© Jean-Marc Hecquet

Quatre Jours de Dunkerque : Ignatas Konovalovas s’adjuge l’étape reine à Cassel

L’étape reine des Quatre Jours de Dunkerque a offert un très joli scénario à Cassel. Une échappée fleuve a animé cet acte assez décousu et une douzaine d’hommes se sont présentés dans le final pour la victoire. Après avoir fait beaucoup d’efforts, Sylvain Chavanel (Direct Energie) a explosé à 3 kilomètres de l’arrivée et ses rivaux au classement général en ont profité. A l’arrivée, c’est Ignatas Konovalovas (FDJ) qui s’est imposé devant Sander Armée (Lotto Soudal) et Oliver Naesen (Ag2r La Mondiale). Clément Venturini (Cofidis), quatrième de l’étape, fait la bonne opération et prend la tête du classement général aux dépens de Chavanel.

L’échappée est conséquente dans cette étape reine puisqu’après quelques kilomètres 15 hommes prennent le large. Meiyin Wang (Bahrain-Merida), Marc Fournier, Olivier Le Gac (FDJ), Adam Blythe, Lasse Norman Hansen (Aqua Blue Sport), Jimmy Turgis (Cofidis), Angel Madrazo, Evaldas Siskevicius (Delko Marseille-Provence KTM), Damiano Cunego (Nippo-Vini Fantini), Frederik Veuchelen (Wanty-Groupe Gobert), Pim Ligthart, Elmar Reinders (Roompot-Nederlandse Loterij), Kevyn Ista (WB-Veranclassic-Aqua Protect), Thibaut Ferasse (Armée de Terre) et Damien Touze (HP BTP-Auber 93) creusent un petit avantage. Après 50 kilomètres, l’écart est de 1’45 et il continue d’augmenter. Direct Energie laisse même l’écart flirter avec les 3′.

Entre temps, un contre se forme avec Adrien Petit (Direct Energie), Julien Duval (Ag2r La Mondiale), Florian Sénéchal, Loïc Chetout (Cofidis), Franck Bonnamour (Fortuneo-Vital Concept), Jonas Rickaert (Sport Vlaanderen-Baloise), Alo Jakin (HP BTP-Auber 93) et Domen Novak (Bahrain-Merida). Direct Energie augmente progressivement son allure au fur et à mesure que les tours de circuit défilent et l’écart n’est plus que de 1’50 à 60 kilomètres de l’arrivée. Damien Gaudin (Armée de Terre) sort alors du peloton. Il reprend rapidement le premier contre et un peu plus loin, à 53 kilomètres de l’arrivée, la jonction s’opère entre les deux groupes échappés.

Il y a 24 coureurs en tête et dans le peloton, on se sent un peu piégé. Du coup, quelques coureurs attaquent comme Iuri Filosi (Nippo-Vini Fantini) et Flavien Dassonville (HP BTP-Auber 93). Direct Energie est remplacée par Lotto Soudal à l’avant du peloton mais l’écart stagne. Toutefois, l’entente est moins bonne devant car le groupe est conséquent et les attaques se succèdent. A 32 kilomètres de l’arrivée, Gaudin part seul mais les écarts se resserrent et le peloton est pointé à moins d’une minute.

Jakin part en contre et à 18 kilomètres du but, le reste de l’échappée est repris par le peloton. Dans l’avant-dernier tour de circuit, Gaudin explose et Jakin revient et le dépose mais c’est de courte durée puisque les coureurs les plus costauds dans le peloton reviennent et font le trou.

A 15 kilomètres du but, un groupe d’une quinzaine de coureurs s’isole en tête avec le maillot rose Sylvain Chavanel. Ag2r La Mondiale et Lotto Soudal font le boulot et les attaques fusent. Sylvain Chavanel est obligé de combler pas mal de trous. Les coureurs sont dans une portion assez exposée au vent et le groupe de tête s’écrème. A 3 kilomètres du but, Chavanel est l’énième victime du train imposé par Christophe Riblon (Ag2r La Mondiale). Riblon s’écarte dans l’ascension finale, à deux kilomètres de l’arrivée, et Oliver Naesen (Ag2r La Mondiale) attaque. Seul Sander Armée (Lotto Soudal) parvient à suivre. Dans un second temps, Clément Venturini (Cofidis) revient avec Ignatas Konovalovas (FDJ) et le Lituanien contre immédiatement avant la flamme rouge. Armée est le seul à rouler et il ne parvient pas à boucher le trou. Konovalovas remporte l’étape tandis que le sprint pour la seconde place est réglé par Sander Armée devant Oliver Naesen. C’est toutefois Venturini qui fait le plus dur en tenant la roue, ce qui lui permet de prendre la tête du général à une journée de la fin.

Classement de la 5e étape : 
1. Ignatas Konovalovas (FDJ) les 184,8km en 4h52’26
2. Sander Armée (Lotto Soudal) à 3″
3. Oliver Naesen (Ag2r La Mondiale) m.t.
4. Clément Venturini (Cofidis) m.t.
5. Mauro Finetto (Delko Marseille-Provence KTM) à 11″
6. Pim Ligthart (Roompot-Nederlandse Loterij) à 32″
7. Sylvain Chavanel (Direct Energie) à 44″
8. Christophe Riblon (Ag2r La Mondiale) m.t.
9. Flavien Dassonville (HP BTP-Auber 93) à 49″
10. Laurent Pichon (Fortuneo-Vital Concept) à 55″

Classement général :
1. Clément Venturini (Cofidis)
2. Sander Armée (Lotto Soudal) à 2″
3. Oliver Naesen (Ag2r La Mondiale) à 7″
4. Ignatas Konovalovas (FDJ) à 21″
5. Sylvain Chavanel (Direct Energie) à 31″
6. Mauro Finetto (Delko Marseille-Provence KTM) à 42″
7. Florian Sénéchal (Cofidis) à 1’19
8. Iuri Filosi (Nippo-Vini Fantini) à 1’29
9. Pim Ligthart (Roompot-Nederlandse Loterij) m.t.
10. Laurent Pichon (Fortuneo-Vital Concept) à 1’42

pub

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Gerben Thijssen et Brent Van Moer rejoindront Lotto-Soudal au 1e juillet

Gerben Thijssen (20 ans) et Brent Van Moer (bientôt 21 ans), issus de Lotto – …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.