© Sirotti

Arnaud Démare : « Au bout de 40 bornes, j’étais mort »

Arnaud Démare (Groupama – FDJ) se voyait gagner. Le Français, dont l’équipe a mené le train pour le sprint, a montré qu’il avait sans doute la victoire dans les jambes mais en lançant à un peu plus de 200 mètres de la ligne, il n’a rien pu faire contre le retour d’Alexander Kristoff (UAE – Team Emirates) puis Peter Sagan (Bora – Hansgrohe). Et malgré une très belle résistance, Démare doit se contenter de la troisième place.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Quick Step finit sa saison sur une victoire symbolique

Le succès de Fabio Jakobsen sur la dernière étape du Tour de Guangxi est remarquable …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.