EN DIRECT
© Kåre Dehlie Thorstad/ASO

Paris-Nice : La Présentation de l’édition 2018

76e Paris-Nice (2.UWT), du dimanche 4 au dimanche 11 mars 2018

Les étapes : 
Dimanche 4 mars : 1e étape, Chatou (Île des Impressionnistes) > Meudon, 135km
Lundi 5 mars : 2e étape, Orsonville > Vierzon, 187,5km
Mardi 6 mars : 3e étape, Bourges > Châtel-Guyon, 210km
Mercredi 7 mars : 4e étape, La Fouillouse > Saint-Étienne, CLM de 18,4km
Jeudi 8 mars : 5e étape, Salon-de-Provence > Sisteron, 165km
Vendredi 9 mars : 6e étape, Sisteron > Vence, 198km
Samedi 10 mars : 7e étape, Nice > Valdeblore La Colmiane, 175km
Dimanche 11 mars : 8e étape, Nice > Nice, 110km

Infos :

Christian Prudhomme a des étoiles dans les yeux quand il évoque Paris-Nice et ses scénarii hitchcockiens. Il faut dire que les dernières éditions de la “Course au Soleil” ont offert de grands moments de cyclisme, les deux premières étapes de l’an passé, les attaques d’Alberto Contador à plus de 50 kilomètres de l’arrivée… Paris-Nice ne se contente pas de préserver le suspens jusqu’au bout, pour départager le vainqueur du deuxième à coups de secondes, il offre aussi des étapes souvent rythmées de bout en bout, des courses pour guerriers, des courses pour grimpeurs… bref un peu pour tous les goûts, mais même s’il s’avère être depuis quelques années la meilleure préparation pour Milan-San Remo (17 mars), on ne peut certainement pas résumer Paris-Nice à une course de préparation. C’est peut-être d’ailleurs bien pour cela que nombre des coureurs de Grands Tours (Froome, Thomas, Dumoulin, Nibali, Bardet, etc…) privilégient Tirreno Adriatico, sa météo et ses parcours plus doux.

Le tracé de Paris-Nice 2018 s’annonce une nouvelle fois relevé avec son lot de nouveautés. Le peloton partira des Yvelines pour la neuvième fois consécutive. La première étape proposera déjà un final musclé, avec l’arrivée en haut de l’Observatoire de Meudon (1,9km à 6%). La deuxième étape, arrivant à Vierzon ne devrait pas échapper à un sprinter, mais ce pourrait aussi bien être l’étape traditionnelle des bordures. Le contre-la-montre du quatrième jour, à Saint-Étienne ne sera pour sa part pas tout plat, avec la montée vers Saint-Héand. Ensuite l’étape de Sisteron finira par sa traditionnelle boucle autour de la cité provençale et le passage par la Côte de la Marquise (1,3km à 6,7%). La dernière arrivée à Sisteron, c’était en 2015 à l’occasion du Dauphiné et Bouhanni s’y était imposé.

Comme souvent, c’est surtout à partir du vendredi que les choses vont se corser. L’étape Sisteron – Vence ne proposera pas de haute montagne, mais le début de la course offrira une ascension progressive jusqu’à 1200 mètres d’altitude. Le terrain sera très escarpé et il n’y aura pas un mètre de plat. Cinq ascensions de deuxième catégorie sont répertoriées ainsi qu’une de première catégorie, pointant à seulement 8,5km de l’arrivée : La Côte de la Colle-sur-Loup (1,8km à 10%). Ce devrait être une étape explosive.

Le samedi, les coureurs arriveront au sommet d’une ascension inédite vers La Colmiane. Le parcours ne sera probablement pas aussi intense que d’habitude avec un seul col de 1e catégorie en plus de l’arrivée : la Côte de la Sainte Beaume (16,7km à 3,8%). Il y aura notamment 45 kilomètres avant l’ascension finale vers La Colmiane (16,3km à 6,2%) où il n’y aura qu’une seule difficulté, la Côte de Villars-sur-Var (2,1km à 6,7%).

Enfin la grosse nouveauté sera le dimanche. Nice – Nice, ça ne sonne pas très novateur mais François Lemarchand et ses équipes ont sans doute pris conscience qu’en l’absence du jeune retraité Alberto Contador, il ne serait pas simple de trouver des coureurs capables d’attaquer à plus de 50 kilomètres de l’arrivée, quand justement les cinquante derniers kilomètres proposent plus de descentes que d’ascensions et où le dernier sommet est encore à 15 kilomètres de la fin. Au lieu d’aller chercher Nice pour faire la boucle autour du Col d’Eze, les coureurs, après avoir passé La Turbie, grimperont directement le Col d’Eze par le versant qui sert habituellement de descente (1,6km à 8,1%). Ils arriveront ensuite sur Nice puis escaladeront le Col des Quatre Chemins (5,5km à 5,5%), dont le sommet sera situé à seulement 9km de l’arrivée. De quoi fortement intensifier le final.

