(c) Sirotti

Tour de Pologne : Jonas Vingegaard voit double après sa première victoire

Comme le laissait présager le profil du circuit, la sixième étape du Tour de Pologne a été explosive ce jeudi. D’abord au départ, qui a vu les coureurs batailler durement pendant près d’une heure. Il a alors fallu attendre la deuxième des cinq ascensions de Pitoniowka (2,7km à 8,8%) pour voir une échappée sortir durablement. Seulement, le peloton des favoris était bien décidé à se livrer une grande explication. Les fuyards ont alors été repris lors de la quatrième montée de la difficulté principale, laissant place à de nouvelles attaques. La dernière heure de course a été complètement folle, couronnant finalement Jonas Vingegaard devant Pavel Sivakov et Jai Hindley. Le jeune coureur de 22 ans signe sa première victoire pro pour sa première saison dans l’élite mondiale ! Pour couronner le tout, il s’empare du maillot jaune. 

Le départ donné en montée donne lieu d’entrée à une intense bagarre. Les attaques se succèdent en vain pendant trente kilomètres. Le maillot jaune Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe) jette l’éponge devant ce rythme effréné et abandonne. A l’avant, Geoffrey Bouchard (AG2R-La Mondiale) et Matteo Fabbro (Katusha-Alpecin) croient tenir le bon bout lors de la première ascension de Pitoniowka (1ère cat., 2,7km à 8,8%), mais ils sont repris juste après. Les offensives continuent jusqu’au premier sprint intermédiaire. C’est alors Diego Ulissi (UAE-Team Emirates) qui lance un groupe en faisant le sprint. Il est suivi par Matej Mohoric (Bahrain-Merida) et Petr Vakoc (Deceuninck-Quick Step). Ces trois-là sont vite rejoints par Michael Gogl puis par Geoffrey Bouchard et Neilson Powless (Jumbo-Visma), l’un des premiers attaquants du jour. Les attaques ne s’arrêtent pas pour autant et une grappe d’une dizaine d’unités vient encore garnir l’échappée. Deux groupes de chasse parviennent à recoller ensuite, avant que le peloton ne revienne. Il n’y a déjà plus qu’une cinquantaine d’hommes présents à la fin du premier tour!

Tomasz Marczynski (Lotto Soudal) attaque le premier groupe au pied de la deuxième ascension de Pitoniowka. Il passe le sommet en tête, avant d’être rejoint dans cet ordre par Simon Geschke (CCC), Bouchard et Vakoc. Ce quatuor ouvre la route devant un peloton qui ralentit enfin l’allure! L’accalmie permet aux nombreux distancés de revenir et aux fuyards de creuser l’écart. Les quatre échappés prennent jusqu’à 3’30” d’avance, à 95 kilomètres du but, avant que le peloton n’accélère à nouveau. Les équipes Astana et Ineos affichent leurs ambitions et impriment un train soutenu. Il n’y a alors plus que deux minutes vingt kilomètres plus loin, puis une minute à cinquante unités de la ligne. L’échappée est finalement reprise dans la quatrième ascension de Pitoniowka. Cela laisse juste le temps à Marczynski de couper le sommet en tête, comme lors de la montée précédente. Les attaques reprennent alors de plus belle.

Un groupe royal avec Davide Formolo (Bora-hansgrohe), Merhawi Kudus (Astana), Jai Hindley (Sunweb), Tsgabu Grmay (Mitchelton-Scott), Diego Ulissi (UAE-Team Emirates), Nicolas Edet (Cofidis), Antwan Tolhoek (Jumbo-Visma), Petr Vakoc (Deceuninck-Quick Step), Pierre Latour, Geoffrey Bouchard (AG2R-La Mondiale), Miguel Angel Lopez (Astana), Pavel Sivakov (Ineos) et Simon Geschke (CCC) parvient alors à sortir. Ils sont pris en poursuite par Tao Geoghegan Hart (Ineos), Rafal Majka (Bora-hansgrohe), Ion Izagirre (Astana) et Domenico Pozzovivo (Bahrain-Merida). Ces quatre-là recollent après une belle poursuite et portent à dix-sept le nombre d’hommes de tête. Seulement, la collaboration n’est pas bonne et le peloton réduit peut revenir. A moins de trente kilomètres du but, il n’y a alors plus qu’une petite quarantaine d’hommes pour la gagne.

Grmay attaque à nouveau alors que le peloton venait de recoller. Il s’en va seul avant d’être rejoint par Ben Swift (Ineos), le troisième du général. Les deux hommes abordent la dernière montée de Pitoniowka en tête avec une quarantaine de secondes d’avance. Décidément en pleine forme, Swift parvient à se défaire de Grmay, assis sur la scelle, sur les pourcentages les plus durs. Le champion d’Angleterre se maintient seul en tête, pris en chasse par un peloton réduit à une petite quinzaine d’unités. Le Britannique accuse le coup dans la dernière montée, celle de Gubalowka (1ère cat., 3,3km à 7,1%). Il est alors repris et dépassé par Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), Pavel Sivakov (Ineos) et Jai Hindley (Sunweb). Ce trio de jeunes passe le sommet avec quinze secondes d’avance! Il reste alors trois kilomètres à boucler.

Les trois fuyards tiennent bon dans la descente et s’expliquent sur une pointe. Vingegaard, 22 ans, lance le premier et règle ses pairs avec autorité. Il signe sa première victoire pro pour sa première saison au niveau WorldTour et s’empare du maillot jaune! Pavel Sivakov est deuxième, Jai Hindley troisième. Un autre tout jeune coureur a réglé les favoris pour la quatrième place : Sergio Higuita (EF Education First), devançant Rafal Majka (Bora-hansgrohe) à 8″ du trio de tête.

Le classement de la sixième étape : 
1. Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) en 4h07’13”
2. Pavel Sivakov (Ineos) m.t.
3. Jai Hindley (Sunweb) m.t.
4. Sergio Higuita (EF) à 8″
5. Rafal Majka (Bora-hansgrohe) à 10″
6. Pierre Latour (AG2R-La Mondiale) m.t.
7. Davide Formolo (Bora-hansgrohe) m.t.
8. Tao Geoghegan Hart (Ineos) m.t.
9. Christopher Hamilton (Mitchelton-Scott) m.t.
10. Diego Ulissi (UAE-Team Emirates) m.t.

Le classement général après la sixième étape : 
1. 1. Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) en 22h14’07”
2. Pavel Sivakov (Ineos) à 4″
3. Jai Hindley (Sunweb) à 6″
4. Diego Ulissi (UAE-Team Emirates) à 17″
5. Sergio Higuita (EF) à 18″
6. Pierre Latour (AG2R-La Mondiale) à 19″
7. Davide Formolo (Bora-hansgrohe) à 20″
8. Christopher Hamilton (Mitchelton-Scott) m.t.
9. Rafal Majka (Bora-hansgrohe) m.t.
10. James Knox (Deceuninck-Quick Step) m.t.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.