Les fuyards entrent alors sur le circuit final, 19,1km à parcourir trois fois, avec une marge réduite à une minute. Voyant qu’il se rapproche trop vite, le peloton désormais mené par Deceuninck-Quick Step redonne de l’air au duo de tête.

Planet et Franczak profitent de l’accalmie et reprennent deux minutes à 45 kilomètres de l’arrivée. Le peloton relance la poursuite et ramène les fuyards à 1’45” au sommet de la première difficulté du jour, Korfantego (4e cat., 0,4km à 2,8%). Planet coupe le “sommet” en tête et empoche son quatrième point au classement de la montagne. Les deux courageux du jour arrivent à deux tours du but avec 1’30” d’avance, le peloton se rapprochant progressivement sous l’impulsion de Deceuninck-Quick Step, Bora-hansgrohe et UAE-Team Emirates. L’allure s’accélère ensuite, le duo de tête ne compte plus que 20″ d’avance à 25 kilomètres du but. L’échappée entre alors en tête dans le dernier tour avec moins de dix secondes d’avance.

Planet a tout juste le temps d’empocher le dernier point de la montagne attribué ce dimanche avant que le peloton n’avale l’échappée à 18,7 kilomètres du but. Le meilleur grimpeur porte son total à cinq unités et s’assure une nouvelle présence sur le podium. Les équipes de sprinteurs se succèdent alors en tête les unes après les autres. Dimension Data se mêle à la bataille que se livrent Bora-hansgrohe et Deceuninck-Quick Step, mais ce sont les coéquipiers de Fabio Jakobsen qui entrent au mieux sous la flamme rouge. C’est finalement Luka Mezgec (Mitchelton-Scott) qui surgit de l’arrière dans le sillage de Fernando Gaviria (UAE-Team Emirates) pour surprendre les spécialistes. Le Slovène s’impose devant le Colombien et le maillot jaune Pascal Ackermann dans un sprint ultra rapide. Légèrement bloqué, ce dernier conserve son maillot jaune. Danny van Poppel (Jumbo-Visma) échoue au pied du podium devant Marc Sarreau (Groupama-FDJ).

Le classement de la deuxième étape : 
1. Luka Mezgec (Mitchelton-Scott) en 3h32’42”
2. Fernando Gaviria (UAE-Team Emirates) t.m.t.
3. Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe)
4. Danny van Poppel (Jumbo-Visma)
5. Marc Sarreau (Groupama-FDJ)
6. Max Walscheid (Sunweb)
7. Sacha Modolo (EF Education First)
8. Clément Venturini (AG2R-La Mondiale)
9. Matej Mohoric (Bahrain-Merida)
10. Enzo Wouters (Lotto Soudal)

Le classement général après la deuxième étape : 
1. Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe) en 6h30’26”
2. Charles Planet (Novo Nordisk) à 1″
3. Fernando Gaviria (UAE-Team Emirates) à 2″
4. Luka Mezgec (Mitchelton-Scott) à 4″
5. Pawel Franczak (Pologne) à 6″
6. Jakub Kaczmarek (Pologne) à 7″
7. Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) à 10″
8. Ben Swift (Ineos) à 12″
9. Quentin Jaurégui (AG2R-La Mondiale) à 12″
10. Matej Mohoric (Bahrain-Merida) à 13″

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.