(c) Sirotti

Tour de France : Elia Viviani remporte sa première victoire sur la Grande Boucle !

Lors de cette quatrième entre Reims et Nancy de plus de 200 kilomètres, le peloton n’a laissé aucunes chances à l’échappée matinale de trois hommes. La Côte de Maron à 15 km de l’arrivée n’a pas permis de durcir la course, le vent de face a compromis l’objectif de certaines équipes, le sprint massif est inévitable. La Deceuninck Quick Step opère à la perfection et s’impose tout en puissance régalant le second bouquet à la formation belge en 24h.

Lors de cette quatrième entre Reims et Nancy de plus de 200 kilomètres, le peloton n’a laissé aucunes chances à l’échappée matinale de trois hommes. La Côte de Maron à 15 km de l’arrivée n’a pas permis de durcir la course, le vent de face a compromis l’objectif de certaines équipes, le sprint massif est inévitable. La Deceuninck Quick Step opère à la perfection et s’impose tout en puissance régalant le second bouquet à la formation belge en 24h.

Dans cette étape longue de 213,5 km reliant la ville du champagne Reims à celle de Nancy, 3 coureurs ont dynamité la course en attaquant dès le kilomètre 0. On retrouve Michael Schär (CCC Team), Frederick Backaert et Yoann Offredo (Wanty Gobert). L’échappée n’arrive pas à creuser face au peloton où les équipes de sprinters contrôlent la course et ne laisse pas filer. La Jumbo Visma de Dylan Groenewegen, la Deceuninck Quick Step d’Elia Viviani et la Lotto Soudal de Caleb Ewan collabore à l’avant du peloton. L’écart maximal est de 3’30’’. Un accrochage intervient au bout de 50 kilomètres dans le peloton avec deux coureurs de la formation Cofidis, Pierre-Luc Périchon et Natnael Berhane sont les deux coureurs au sol.

Un autre accrochage intervient à 100 km de l’arrivée, malgré le rythme calme, on ressent la nervosité du peloton. Parmi les coureurs qui ont chuté il y a Tony Gallopin (AG2R La Mondiale), Christophe Laporte (Cofidis) et Gianni Moscon (INEOS). L’écart est toujours de 3’30’’. Michael Schär devance ses coéquipiers d’échappée au sommet du premier GPM. Sous l’impulsion du peloton et du sprint intermédiaire remporter par Frederick Backaert, Elia Viviani qui passe en tête du peloton, l’écart descend à 1’30’’ et s’y stabilise. Michael Woods (Education First) chute seul, énième chute dans cette étape qui paraissait sans danger.

L’écart descend sous la minute à 40 kilomètres de l’arrivée. Thibaut Pinot victime d’une crevaison à 30 km de l’arrivée, sans conséquence. Le peloton était revenu à une quinzaine de secondes lève un peu le pied à nouveau. À l’avant on a l’accélération de Michael Schär suivi de Frederick Backaert, pendant que le frenchie Yoann Offredo se fait éliminer de l’échappée. L’écart augmente à 40’’.

Les coureurs entament l’ascension de la côte de Maron, Bora Hansgrohe accélère à l’avant du peloton tandis que le Suisse Michael Schär poursuit seul en tête. Le peloton reprend finalement l’échappée à 1km du sommet. C’est au tour de la Sunweb de rouler à l’avant du peloton. Le vent de face n’aura pas permis de sélection, le sprint massif semble inévitable.

Lilian Cameljane (Total Direct Énergie) attaque sur un faux plat montant à 11 km de l’arrivée, il réussit à prendre quelques mètres d’avance mais en vain. Les trains des sprinteurs travaillent parfaitement. La Deceuninck Quick Step emmène parfaitement son sprinter italien, il peut encore compter sur 3 coureurs à la flemme rouge, dont Julian Alaphilippe. Elia Viviani s’impose tout en puissance face à Alexander Kristoff (UAE Emirates), Caleb Ewan (Lotto Soudal) et Peter Sagan (Bora Hansgrohe).

Pas de changement au général, Julian Alaphilippe maintien sa tunique de leader.

Classement de la quatrième étape :
1. Elia Viviani (Deceuninck Quick Step) en 5h09’20”
2. Alexander Kristoff (UAE Emirates) m.t.
3. Caleb Ewan (Lotto Soudal) m.t.
4. Peter Sagan (Bora Hansgrohe) m.t.
5. Dylan Groenewegen (Jumbo Visma) m.t.
6. Mike Teunissen (Jumbo Visma) m.t.
7. Giacomo Nizzolo (Dimension Data) m.t.
8. Jasper Stuyven (Trek Segafredo) m.t.
9. Michael Matthews (Team Sunweb) m.t.
10. Christophe Laporte (Cofidis Solutions Crédits) m.t.

Classement général provisoire après la quatrième étape :
1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) en 14h41’39”
2. Wout van Aert (Jumbo-Visma) à 20″
3. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) à 25″
4. George Bennett (Jumbo-Visma) m.t.
5. Michael Matthews (Sunweb) à 40″
6. Egan Bernal (Ineos) m.t.
7. Geraint Thomas (Ineos) à 45″
8. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step) à 46″
9. Greg Van Avermaet (CCC) à 51″
10. Michael Woods (Education First) m.t.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Vuelta : Astana enlève le chrono, Miguel Angel Lopez premier leader

Astana réussit son entrée en matière. La formation kazakhe a réglé le contre-la-montre par équipes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.