(c) Sirotti

Lance Armstrong donne son avis sur les capteurs de puissance

Lors de la présentation du parcours de la 106e édition du Tour de France la semaine dernière à Paris, le directeur de la course, Christian Prudhomme, a déclaré qu’il souhaitait interdire les compteurs de puissance du Tour, affirmant que cette technologie “annihilait la glorieuse incertitude du sport“. Cette proposition a évidemment entraîné des débats au sein de la communauté cyclistes, certains acteurs ne voyant pas l’intérêt de supprimer ces capteurs, quand d’autres se prononçant en faveur de la suppression.

Dans son podcast THEMOVE, Lance Armstrong a également donné son avis concernant les capteurs de puissance. L’ancien septuple vainqueur du Tour, accompagné de jour là de son ancien manager Johan Bruyneel, propose lui plusieurs solutions intermédiaires. « Au lieu d’enlever ces compteurs, pourquoi ne pas rendre les données publiques ? » s’interroge-t-il. « Certaines des étapes du Tour de France sont tellement ennuyeuses, alors pourquoi ne pas innover. Rendez la radio de la course et les compteurs de puissance publics, et affichez cela au cours de ces longues journées ennuyeuses, les téléspectateurs auront alors accès à un contenu différent ».

Discours différent chez Bruyneel, qui se montre plus vindicatif. Celui qui a été récemment banni à vie du cyclisme (voir ici) pense que « cette polémique est ridicule. Même s’ils interdisent les compteurs, cela ne changerait rien. Les coureurs connaissent leurs limites et savent exactement jusqu’où ils peuvent aller ».

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Adam Yates : « On a fait de notre mieux et ce n’était pas assez »

Cruel dénouement pour Adam Yates. Malgré la supériorité connue de Primoz Roglic dans l’exercice chronométré, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.