© Jean-Claude Faucher

Tour du Pays Basque : Julian Alaphilippe fait forte impression

Julian Alaphilippe (Quick Step) apporte une nouvelle victoire à l’équipe Quick Step en réglant au sprint Primož Roglič (LottoNL – Jumbo) sur la première étape du Tour du Pays Basque. Les deux coureurs se sont présentés ensemble à l’arrivée après avoir pris le dessus sur tous les grimpeurs et notamment Nairo Quintana (Movistar) dans la dernière ascension et ses passages à 20%. Pello Bilbao (Astana) règle le premier groupe derrière à 23 secondes. Alaphilippe prend donc le premier maillot de leader.

L’échappée ne tarde pas à partir. Elle se compose de quatre coureurs : Ibai Salas (Burgos – BH), Jonathan Lastra (Caja Rural – RGA), Aitor Gonzalez (Euskadi – Murias) et Amanuel Gebreigzabhier (Dimension Data). Après à peine 10 kilomètres de course, ils comptent 4′ d’avance mais le peloton prend déjà les choses en main et stabilise l’écart. Avec les premières difficultés de la journée, Jaizkibel et Maddiola, l’écart chute jusqu’à 1′. Dario Cataldo (Astana) et Thomas De Gendt (Lotto – Soudal) en profitent alors pour passer à l’attaque et rejoignent rapidement l’échappée. Si l’écart avec le peloton n’est alors que de 45 secondes, sous l’impulsion des Movistar et des Bahrain – Merida, les choses se calment. L’avance des fuyards remontent mais sans Ibai Salas, distancé.

Cinq coureurs en tête donc (Cataldo, De Gendt, Lastra, Gonzalez et Gebreigzabhier) et une avance qui remonte à 2′. Mais ce n’est qu’un sursis puisque les deux dernières difficultés approchent et dans le peloton ça roule très vite pour placer les leaders au pied du col de Aia. Un peu avant le panneau des 25 derniers kilomètres, l’échappée est terminée alors que les Katusha – Alpecin mènent le peloton. L’ascension, qui ne propose pas de gros pourcentages, se passent à vitesse élevée et le peloton s’égraine rapidement. Malgré une brève tentative de Rob Power (Mitchelton – Scott), il n’y a pas d’échappée au sommet.

L’approche de la dernière ascension est très nerveux, d’autant que les routes ne sont pas larges et en descente. Quasiment dès le pied, les coureurs affrontent des pourcentages à 20%. Primož Roglič (LottoNL – Jumbo) prend la tête du peloton devant Nairo Quintana (Movistar), Julian Alaphilippe (Quick Step), Gorka Izagirre (Bahrain – Merida), Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Rudy Molard (Groupama – FDJ), Jelle Vanendert (Lotto – Soudal), Rigoberto Uran (EF Education First – Drapac p/b Cannondale)… Une première sélection se forme avec une dizaine de coureurs. Mikel Landa (Movistar) et Ion Izagirre (Bahrain – Merida) sont un peu plus loin derrière. Trois coureurs se retrouvent devant : Alaphilippe, qui est à l’origine de l’attaque, Roglič et Quintana.

Mais ce n’est pas fini, l’ascension de Eikano Gaina offre un deuxième passage difficile avec près de 19%. C’est Roglic en tête qui fait le train. Alaphilippe suit mais pas Quintana qui abandonne quelques mètres. Alaphilippe prend le relai dans les derniers hectomètres. Les deux coureurs basculent en tête avec une vingtaine de secondes sur Quintana en passe d’être repris par un groupe avec Bauke Mollema (Trek – Segafredo), Gorka Izagirre, Jelle Vanendert, Emmanuel Buchmann (Bora – Hansgrohe) et Enric Mas (Quick Step). Dans la descente, l’écart reste entre 20 et 25 secondes.

La descente se termine à la flamme rouge. Dans ce dernier kilomètre, Alaphilippe laisse Roglič faire le travail. Intrinsèquement supérieur au sprint face au Slovène, le coureur de Quick Step lance toutefois son sprint un peu loin et manque de se faire remonter sur la ligne. Alaphilippe conserve toutefois un léger avantage pour s’imposer. Derrière, à 23 secondes, le groupe de 5 coureurs s’est fait rattraper par un autre groupe et Pello Bilbao (Astana) règle le sprint. Alaphilippe s’empare naturellement du maillot de leader du classement général.

Classement de la 1e étape :
1. Julian Alaphilippe (Quick Step) en 4h17’46
2. Primož Roglič (LottoNL – Jumbo)
3. Pello Bilbao (Astana) à 0’23
4. Enric Mas (Quick Step)
5. Gorka Izagirre (Bahrain – Merida)
6. Emanuel Buchmann (Bora – Hansgrohe)
7. Patrick Konrad (Bora – Hansgrohe)
8. Jelle Vanendert (Lotto – Soudal)
9. Romain Bardet (AG2R La Mondiale)
10. Nairo Quintana (Movistar)

Classement général à l’issue de la 1e étape :
1. Julian Alaphilippe (Quick Step) en 4h17’36
2. Primož Roglič (LottoNL – Jumbo) à 0’04
3. Pello Bilbao (Astana) à 0’29
4. Enric Mas (Quick Step) à 0’33
5. Gorka Izagirre (Bahrain – Merida)
6. Emanuel Buchmann (Bora – Hansgrohe)
7. Patrick Konrad (Bora – Hansgrohe)
8. Jelle Vanendert (Lotto – Soudal)
9. Romain Bardet (AG2R La Mondiale)
10. Nairo Quintana (Movistar)

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Algarve : La deuxième étape en direct commenté



Un commentaire

  1. Bravo Julian! il faut y croire pour le général, c’est faisable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.