(c) Sirotti

Alejandro Valverde : « Je veux gagner le tour des Flandres »

Présent lors de la cérémonie d’ouverture de l’UAE Tour, Alejandro Valverde, le champion du monde, a répondu à de nombreuses questions en conférence de presse, propos recueillis par AS. Le champion espagnol s’est exprimé sur divers sujets, notamment sur son titre de champion du monde et sur ses prochains objectifs. Lui qui ne croit pas à la malédiction arc-en-ciel qui a frappé de nombreux coureurs (lire ici) a enchaîné les places d’honneur en ce début de saison 2019. L’Espagnol de 38 ans (39 ans en avril) s’est confié :

« Maintenant j’ai plus d’engagements, sinon tout est très semblable, presque tout est pareil. Mais maintenant, je suis beaucoup plus calme, avec moins de désir de gagner. L’année dernière, je revenais d’une blessure grave et j’avais des inconnues, maintenant j’affronte tout calmement, je n’ai toujours pas gagné mais j’ai fini deuxième, tout va venir. C’est toujours bien, un peu de pression, mais l’obsession n’est pas bonne. »

« J’aimerais gagner le Tour des Flandres, c’est une course dont je suis très excité, c’est magnifique. Je l’ai toujours vu de loin, une course difficile à gagner, mais à 39 ans, c’est un peu tard, mais c’est un bon moment pour le faire, aussi avec le maillot arc-en-ciel »

« Maintenant j’ai plus d’engagements, sinon tout est très semblable, presque tout est pareil. Mais maintenant, je suis beaucoup plus calme, avec moins de désir de gagner. L’année dernière, je revenais d’une blessure grave et j’avais des inconnues, maintenant j’affronte tout calmement, je n’ai toujours pas gagné mais j’ai fini deuxième, tout va venir. C’est toujours bien, un peu de pression, mais l’obsession n’est pas bonne. »

Le Murcien va aussi parler de son retour sur le Giro qu’il n’a pas couru depuis 2016, où il avait terminé 3ème au classement général et avec une victoire d’étape à la clé :

« Je veux y retourner parce que c’est une très belle course, et avec ce maillot arc-en-ciel tout est spécial. L’expérience en Italie m’a enchanté, le Giro a une grande ambiance et moins de tension que le Tour. En France, on sent la tension de la présentation des équipes, là j’aime moins. »

Actuellement sur l’UAE Tour, Alejandro Valverde tentera de débloquer son compteur de victoire, notamment avec diverses étapes convenant parfaitement à ses caractéristiques de grimpeurs/puncheurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.