(c) Sirotti

Tour de France 2019 : Cofidis avec Nacer Bouhanni ?

La saison 2018 de Nacer Bouhanni aura été agitée. Avec l’arrivée de Cédric Vasseur à la tête de l’équipe Cofidis, la place de grande star de la formation nordiste du Vosgien aura été mise à mal et le sprinteur français aura dû se remettre en question. Si bien qu’à un moment on se demandait si l’ambition n’était pas de faire partir Bouhanni pourtant toujours sous contrat jusque fin 2019. Une hypothèse toujours réfutée chez Cofidis où l’objectif affirmé était plus pédagogique et semble avoir fini par payer avec la victoire de Bouhanni sur la sixième étape du Tour d’Espagne. Désormais le couple Bouhanni/Cofidis ou Bouhanni/Vasseur semble reparti sur les bons rails et le dirigeant nordiste a même affirmé à La Voix du Nord son intention de mettre Bouhanni dans le groupe Tour de France.

Dans les colonnes du journal nordiste, Vasseur révèle que Cofidis va devoir aller chercher sa place pour le Tour de France, malgré cette nouvelle deuxième place au classement final de l’UCI EuropeTour. “Nous n’avons plus l’équipe pour garantir notre participation” explique-t-il. Toutefois on imagine mal Cofidis ne pas être invitée sur le Tour et pour Vasseur, il semble qu’il vaille mieux partir de ce principe histoire de se mettre en mesure d’honorer l’éventuelle invitation par de bons résultats. “On sera aussi amené à dégager plus tôt un groupe qui se préparera spécialement pour le Tour de France, continue Vasseur dans La Voix du Nord. C’était compliqué à envisager l’an passé. On avait pu le faire sur la Vuelta“.

Et dans ce groupe, Bouhanni aurait sa place : “On part normalement avec Nacer. C’est difficile de ne pas l’envisager à partir du moment où une étape est prévue à Nancy. Mais nous voulons d’abord aligner la meilleure équipe possible et les premiers mois de la prochaine saison nous apporteront déjà des enseignements“.

J’habite à Nancy, le Tour passe chez moi, et il est clair que mon voeu est d’être au départ de l’édition 2019, réagissait pour sa part Bouhanni, jeudi dernier, lors de la présentation du Tour. Je pense surtout que la 4e étape, entre Reims et Nancy a des chances de se terminer au sprint et c’est largement suffisant pour être pleinement motivé. Je suis né dans les Vosges et j’ai vu qu’il y avait beaucoup d’étapes dans l’Est. Pour l’heure, je ne sais encore si j’ai une chance d’être au départ. D’autant que je suis en fin de contrat. Cette année, on m’a laissé sur la touche alors que j’estimais être en très bonne forme. Je vais faire le maximum pour être présent l’an prochain“. Le Vosgien devrait donc accueillir favorablement les dernières déclarations de son dirigeant.

Pour rappel en 2018, Cofidis a remporté 21 victoires, avec 10 coureurs différents (contre 13 victoires avec 5 coureurs différents en 2017). 7 d’entre elles ont été ramenées par Nacer Bouhanni.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Critérium du Dauphiné 2020 : La 1e étape en direct

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.