© Team Sky

Au départ des Strade Bianche, Geraint Thomas est « sur la bonne voie »

Geraint Thomas avance pas à pas. Au départ de la Classique des Strade Bianche ce samedi, avant de s’engager sur Tirreno-Adriatico, le Gallois de la Sky poursuit sa préparation. Après un hiver à enchaîner les plateaux télé et les célébrations de sa victoire du Tour de France, Thomas avoue être « moins bien que d’habitude à cette période ». Lui ne s’inquiète pas outre mesure et se sent capable de monter en puissance jusqu’à être capable de défendre son titre en juillet prochain.

Les Strade Bianche pourraient alors correspondre à ses qualités. Cependant, le Gallois craignait dans une interview publiée sur le site de son équipe, de manquer de condition pour disputer la gagne. « J’ai hâte de me tester sur ces célèbres routes blanches. Les Strade, c’est évidemment une belle course – surtout à regarder à la télé en fait, plaisantait Thomas. C’est déjà une course iconique alors qu’elle n’est au calendrier que depuis une dizaine d’années. Elle a déjà acquis un certain prestige. Je suis aussi très impatient de courir à nouveau en Italie. C’est là que j’ai commencé ma carrière… En m’entraînant, je suis passé sur les routes que nous arpentions avec la Barloworld. »

« Je n’ai pas la forme pour gagner »

Pour ce samedi, Thomas devrait mettre le résultat de côté, et évaluer sa condition. « Je n’ai pas la forme pour gagner, mais en cyclisme on ne sait jamais. J’espère faire une bonne course avec mes coéquipiers, je ne vais pas me mettre la pression, prévenait le Gallois qui pourra compter sur Gianni Moscon pour assumer le leadership. C’est un bon bloc de courses avant un stage à Tenerife, qui, je l’espère, me permettra de redevenir compétitif. Je suis sur la bonne voie. »

Le véritable test devrait donc être sur Tirreno-Adriatico. D’autant que la Course des deux mers présente un chrono collectif et un chrono individuel. Il n’y a pas non plus de longues ascensions, contrairement à Paris-Nice avec celle du Col de Turini. « Nous aurons une belle équipe là-bas. Wout Poels est très bien, donc j’essaierai de l’aider et nous devrions avoir les cartes en main après le contre-la-montre par équipes. Moi, je ciblerai le chrono individuel du dernier jour, dévoilait finalement Thomas. Par rapport aux Strade Bianche, je pense être un peu meilleur sur Tirreno. Je sors d’un gros bloc d’entraînement, je me suis un peu reposé avant les Strade. Je serai donc logiquement mieux sur Tirreno et j’espère progresser encore au fil de la course.  »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Algarve : La deuxième étape en direct commenté



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.