© Sirotti

Tirreno-Adriatico: Marcel Kittel double la mise

Après trois étapes mouvementées, le peloton de Tirreno-Adriatico bénéficiait d’une journée de répit lundi à la veille du chrono final à San Benedetto del Tronto. Entre Numana et Fano, la sixième étape (153 kilomètres) a souri à Marcel Kittel (Katusha – Alpecin), vainqueur au sprint. Le final a toutefois été mouvementé à cause d’une chute. Kittel s’impose devant Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) et Maximiliano Richeze (Quick Step). Kittel qui avait donné des signes d’inquiétude en début de saison est de retour au très haut niveau sur ce Tirreno, où il obtient sa deuxième victoire d’étape en deux sprints.

Résumé complet:

Dès le deuxième kilomètre, trois hommes tentent de prendre la poudre d’escampette: Marcus Burghardt (Bora-Hansgrohe), Krists Neilands (Israel Cycling Academy) et Jacopo Mosca (Wilier). Rapidement, le Russe Artem Nych (Gazprom-RusVelo) rejoint l’échappée, désormais constituée de quatre hommes. Sous la pluie et le vent, le groupe de tête parvient à creuser l’écart. Après une heure de course, celui se stabilise autour des 3’30. Le peloton, sous l’impulsion d’Astana, réagit dans les kilomètres suivants et l’avance chute. Puis, les Kazakhs se relèvent au 39e kilomètre de course et l’échappée a à nouveau le vent en poupe.

L’échappée suit son cours avec un écart oscillant entre 3′ et 4′. Dans la deuxième ascension, aux alentours du kilomètre 75, l’échappée explose et Burghardt s’en va seul. Le peloton va lui laissé une avance de 3′ alors qu’il reprendra ses 3 anciens compagnons d’échappés. Burghardt sera finalement repris à 20 kilomètres de l’arrivée.

On se dirige vers un sprint mais une grosse chute à environ 8 kilomètres de la ligne divise le peloton en plusieurs morceaux. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Fernando Gaviria (Quick Step) sont impliqués. Tout le monde repart mais il y a des cassures. Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) a été retardé mais parvient à rentrer au panneau des 4 derniers kilomètres.

Zdenek Stybar (Quick Step) lance le sprint mais c’est Marcel Kittel (Katusha – Alpecin) qui est le plus rapide. Il devance Sagan et Maximiliano Richeze (Quick Step).

Classement de la 6e étape :
1. Marcel Kittel (Katusha – Alpecin) en 3h49’54
2. Peter Sagan (Bora – Hansgrohe)
3. Maximiliano Richeze (Quick Step)
4. Sacha Modolo (EF Education First – Drapac p/b Cannondale)
5. Zdenek Stybar (Quick Step)
6. Jens Debusschere (Lotto – Soudal)
7. Marco Canola (Nippo – Vini Fantini – Europa Ovini)
8. Simone Consonni (UAE Team Emirates)
9. Eduard Grosu (Nippo – Vini Fantini – Europa Ovini)
10. Rick Zabel (Katusha – Alpecin)

Classement général à l’issue de la 6e étape :
1 Michal Kwiatkowski (Team Sky) en 25h21422
2 Damiano Caruso (BMC Racing Team) à 0’03
3 Mikel Landa (Movistar Team) à 0’23
4 Geraint Thomas (Team Sky) à 0’29
5 Rigoberto Uran (Team EF Education First-Drapac p/b Cannondale) à 0’34
6 Adam Yates (Mitchelton-Scott) à 0’36
7 Davide Formolo (BORA – hansgrohe) à 0’37
8 Tiesj Benoot (Lotto Soudal) à 0’39
9 George Bennett (Team LottoNL-Jumbo) à 0’41
10 Jaime Roson (Movistar Team) à 0’47

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.