Du côté des favoris, malgré ce qu’on a dit précédemment il y aura du beau monde tout de même. Daniel Martin (UAE Team Emirates) notamment peut faire figure de favori, mais il lui faudra rivaliser avec une énorme équipe Sky : David De La Cruz, Wout Poels, leader désigné, et le vainqueur sortant Sergio Henao. On est cependant impatient de voir comment ce trio de leaders va travailler ensemble. Julian Alaphilippe (Quick Step) tient peut-être là l’opportunité de franchir le palier qui lui manquait l’an passé et qui l’avait fait perdre le maillot jaune à la veille de l’arrivée. Pour rester côté Français, Tony Gallopin (AG2R La Mondiale) va lui aussi essayer d’apporter de nouveaux résultats à une équipe AG2R très en vue en ce début d’année. À côté de ce beau monde, n’oublions surtout pas le duo Mitchelton – Scott avec Esteban Chaves et Simon Yates, le solide Ilnur Zakarin (Katusha – Alpecin), Bauke Mollema (Trek – Segafredo), un autre duo, celui d’Astana avec Jakob Fuglsang et Luis León Sánchez, Tim Wellens (Lotto – Soudal), Robert Gesink (LottoNL – Jumbo), Lilian Calmejane (Direct Energie), Jesús Herrada (Cofidis)…
Il y aura aussi beaucoup de sprinters avec notamment Arnaud Démare (FDJ), Alexander Kristoff (UAE Team Emirates), John Degenkolb (Trek – Segafredo), trois anciens vainqueurs de Milan-San Remo, André Greipel (Lotto – Soudal), Elia Viviani (Quick Step), Matteo Trentin (Mitchelton – Scott), Jempy Drucker (BMC), Magnus Cort Nielsen (Astana), Dylan Groenewegen (LottoNL – Jumbo), Edward Theuns (Sunweb), Nacer Bouhanni (Cofidis), Dan McLay (EF Education First – Drapac p/b Cannondale), Sam Bennett (Bora – Hansgrohe), Thomas Boudat (Direct Energie) ou encore Brenton Jones (Delko – Marseille Provence – KTM).

Les 10 derniers vainqueurs : 
2017 Sergio Henao
2016 Geraint Thomas
2015 Richie Porte
2014 Carlos Betancur
2013 Richie Porte
2012 Bradley Wiggins
2011 Tony MArtin
2010 Alberto Contador
2009 Luis León Sánchez
2008 Davide Rebellin

Cartes et profils :

Liste des partants :

TEAM SKY
1 SERGIO LUIS HENAO MONTOYA
2 DAVID DE LA CRUZ MELGAREJO
3 WOUT POELS
4 DIEGO ROSA
5 IAN STANNARD
6 DYLAN VAN BAARLE

UAE TEAM EMIRATES
11 DANIEL MARTIN
12 SVEN ERIK BYSTRØM
13 RUI ALBERTO FARIA DA COSTA
14 ALEXANDER KRISTOFF
15 RORY SUTHERLAND
16 BEN SWIFT
17 OLIVIERO TROIA

BAHRAIN – MERIDA
21 GORKA IZAGIRRE INSAUSTI
22 MANUELE BOARO
23 IVAN GARCIA CORTINA
24 HEINRICH HAUSSLER
25 JON IZAGIRRE INSAUSTI
26 ANTONIO NIBALI
27 LUKA PIBERNIK

QUICK – STEP FLOORS
31 JULIAN ALAPHILIPPE
32 TIM DECLERCQ
33 DRIES DEVENYNS
34 YVES LAMPAERT
35 MICHAEL MORKOV
36 FABIO SABATINI
37 ELIA VIVIANI

TEAM KATUSHA ALPECIN
41 ILNUR ZAKARIN
42 IAN BOSWELL
43 MARCO HALLER
44 PAVEL KOCHETKOV
45 MAURITIUS LAMMERTINK
46 TIAGO MACHADO
47 NILS POLITT

MITCHELTON – SCOTT
51 SIMON YATES
52 JOHAN ESTEBAN CHAVES RUBIO
53 ALEXANDER EDMONDSON
54 MATHEW HAYMAN
55 CHRISTOPHER JUUL-JENSEN
56 ROMAN KREUZIGER
57 MATTEO TRENTIN

AG2R LA MONDIALE
61 TONY GALLOPIN
63 MIKAEL CHEREL
63 AXEL DOMONT
64 CYRIL GAUTIER
65 OLIVER NAESEN
66 STIJN VANDENBERGH
67 ALEXIS VUILLERMOZ

