(c) Sirotti

Chris Froome : « Pas garanti que je puisse retrouver mon niveau »

A une semaine de se faire retirer les plaques posées lors de sa première opération, après sa lourde chute du mois de juin, Chris Froome fait le point. Le Britannique s’est confié auprès de Cyclingnews, en marge du Critérium de Saitama. Il espère recourir en compétition en février, et vise un cinquième sacre sur le Tour de France. Le leader traditionnel d’Ineos rêve d’enchaîner ensuite sur l’épreuve en ligne des JO, dont il a reconnu le parcours la semaine passée.

« Pour l’instant, je suis plus à l’aise sur le vélo qu’à pied, note d’emblée un Froome toujours boitillant. La plaque que j’ai à la hanche me fait boiter. Cela emprisonne plusieurs tendons et m’empêche d’exercer de la pression. Après cette nouvelle opération, j’aurais encore besoin de plusieurs semaines. J’espère pouvoir reprendre un entraînement normal en décembre, et monter en condition à partir de là. »

Lire aussi > Ineos : Dave Brailsford répartira les rôles « vers la mi-novembre »

A 34 ans, Froome reste guidé par le rêve de conquérir un nouveau Tour de France et ainsi d’inscrire son nom dans “le club des cinq”. « Il n’y a pas de garanties dans le sport, ni dans la vie en général, face à ce type d’épreuve. Si j’arrive à revenir en février, je ne sais pas à quel niveau je serai, concède le Britannique, toujours pour Cyclingnews. J’espère qu’en quatre mois, je pourrai arriver sur le Tour de France dans ma forme normale. C’est mon but. Tant que je n’ai pas de raisons qui me prouvent que c’est impossible, j’en fais mon objectif. C’est ce qui me motive. Après il y a aussi les JO, sur un parcours très exigeant. Cette saison a beaucoup à offrir. »

Finalement interrogé sur la possibilité de ne jamais retrouver le niveau qui l’a conduit au gain des trois Grands Tours, Froome espérait bien déjouer les pronostics. Tout en laissant deviner une certaine inquiétude. « Dès qu’on m’a dit que je pourrai recourir, je me suis posé la question. C’est une chose de pouvoir courir, c’en est une autre d’essayer de remporter le Tour de France. Cela reste à démontrer. Comme je l’ai dit, il n’y a aucune garantie. Tout ce que je sais, c’est que je ferai tout pour y arriver, que je donnerai tout. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.