© Sirotti

Route Adélie de Vitré: Victoire de Silvan Dillier

La 23ème édition de la route Adélie de Vitré s’est conclue ce vendredi par la victoire de Silvan Dillier (AG2R La Mondiale) à l’issue d’une échappée au long cours lancée dès le kilomètre 9 que le peloton n’a jamais revue. La course a été marqué par un fort vent tout au long de la course. Il s’impose devant ses compagnons d’échappée Benoit Vaugrenard (Groupama-FDJ), 2 ème, et Justien Mottier (Vital Concept Cycling Club), 3ème.

Une échappée de 9 coureurs s’est rapidement constituée après 9 kilomètres de course. Anthony DELAPLACE (Fortuneo-Samsic), Silvan DILLIER (AG2R La Mondiale), Ricardo VILELA (Manzana Postobón Team), Benoît VAUGRENARD (Groupama-FDJ), Loïc CHETOUT (Cofidis), Paul OURSELIN (Direct Energie), Jérôme COUSIN (Direct Energie), Justin MOTTIER (Vital Concept Cycling Club) et Patrick SCHELLING (Team Vorarlberg-Santic) ont constitué l’échappée du jour, sans que le peloton, emmené notamment par l’équipe EUSKADI-MURIAS ne leur laisse plus de 3 minutes 30 d’avance.

A 80 kilomètres de l’arrivée, l’équipe Gazprom tente un coup de bordure dans le peloton mais ce dernier se reforme rapidement. A l’avant, Loic Chetout et Patrick Schelling cèdent sous l’effet du rythme imposé.

La formation Euskadi-Murias cesse alors de rouler, ce qui permet à l’échappée de reprendre 3 minutes d’avance à 60 kilomètres de l’arrivée, alors que l’écart était redescendu à 1 minute 50 suite à l’accélération des Gazprom.

L’équipe Cofidis, piégée car n’ayant plus de représentant en tête contrairement à la majorité des grosses formations présentes sur la course, se met ensuite à rouler afin de faire diminuer l’écart. Cependant, à 25 kilomètres de l’arrivée, l’écart est toujours de 1 minute et 40 secondes, l’équipe Cofidis étant la seule formation a rouler derrière l’échappée composée de solides rouleurs.

A 15 kilomètres de l’arrivée, l’écart descend sous la minute et Armindo Fonseca (Fortuneo Samsic) décide de lancer une attaque dans le peloton, suivi de près par Cyril Gautier (Ag2R La Mondiale) et Damien Touzé (St Michel-Auber 93). Cette attaque est reprise par le peloton.

Cependant, les échappés continuent de collaborer en tête et l’écart repasse au-dessus de la minute. Derrière, plus personne ne roule, l’équipe Cofidis ayant abandonné les rênes du peloton.

A 5 kilomètres de l’arrivée, Silvan Dillier place une banderille. Benoit Vaugrenard et Paul Ourselin ne sont pas loin, mais ne parviennent pas à rentrer. Le coureur Suisse parvient à maintenir son avance jusqu’à la flamme rouge mais est repris par ses anciens compagnons d’échappée. Il trouve néanmoins l’énergie nécessaire pour s’imposer au sprint devant Benoit Vaugrenard (Groupama-FDJ) et Justien Mottier (Vital Concept Cycling Club).

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Pascal Ackermann : « Je me suis enlevé beaucoup de pression »

Pascal Ackermann était encore le plus fort, ce dimanche, à l’arrivée de la Clásica de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.