BMC RACING TEAM
71 TEJAY VAN GARDEREN
72 ALESSANDRO DE MARCHI
73 JEAN-PIERRE DRUCKER
74 SIMON GERRANS
75 NICOLAS ROCHE
76 JURGEN ROELANDTS
77 DYLAN TEUNS

TREK – SEGAFREDO
81 BAUKE MOLLEMA
82 JULIEN BERNARD
83 KOEN DE KORT
84 JOHN DEGENKOLB
85 MARKEL IRIZAR
86 JARLINSON PANTANO GOMEZ
87 GREGORY RAST

ASTANA PRO TEAM
91 JAKOB FUGLSANG
92 OMAR FRAILE MATARRANZ
93 DMITRIY GRUZDEV
94 HUGO HOULE
95 MAGNUS CORT NIELSEN
96 LUIS LEÓN SANCHEZ
97 MICHAEL VALGREN ANDERSEN

LOTTO SOUDAL
101 TIM WELLENS
102 LARS BAK YTTING
103 JASPER DE BUYST
104 THOMAS DE GENDT
105 ANDRÉ GREIPEL
106 MARCEL SIEBERG
107 JELLE WALLAYS

GROUPAMA – FDJ
111 ARNAUD DEMARE
112 MICKAEL DELAGE
113 JACOPO GUARNIERI
114 IGNATAS KONOVALOVAS
115 OLIVIER LE GAC
116 RUDY MOLARD
117 RAMON SINKELDAM

MOVISTAR TEAM
121 CARLOS BARBERO
122 RICHARD ANTONIO CARAPAZ
123 HECTOR CARRETERO
124 IMANOL ERVITI OLLO
125 DAYER QUINTANA
126 EDUARDO SEPULVEDA
127 MARC SOLER

TEAM FORTUNEO – SAMSIC
131 WARREN BARGUIL
132 MAXIME BOUET
133 ANTHONY DELAPLACE
134 KEVIN LEDANOIS
135 AMAEL MOINARD
136 PIERRE LUC PERICHON
137 LAURENT PICHON

TEAM LOTTO NL – JUMBO
141 ROBERT GESINK
142 LARS BOOM
143 DYLAN GROENEWEGEN
144 AMUND GRONDAL JANSEN
145 THOMAS LEEZER
146 PAUL MARTENS
147 TIMO ROOSEN

TEAM SUNWEB
151 SAM OOMEN
152 PHIL BAUHAUS
153 ROY CURVERS
154 CHRISTOPHER HAMILTON
155 MIKE TEUNISSEN
156 EDWARD THEUNS
157 LOUIS VERVAEKE

COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS
161 JESUS HERRADA LOPEZ
162 NACER BOUHANNI
163 NICOLAS EDET
164 JOSE HERRADA LOPEZ
165 CHRISTOPHE LAPORTE
166 CYRIL LEMOINE
167 BERT VAN LERBERGHE

EF EDUCATION FIRST – DRAPAC P/B CANNONDALE
171 PIERRE ROLLAND
172 MATTI BRESCHEL
173 LAWSON CRADDOCK
174 MITCHELL DOCKER
175 SEBASTIAN LANGEVELD
176 DANIEL MCLAY
177 TOM SCULLY

TEAM DIMENSION DATA
181 TOM-JELTE SLAGTER
182 NATNAEL BERHANE
183 RYAN GIBBONS
184 BENJAMIN KING
185 SERGE PAUWELS
186 JAY ROBERT THOMSON
187 JOHANN VAN ZYL

BORA – HANSGROHE
191 SAM BENNETT
192 ERIK BASKA
193 FELIX GROSSSCHARTNER
194 PATRICK KONRAD
195 PAWEL POLJANSKI
196 JURAJ SAGAN
197 MICHAEL SCHWARZMANN

DIRECT ENERGIE
201 LILIAN CALMEJANE
202 THOMAS BOUDAT
203 SYLVAIN CHAVANEL
204 JEROME COUSIN
205 FABIEN GRELLIER
206 JONATHAN HIVERT
207 ANGELO TULIK

DELKO MARSEILLE PROVENCE KTM
211 ROMAIN COMBAUD
212 REMY DI GREGORIO
213 JULIEN EL FARES
214 DELIO FERNANDEZ CRUZ
216 PRZEMYSLAW KASPERKIEWICZ
215 BRENTON JONES
217 EVALDAS SISKEVICIUS

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Richie Porte : « Gagner ici, ça veut dire beaucoup pour moi »

Quatorzième du contre-la-montre final ce dimanche, l’Australien conserve son maillot jaune et remporte le Tour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.